Consoles-Fan
18/07/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

2984 articles en ligne

 
Sega Ages 2500 Vol 2 : Monaco GP
Vous pouvez r
St

2eme volume des Sega Ages et le bonheur est toujours l

Et pour pas payer d’impôts ?

Les principes simples font les grands jeux paraît-il. Et si cela continue comme cela, Sega va nous faire sautiller de joie tout au long de cette gamme discount tant dans le prix que dans la 3D. Mais ces jeux sont tellement vieux qu’ils sont malgré tout améliorés et c’est à chaque fois une redécouverte magique et nostalgique.

Monaco GP dispose de 4 modes de jeu : Arcade, Grand Prix, Time Attack et Versus. Le mode Arcade vous permet de parcourir librement les circuits du mode Grand Prix. Ceux-ci sont classés par difficulté. Les graphismes en 3D sont présentés par une caméra qui filme tout à partir du ciel. Quelques angles de caméra sont disponibles mais la vue verticale est clairement la plus adéquate. Plusieurs petits bolides sont disponibles. Après la sélection, la course démarre.

Il faut naître à Monaco !

On découvre alors un gameplay assez étonnant puisqu’il consiste à utiliser la croix directionnelle ou le stick analogique pour se déplacer parallèlement vers la gauche ou la droite mais aussi pour accélérer ou décélérer. Voilà un choix bizarre mais finalement, il suffit de se dire que Monaco GP se joue comme un shoot-them-up vertical dans lequel il n’est pas possible de se débarrasser de ses ennemis : il faut juste les éviter. Ca, c’est si vous décidez de jouer en mode classique. En mode original, il va falloir aussi compter avec les boutons R et L qui provoquent la rotation du plateau afin que votre véhicule puisse tourner. Les programmeurs ont aussi eu l’idée de rajouter le bouton saut qui vous permet tel l’Inspecteur Gadget (Pam palam papam) de passer au-dessus d’autres concurrents ou d’éviter les ambulances folles toujours plus rapides que vous et qui foncent dans le tas. Reste enfin les items basiques à la sauce Mario Kart mais qu’il faut pouvoir gérer.

Les bords de piste vous ralentissent alors que les étoiles ramassées sur la route améliore votre vitesse. Si vous quittez la piste, vous aurez droit à une jolie explosion. En début de course, les gaz de votre voiture provoquent un effet de chaleur de fortune qui déforme votre carrosserie.

Rajoutez à cela un mode 4 joueurs plutôt amusant en écran splitté, une réalisation tout à fait honorable malgré une présence d’aliasing important et des textures pas trop fines et un framerate impeccable (ça va quand même de soi) et vous obtenez un Monaco GP très attachant qui nous rappellent le gameplay d’antan qui devrait faire plaisir aux fans de shoots plus qu’aux amateurs de jeux de voiture à la recherche de sensation décoiffante en vue subjective.

Graphismes : 63%
Ben oui, c’est de la vieille 3D, c’est le concept coco !

Animation : 70%
Ultrafluide, on en attendait pas moins !

Jouabilité : 67%
La jouabilité est très étrange mais elle finit par se laisser apprivoiser. Finalement, Sega a abouti à un bon résultat car elle apporte quelques éléments par rapport à l’original, même si c’est délirant.

Bande Son : 72%
Tout à fait typique des bandes-son des jeux d’Arcade de Sega.

Intérêt : 70%
Seul ou à plusieurs, on se prend au jeu, mais il y a quelques efforts à accepter.

Note Globale : 68%
Monaco GP sera sans doute une surprise pour la plupart d’entre-vous. Sega a modifié pas mal d’éléments, on s’y perdrait presque. A essayer avant d’acheter mais en tous cas, méfiez-vous du premier contact avec ce jeu car il regorge de fun en concentré !


NOTE : 06/10