Consoles-Fan
19/09/2018

Auteur
  

3012 articles en ligne

 
Kill Switch
Eteins la lumi
Montre-moi ton c

Kill Switch est tout le contraire d’un jeu bourrin puisqu’il s’agit d’un third person shooter dans lequel vous devez utiliser les

Je joue à cache-cache dans le noir

Le fait de combattre à armes égales avec vos adversaires est un principe vraiment appréciable. Vous n’êtes pas un pro de la gachette, juste un soldat comme les autres qui doit prendre des risques mais qui doit aussi savoir rester à couvert. Les ennemis feront de même. L’intelligence artificielle est à ce point de vue vraiment excellente car les ennemis restent bien camouflés mais ils doivent aussi jeter un œil de temps ne temps pour regarder où vous êtes ! C’est à ce moment précis qu’il faut agir ! Mais il ne faut pas trembler car il se protègera immédiatement lorsqu’il entendra les premières balles siffler. Faites mouche du premier coup !

Ne laissez aucun répit à vos ennemis, quitte à vider inutilement quelques chargeurs car si vous lui laissez trop de champ libre, il n’hésitera pas à venir vous déloger de votre cachette ! Vous pouvez bien évidemment faire de même. Les ennemis gèrent d’ailleurs très mal les assauts, surtout s’ils sont en train de recharger leur arme. Si certains sont tenaces, une bonne petite grenade devrait créer un mouvement de panique dont vous allez bien entendu profiter avec brio. Le sniper peut aussi être une bonne solution alternative.

La réaction des blessés est assez bonne. Si vous leur tirez dans le pied, ils clopineront. Ils essayeront même de fuir en titubant. Ce qu ne veut pas dire que l ’intelligence artificielle soit sans failles… Certains ennemis occupent des places de défense bien étrange et totalement à découvert comme si les places prévues étaient déjà utilisées par les autres ennemis. Ceci arrive lorsque vous tentez des forcings. Dès que certains ennemis meurent, ils viennent alors les remplacer : la place est désormais libre ! Visuellement, cela correspond à de drôles d’incohérence. Mais il ne faut pas croire que ça se limite à cela. Dans certains cas, des ennemis qui tenaient des positions difficiles à prendre quittent leur place pour faire d’étrange promenade qui met leur vie en grand danger !

Si c’est votre vie qui est à mal, vous pouvez récupérer des trousses de soin régénératrices de l’entièreté de la jauge de vie réparties dans les niveaux et de plus en plus dissimulées cachées au fil des stages. Votre jauge de vie fond assez vite si vous êtes beaucoup touché d’affilée. Le mieux est de vous planquer et d’attendre que la jauge remonte un peu. Bien sûr, vous ne récupèrerez pas toute votre vie, les blessures infligées sont payées cash, mais cela vous évitera sans doute une mort certaine.

La précision de tir varie en fonction de la distance de votre cible mais cette précision grandit lorsque vous prenez plus de risque. Si vous tirez à l’aveuglette, vous serez certes bien protégé derrière votre rempart mais il faudra vider quelques chargeurs avant de venir à bout d’un ennemi alors qu’en face à face, une balle suffira la plupart du temps. Vos munitions ne sont évidemment pas infinies mais vous pourrez en récupérer sur les cadavres. Le panel d’armes proposé est très varié. Il y a plusieurs types de grenades dont des aveuglantes. Attention à ne pas vous aveugler vous-même ou vous verrez que la XBox sait afficher de très beaux écrans blancs !

Les missions sont assez basiques même s’il y a quelques variantes, tout se ressemble plus ou moins que ce soit une course contre la montre ou un sabotage. Certains éléments sont rajoutés au fur et à mesure. Les ennemis sont postés dans des endroits de plus en plus vicieux. Des lasers traversent certains endroits des pièces. Si vous les touchez, ils déclenchent des mines. Pour les éviter, sautez au-dessus ou, moins dangereux, tirez sur la charge à distance.

Say my name

Techniquement enfin, Kill Switch est un très joli jeu avec des textures parfois déroutantes, de type ensemble de pixels carrés collés bout à bout… Bon, je chipote un peu. Du côté des bons points, on peut noter la gestion de la météo exemplaire avec un soleil de plomb terrassant ou des goutelettes qui se déposent avec violence sur votre écran. Le rendu est très agréable.

La bande-son est admirable et vous renseigne sur la présence d’ennemis. Tendez bien l’oreille et vous pourrez entendre la mise en route de certaines mitraillettes !

Graphismes : 83%
Les décors et les textures sont inégales mais nous nous trouvons malgré tout dans le haut du panier.

Animation : 78%
Parfaitement fluide même si le déplacement reste relativement lent et les déplacements très robotisés.

Jouabilité : 84%
Un gameplay très bien pensé qui replace le monde du shoot-them-up dans un univers plein de finesse le temps d’un jeu.

Bande Son : 80%
Une bande-son bourrée de détails et pleine d’informations sensées influencer votre prise de décision.

Intérêt : 85%
Comme tous les bons jeux, il est trop court, pas tant dans le nombre de stages mais dans le fait qu’une fois qu’on a bien compris le principe, on enchaîne les stages les uns derrière les autres.

Note Globale : 83%
Namco signe un excellent titre militaire relativement tactique.


NOTE : 08/10