Consoles-Fan
20/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2889 articles en ligne

 
R. Racing Evolution
Belles carrosseries
et belles carrosseries

Ridge Racer revient et fait peau neuve avec des graphismes

Ridge Racer change de cap

Les voitures de R Racing Evolution sont fort bien modélisées avec de beaux reflets luisants partout mais elles se balladent malheureusement dans des univers grisonnants et réalistes. L’esprit du jeu va d’ailleurs dans cette direction avec un pilotage moins typé Arcade que son prédécesseur. Les fans de Ridge Racer seront donc déboussolés en découvrant un tout autre jeu même s’il possède d’autres qualités indéniables.

Tout d’abord, le jeu est scénarisé, ce qui est assez rare dans des jeux de bagnoles et qui procure une dimension attachante. Namco a fort bien fait les choses en diffusant de temps en temps des scènes animées en images de synthèses présentant de délicieuses créatures aux formes avantageuses.

La première chose à faire avant de commencer à jouer à R Racing Evolution , c’est d’enlever l’assistant au freinage qui annihile littéralement tout challenge de ce titre. La voiture freine avant de s’engager dans des tournants, vous n’avez plus qu’à vous laisser guider ! Mais gare aux mauvaises surprises car il arrive que l’on croie que le soutien va se mettre en marche alors qu’il n’en est rien. Sa présence sera malgré tout appréciée par ceux qui trouvent certains circuits trop difficiles mais dans l’ensemble, R Racing Evolution se parcourt sans ombrage.

Le gameplay de la série a donc bel et bien été modifié. Il s’apparente plus à un F355. Des barres au-dessus de vos concurrents illustrent leur stress qui augmente au plus vous leur collez le train. (Merci au lecteur consciencieux mais anonyme qui a signalé l’erreur. Il m’excusera de ne pas savoir lire le japonais. Il pensera aussi la prochaine fois à s’identifier s’il veut que son message soit diffusé !) Mais R Racing Evolution propose un mix de challenges très intéressants. Ainsi, R Racing Evolution s’apparente parfois à un jeu de rallye ou encore parfois à un jeu de course de vitesse en ligne droite en pleine ville ! De quoi relancer à chaque instant l’intérêt !

Tchac Boum

Il me reste à vous parler de l’ambiance musicale qui elle est bien fidèle à la série : house techno et dance s’entrechoquent et goupillent parfaitement ce titre. Si vous avez lu avec attention mon test, vous devez vous dire que je suis mitigé vis à vis de ce titre. Et pourtant le talent de Namco est bien présent et je me suis empiffré. Le bonheur est bien là mais il reste ponctuel. Nul doute que ce titre ne s’inscrira pas comme une référence comme a pu l’être à l’époque Ridge Racer mais il est suffisamment plaisant et la découverte de son scénario joue aussi un peu le rôle de la carotte.

Graphismes : 72%
Les graphismes sont honnêtes, avec de l’aliasing assez marqué et des circuits parfois assez vides. Les passages en ville sont nettement plus aboutis.

Animation : 93%
En 60 images/seconde que vous jouiiez en vue intérieure ou extérieure. Quand on a le meilleur, on saute sur l’occasion.

Jouabilité : 88%
Le gameplay de R. Racing Evolution peut dérouter par rapport à ce que l’on pouvait attendre mais c’est sans doute bien ce dernier opus qui présente le gameplay le plus abouti avec entre autres la gestion de l’aspiration

Bande Son : 91%
Excellente ambiance comme d’habitude. La bande son rend les courses nerveuses.

Intérêt : 80%
Etonnant mais finalement très attachant, ce R. Racing s’écarte du cachier des charges de la série mais pour rebondir efficacement.

Note Globale : 84%
Si vous aimez les belles carrosseries, jetez vous sur ce R. Racing Evolution qui vous passionnera par la variété de son challenge.


NOTE : 08/10