Consoles-Fan
24/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2890 articles en ligne

 
Sega Ages 2500 Vol 1 : Phantasy Star
J’ai un phantasme :
Voir Sega r

Sega, ce sont les champions de la communication. Voil

Phantasy Star Academy

Tout d’abord, les jeux Sega Ages ne sont pas chers : 2500 yens alors qu’un jeu coûte classiquement 6800 yens de nos jours. Désolé si vous lisez ce test en 2023 et que les coûts sont désuets, vous faites un rapide calcul d’indexation et ça devrait le faire. Ensuite ils sont refais, et vraiment bien refais, avec passion, avec plein de couleurs. Prenez ce Phantasy Star et comparez-le avec la version Master System. Cette fois-ci, les couleurs se battent entre elles délicieusement. Les graphismes restent naïfs mais ils s’affichent en haute résolution. Certains passages se déroulent dans des couloirs en 3D avec un gameplay à tâton. Le fait de tourner vous oblige à bifurquer par tranche de 90 degrés, ni plus, ni moins. Vous devez ainsi fouiller différents village et parcourir des mondes truffés d’ennemis. Ceux-ci seront différents en fonction des endroits où vous vous aventurerez. Il vaut donc au début ne pas trop s’éloigner des sentiers afin de ne pas croiser beaucoup plus fort que vous ! Mais en gagant de l’expérience, vous pourrez vous aventurer dans la forêt ou pénétrer dans les régions sablonneuses du bord de mer.

Chaque affrontement se fait en vue subjective dans un décor qui varie en fonction de l’endroit que vous visitez. Vous voyez vos personnages de dos en avant-plan qui exécuteront vos ordres tour à tour. Les magies sont superbes, bourrées d’effets de transparence, les coups portés ne provoquent pas de simples petits tremblotements d’ennemis, on voit toute l’animation du coup porté : génial ! Rajoutez à cela sur les ennemis des zooms lorsqu’ils s’avancent pour vous frapper ou des effets de distorsion lorsqu’ils meurent pour rendre encore cela plus vivant. Les décors om se déroulent les combats feront baver les amateurs de 2D qui admireront certainement le beau ciel en mode 7 mêlé à un effet de plasma pour représenter de manière fort belle le déplacement des nuages. Le character design des personnages est craquant. Comment résister devant une telle merveille lorsqu’on aime les jeux vidéo japonais. La force de Phantasy Star est de proposer un univers naturel à des villages très futuristes. On retrouve dans ses villages les classiques boutiques (rapidement identifiables) d’armements, d’items et les infirmeries qui vous rétabliront l’intégralité de votre état de santé pour une modique somme. La gestion de tous ces items est très claires, le statut des différents personnages est illustrées par des chiffres et les armes peuvent être comparées de manière quantifiable rapidement avant d’être achetée en observant l’effet qu’elles auront sur votre statut car les différences sont mises en évidence avec de la couleur bleue pour une amélioration de l’était et du rouge pour une diminution. La gestion des personnages se fait via des menus classiques très clairs, les menus sous forme de pictogrammes aidant si vous ne parlez pas japonais.

Mais surtout, Phantasy Star est toujours aussi passionnant malgré son âge avancé. Ce relooking m’a fait redécouvrir le jeu avec grande excitation. Quand on voit des jeux de cette qualité, on ne peut qu’espérer que Sega reviendra se frotter au RPG avec de nouvelle produtions. En attendant, que vous connaissiez ou non cette série, je ne peux que trop vous conseiller de vous replonger. Immersion totale garantie avec des grands coups de nostalgie portés droit au cœur, mais avec brio et sans effet secondaire « vache à lait ».

Graphismes : 82%
Vieux et pourtant magnifiques dans les dégradés de couleur. De la 2D comme on en fait plus... J’adore !

Animation : 82%
Excellent : si tous les RPG avaient pu atteindre ce niveau à l’époque on serait devenu complètement fou tant les phases d’animation sont nombreuses. Les séquences en 3D sont en 60 images/seconde.

Jouabilité : 72%
Un gameplay un peu raide mais le fan du RPG retrouvera ses marques. A noter la présence d’un bouton pour courrir : je ne savais pas où le mettre dans le test ^_^

Bande Son : 85%
Les thèmes classiques de Phantasy Star réorchestrés : du pur bonheur hypnotisant.

Intérêt : 93%
Il y a Sega qui fait des jeux et il y a les autres. Et quand on se remet sur des vrais bons jeux, ça fait du bien et du mal...

Note Globale : 90%
Vu le prix ridicule demandé au Japon pour ce titre, ne pas l’avoir serait une erreur.


Le jeu est vendu avec une sorte de Filofax Sega d
NOTE : 09/10