Consoles-Fan
20/08/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2998 articles en ligne

 
Naruto : Gekit
Naruto revient...
et encore une fois le jeu est

A peine un an s’est

Naruto premier du nom était vraiment un jeu de baston dynamique et doté de nombreux points forts. Néanmoins, son nombre réduit de personnages et ses bonus quasi-inexistants rendaient le jeu limité à long terme. Il convient d’ajouter que le dernier Naruto sur ps2 a placé la barre très haut en incluant près de 1500 bonus à débloquer ainsi qu’un mode mission prenant et relativement long.

On ne change pas une formule qui gagne et le jeu démarre donc avec une cinématique tirée de l’anime. Le générique aux sonorités rock est assez dynamique. Naruto 2, dans son "scénario" suit l’histoire jusqu’à la fin de l’examen des ninjas de classe moyenne. Le menu a été retravaillé pour l’occasion et se rapproche légerement de celui sur ps2 avec des couleurs plus sobres, Sakura qui nous accueille et une voix-off nous donne l’explication de chaque mode de jeu. Les menus sont toujours en japonais mais il n’y a rien de vraiment handicapant. Dès le départ on remarque que des sections sont masquées et ce sera à nous de les débloquer. Tomy a changé totalement le concept d’acquisition des bonus en incluant des récompenses en monnaie sonnante et trébuchante à chaque affrontement (200 yens pour un combat et 400 pour une mission du story mode). Le mode story nous propose de vivre les aventures de Naruto, du premier épisode jusqu’à la fin de l’examen de ninja de moyenne classe. Le mode story est découpé en 20 combats qui retracent les moments forts du manga et de l’anime à savoir l’entraînement de Kakashi, le combat contre Zabusa et Haku, la rencontre avec Orochimaru etc... La progression peut être arrêtée à tout moment et vous pourrez sauvegarder au point où vous en êtes pour revenir plus tard. Chaque séquence est entrecoupée de dialogues entre les différents adversaires. Enfin, perspective intéressante, vous aurez parfois à vous battre en équipe ou contre plusieurs ennemis à la fois. C’est là que le multiplayer à 4 fait son apparition.

Le mode multiplayer est à coup sûr, le gros argument de ce second épisode. En effet, la Gamecube possède quatre ports manettes et le fait que ce jeu soit une exclusivité permet de les exploiter de manière effective. Le jeu à 4 se déroule comme dans les combats réguliers, ici point de déplacement à la Power Stone mais un déroulement relativement linéaire. En fait chaque personnage est marqué d’une flèche qui pointe sur un adversaire il suffit de presser Z pour changer de cible et attaquer l’ennemi désiré. Au départ ce système semble un petit peu confus d’autant que certains des rings sont relativement étroits. Pourtant, après quelques parties on se rend compte que le principe est plutôt bien réalisé et que cela permet notamment une gestion plus efficace des caméras. Le nombre de personnages a été étonnement augmenté par rapport au premier épisode puisque les protagonistes jouables sont au nombre de 23. Même si certains personnages sont de simples déclinaisons de combattants existants (Sharingan Kakashi, Kyubi Naruto, Sharingan Sasuke) et que d’autres n’ont pas été intégrés, on peut saluer l’effort des programmeurs qui ont su corriger le principal handicap de la première mouture. Certains ninjas bénéficient de costumes cachés (Haku, Iruka qui cache en fait le 23ème personnage). En ce qui concerne le panel des coups, là encore les petits gars de chez Tomy ne se sont pas contentés de nous ressortir les mêmes techniques présentes dans le premier épisode. Maintenant, on assiste vraiment à des combats dignes de la série avec plusieurs coups spéciaux par personnage, une barre de chakra améliorée ainsi que des sorts de permutations et de contre attaques plus nombreux. Du côté du gameplay à proprement parler, rien ne change vraiment et ce n’est pas plus mal car le système convient très bien au jeu. Il repose sur des combos de la touche A et B qui peuvent être agrémentés de pressions sur la croix directionnelle (eh oui ! je joue à l’ancienne avec la croix...). Le reste de la configuration n’a pas non plus bougé avec la touche X pour les coups spéciaux et le Y pour les prises. Le matraquage des gâchettes est toujours de rigueur afin de placer des contre attaques efficaces contre certains personnages rapides.

