Consoles-Fan
20/11/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3051 articles en ligne

 
Final Fantasy X-2
Tidus’ Angels...
Yuna, Rikku et Paine contre attaquent !!

Pour la premi


Ce que l’on remarque après avoir passé quelque temps sur le jeu, c’est que cet épisode est doté d’une atmosphère assez décalée qui tranche véritablement avec le numéro X. En effet, Square Enix dans le but de s’attirer un public plus vaste a donné un cachet très J-pop à son jeu. Dans FFX-2 on combat le mal, mais on le fait en rythme et dans la bonne humeur. L’intro est d’ailleurs là pour nous mettre tout de suite dans l’ambiance avec un concert digne de Cher la chanteuse aux mille chirurgies esthétiques. Les protagonistes que l’on incarne sont au nombre de 3 et ne sont que des filles. Là encore, certaines situations pourront faire peur aux fans de la série habitués à des ambiances dramatiques ou tout du moins torturées. En effet, les 3 "gal" (surtout Rikku et Yuna) se comportent comme des préados attardées qui sautillent, gesticulent, tirent la langue et piaillent à tout bout de champ. Pour ma part, j’ai trouvé cette approche plutôt drôle, bien que très caricaturale mais je pense que ce ne sera pas du goût de tout le monde.

En dehors du fait qu’il faille prendre le jeu au second degré, il convient également de se dire que Final Fantasy X-2 n’est pas un Rpg, mais plutôt un mélange entre un Rpg et un jeu d’aventure. Alors que la saga est connue pour ses scénarii titanesques et ses protagonistes aux multiples facettes, FFX-2 fait passer le scénario au second plan. Certes il y’a un bien une histoire, mais elle n’est absolument pas comparable à ce que l’on a connu jusqu’alors. En contrepartie, ceci donne au joueur une plus grande liberté d’action, qui rappelons le, avait été sérieusement bridée dans l’épisode précédent.

Les trois héroïnes, Yuna, Rikku et Paine se sont alliées aux Al Behd pour monter une société de chasseurs de sphères et de primes. Ainsi vous allez devoir effectuer toute sortes de missions le plus souvent optionnelles afin de gagner des sous et des bonus divers ainsi que des missions scénarisées qui feront avancer l’histoire. Dans les anciens épisodes, vous partiez d’un point pour vous rendre à un autre et ainsi de suite... Dans FFX-2, vous commencez directement à l’intérieur d’un vaisseau volant et vous pouvez vous balader n’importe où dans Spira. Chaque endroit est susceptible de vous offrir de nouvelles missions et ce système donne au joueur une grande liberté. D’un autre côté, certaines missions feront monter votre pourcentage de progression tout en n’apportant aucun élément intéressant à l’histoire. C’est pour cela, qu’il ne faut pas envisager FFX-2 comme un véritable Rpg, sinon vous risquez d’être extrêmement déçu par cet épisode.

Du côté du gameplay, là encore Square Enix a épuré pas mal cet épisode. Il n’est plus possible de changer d’arme, ni d’armure, vous pouvez en revanche installer deux accessoires au choix parmi ceux que vous gagnerez. La place des boutiques dans les villes est beaucoup moins importante qu’auparavant. Rassurez vous néanmoins, il y’a quand même une possibilité de gestion des personnages mais qui se fait dorénavant sous une forme différente. A l’aide de "dress sphere" et de "garment grid" vous pourrez modifier les aptitudes de vos personnages. Ce système s’apparente un peu au système de Final Fantasy V. Chaque sphère équipée change totalement le look de votre personnage ainsi que ses capacités au combat. Il faudra donc gérer correctement l’évolution de chaque sphère afin d’obtenir l’équipe la plus homogène possible. Les "garment grid" sont un peu comme le sphérier du précédent épisode et vous permetront au cours d’un combat de passer d’une "dress sphere" à une autre. En parlant des combats, il est à noter que ceux-ci sont devenus plus dynamiques et on a parfois l’impression de combattre en temps réel.

