Consoles-Fan
25/06/2018

Auteur
  

2964 articles en ligne

 
Revive
Pour Vivre Re
Vivons cach

Data East (paix

Une intro qui claque, des personnages kawaii

Les amateurs de mangas seront heureux d’apprendre que le jeu démarre sur les chapeaux de roue avec un magnifique dessin animé digne des meilleures OAV. La musique qui l’accompagne est absolument magnifique. Pour vous en convaincre, vous pouvez la télécharger.

Le jeu en soi est également une bonne petite surprise car la réalisation est tout d’abord exemplaire même si les personnages restent encore bien trop statiques. La qualité des graphismes et le design kawaii des personnages rendent le jeu très attirant. Enfin, les décors sont très soignés et bourrés de détails.

Le fait de se déplacer soi-même et de rester donc le maître de son personnage rend le jeu très prenant et l’empathie est de ce fait plus grande que dans un digital comics classique. Le jeu propose aussi toute une dérie d’énigmes, il va falloir retrouver des cartes magnétiques et différentes clés pour progresser dans la quête tout comme dans un Resident Evil.

Décortiquons par exemple la toute premiére épreuve, qui est encore assez simple. Un bidon trop lourd empêche l’accès d’une bouche d’aération. impossible de déplacer le tonneau, il va falloir trouver un moyen de vider ce bidon afin de le déplacer, puis à l’aide d’un pied de biche, il va falloir enlever la grille de la bouche d’aération.

Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes puisque le jeu est de qualité tant dans les énigmes que dans la réalisation. Enfin presque... A certains moment du jeu, les programmeurs nous laissent encore plus de liberté dans nos déplacement grâce à la mise en place d’une carte 3d dans laquelle vous vous promenez en vue subjective ou en 3d isométrique, c’est selon. L’idée est plutôt bonne car elle rajoute encore plus d’interractivité à ce genre de jeu qui finit par se situer à mi-chemin du digital comics et du jeu d’aventure. Mais là, la réalisation est vraiment pathétique. Je pense que là on a atteint des sommets en mocheté : cubique, non-mappé, uniquement en noir et blanc. Je vais m’arrêter là sinon je vais m’énerver. Maintenant il est vrai que ce n’est pas bien grave car cette carte n’est pas trop souvent apparente mais la revoir à chaque fois vous déchire le coeur ! Même sur 16 bits on faisait mieux en 3D et je pense qu’ils n’auraient jamais osé. Osons l’ironie jusqu’au bout : la 3D est parfaitement fluide...

Mais bon, il ne faudrait pas non plus que ce petit défaut vous décourrage car il s’agit d’un très bon jeu, pour autant que vous appréciez le genre ! Il vous donnera du fil à retordre et donc par la même occasion une bonne durée de vie.

Alors bien évidemment, je le dis et le redis encore, ce style de jeu est à réserver à un public bien particulier de gamers curieux de tout. Il n’est pas nécessaire ici de faire une description du profil de l’acheteur potentiel puisqu’il se reconnaîtra bien lui-même.

Pour nos lecteurs collectionneurs, sachez que le jeu Revive est accompagné d’un maxi-cd drama !

Graphismes : 87%
Un florilège de belles images bien détailléres et des personnages attachants. Parfois, les caméras nous offrent des vues suggestives. Gregg en est tout émoustillé.

Animation : 60%
Il est clair que ce n’est pas le point essentiel d’un tel jeu puisque comme pour Myst, le jeu se révèle assez statique.

Jouabilité : 80%
Une jouabilité très simple qui ne posera peut-être quelques problèmes aux non-japanisants frileux.

Bande Son : 89%
Une très bonne ambiance angoissante et une intro très pop japonaise.

Intérêt : 90%
Certainement pas pour les petits joueurs vu la difficulté du soft !

Note Globale : 83%
Revive est clairement un jeu à essayer si vous êtes fans du genre mais à déconseiller aux novices qui seront rebutés par la difficulté. C’est dommage car ils auraient pu découvrir le monde du digital comics avec une bien belle expérience.


NOTE : 08/10