Graphiquement, le jeu n’a pas non plus énormement évolué étant donné le peu d’intervalle qui sépare le premier épisode du second. Les décors ont subi un relookage minimum au niveau du background et sont toujours aussi colorés. De nouveaux niveaux sont aussi apparus comme celui de la forêt avec le serpent géant. Le cell shading est toujours magnifique et on a vraiment l’impression de jouer à un anime interactif. Les furies sont en temps réel et semblent moins travaillées que sur ps2 mais restent tout de même très impressionnantes (le cercueil de sable de Gaara vaut le détour). En parlant de Gaara, je suis ravi car ce dernier est vraiment très complet, c’est bien simple il est aussi à l’aise au corps à corps qu’à distance. Les concepteurs ont vraiment rendu justice à ce petit démon qui n’a plus rien à voir avec le freluquet écrasé sous sa gourde de la version ps2. Dans l’ensemble la plupart des personnages sont faciles à prendre en main (sauf peut être Kankuro ou la marionette) mais bien entendu certains possèderont des avantages sur les autres (Kyubi Naruto est une vrai plaie pour l’adversaire en multi car c’est le seul dont le coup spécial ne bloque pas le combat, je vous laisse donc imaginer la suite...) La section bonus n’est certes pas aussi riche que sur ps2 mais elle a le mérite d’être aussi amusante car chaque bonus devra être acheté dans un magasin. Il en est de même pour les personnages bonus qui seront de plus en plus chers (Sharingan Sasuke coûte 100 000 yens et Orochimaru 50 000). Elle n’est finalement pas spécialement originale et propose aussi les fiches des personnages, des bonus sonores et les points forts et faibles de chaque combattant. Il est évident que sur cet aspect le titre de Bandai est plus fourni. En dehors de cela, Naruto 2 dispose des modes de jeu classiques à tout jeu de combat (time attack, team battle...). Ce qui fait la force de cet épisode est bien évidemment son mode 4 joueurs convivial, mais également son nombre plus important de personnages, même si je persiste à croire que ce nombre peut encore être augmenté étant donné l’absence de pas mal de protagonistes. Le gameplay s’est enrichi et la progression en solo s’est remarquablement allongée. Face au titre de Bandai sur ps2, Naruto 2 sur Gamecube offre une alternative plus axée sur le multi-joueur qui ravira les fans de la série et qui pourrait également bien convertir certains "newbies". Si vous ne saviez pas quoi prendre pour Noël, Naruto Gekitou Ninja Taisen ! 2 est un achat sûr dans le domaine de l’import.

Graphismes : 8.5 / 10

Peu d’améliorations visibles sont à noter depuis la première mouture. Mais le bilan était déjà très positif. Le cel-shading est très bien exploité et les furies sont de toutes beauté. On remarque l’apparition de nouveaux rings et les furies ont été revues en partie.

Son : 7.5 / 10

Les musiques sont entraînantes, les bruitages ainsi que les voix digitalisées nous plongent dans l’ambiance et facilitent également la navigation dans les menus.

Jouabilité : 8.0 / 10

Le panel de coups par personnage s’est considérablement développé, les combos sont plus nombreux et la prise en main est d’une facilité déconcertante. Le jeu à 4 est également très bien pensé.

Animation : 9.0 / 10

Là encore, les animations sont magnifiques avec des effets spéciaux à profusion, des combats ultra dynamiques et aucun ralentissement, même lors des combats à 4.

Intérêt : 8.5 / 10

On sent vraiment que les concepteurs ont tiré les leçons du premier épisode. Une foule d’améliorations dans le contenu est au programme.

merci à LPC pour les captures d’écran


NOTE : 08/10