Pour ce qui est de l’aspect technique, les programmeurs ne se sont pas vraiment fatigués et nous resservent sans amélioration notable la qualité du X. Les cinématiques en temps réel disposent de deux niveaux de qualité, une avec un rendu in-game et des modélisations assez moches et une autre plus travaillée avec des graphismes très précis et des expressions de visage magnifiques (Rikku est particulièrement réussie). Les cinématiques en images de synthèse, sont encore une fois splendides et le talent de Square dans ce domaine n’est plus à démontrer. Les personnages sont plutôt bien animés, même si je trouve que la démarche de Yuna a été légèrement exagérée et que celle-ci s’avère un petit peu rigide lors de ses déplacements.

La bande son joue un rôle extrêmement important dans cet épisode, car elle semble rythmer toute la progression. Yuna a troqué son boulot d’Invocatrice contre celui de Pop star et vous aurez droit assez souvent à des chorégraphies plutôt amusantes effectuées sur toutes sortes de mélodies. Cependant, il faut noter que les compositions plus "sérieuses" que l’on a l’habitude d’entendre ne sont elles aussi pas en reste. Le travail des doublages est réussi en ce qui concerne le jeu des acteurs mais un effort reste à faire du côté de la synchronisation entre la voix et les lèvres. Il n’est en effet pas rare de voir le personnage continuer à bouger les lèvres alors que sa phrase est terminée depuis plusieurs secondes.

Final Fantasy X-2 contient de très bonnes choses dans l’ensemble mais ne s’avère pas assez complet pour un Rpg. Le scénario est quasi inexistant en comparaison des épisodes précédents et la durée de vie est assez peu élevée pour le genre (15h en allant vite et jusqu’à 30-35h en faisant le jeu à 100 %, sans le level up au maximum). C’est la raison pour laquelle, que ceux qui s’attendent à un jeu de la profondeur d’un Final Fantasy risquent d’être un peu déçus. Malgré tout, son nombre assez important de missions et quêtes secondaires et les différentes fins, alliées à l’option New Game + qui vous permet de rejouer une deuxième partie avec l’argent et les objets de la précédente, invitent à recommencer l’aventure. Final Fantasy X-2 en tant que jeu d’aventure apporte un souffle rafraîchissant et mérite une place dans votre ludothèque même s’il n’est pas le hit de l’année. En revanche, il est plus qu’indispensable d’avoir terminé l’épisode précédent afin de ne pas se sentir "largué" par les nombreuses références que les personnages emploient.

Graphismes : 7.0

Il n’y a pas eu vraiment d’améliorations visibles en dehors de couleurs plus travaillées, de quelques environnements nouveaux et d’un aliasing moins marqué. Les "dress sphere" sont en revanche superbement détaillées.

Son : 8.0

Les musiques sont vraiment très originales et entraînantes, le jeu des acteurs est très convaincant, il manque simplement une meilleur synchronisation des doublages.

Jouabilité : 7.5

Yuna est un peu rigide dans ses déplacements, l’inventaire et la gestion tactique est beaucoup moins fouillée qu’avant mais il reste néanmoins de la place pour de nombreuses personnalisations. Les combats quant à eux ont gagné en dynamisme tout en étant toujours proches des précédents.

Animation : 8.0

Les déplacements sont assez basiques et la démarche de Yuna a été vraiment exagérée à mon goût. En revanche les cinématiques temps réel donnent lieu à de superbes expressions faciales ainsi que des mouvements très vivants et réalistes.

Intérêt : 7.0

Tout dépendra de votre motivation à recommencer ou non une autre partie, mais il est clair qu’en tant que Rpg Final Fantasy X-2 est doté d’une durée de vie plutôt faible et d’un scénario pas vraiment prenant. Cependant les amateurs de jeu d’aventure ne peuvent pas se permettre de passer à côté de ce jeu qui brille à de nombreux points de vue.


NOTE : 07/10