Consoles-Fan
21/05/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2941 articles en ligne

 
Midtown Madness 3
La folie du centre ville
Mais non ! Je ne parlais pas des soldes !

Cette mouture Xbox du troisi

Sur le papier, le titre paraît alléchant. C’est dans des reproductions polygonales de ces charmantes bourgades que sont Paris et Washington, que vous serez amené à vous promenez. Le concept rappelle celui de Crazy Taxi puisqu’il s’agit de rejoindre différents points de la ville dans un temps limité. A vous de décider de vos itinéraires !

Crazy Midtown…

Mes premières parties à Midtown Madness 3 m’ont rappelé le jeu de Hitmaker. En effet, que ça soit des clients de limousine qu’il faut trimbaler ou des journaux à livrer, le principe est identique, puisqu’il s’agit de valider des checkpoints à différents endroits de la ville avec en permanence le couperet du chrono.

Cependant, chacune des villes propose un scénario. Engagés par la police française et un privé ricain, les différents boulots à effectuer tels que taxi, livreur de pizza ou encore chauffeur de limousine sont présentées comme étant des enquêtes d’infiltration. Les réussir fera progresser une histoire qui se résumera finalement n’être qu’un prétexte à des courses endiablées. Elles amèneront le joueur à parcourir les capitales françaises et américaines en long en large et en travers, et c’est là l’essentiel.

Malheureusement, les différents boulots ne servent qu’à varier un peu la forme, le gameplay restant quasiment identique d’une mission à l’autre. C’est vraiment dommage car il y avait certainement matière à innover en exploitant mieux les spécificités de chaque activité.

Toujours dans l’optique d’apporter un peu de diversité, les développeurs ont intégré un mode Course unique. C’est grâce à ce dernier que vous pourrez débloquer la totalité les bonus disponibles, dont notamment plus de trente véhicules, du bus de ville à la Viper en passant par le camion-poubelles. Si on peut saluer l’initiative, il faut reconnaître que ça ne rallonge qu’artificiellement la durée de vie.

… ou Taxi Madness ?

Niveau technique, la Xbox se déchire ! Les villes sont immenses, pleines d’activités, le mobilier urbain est conséquent et presque tout ce qui est visible est destructible (panneaux de signalisation ou terrasse de café par exemple). De plus l’environnement visuel est respectueux des deux pays, des véhicules jusqu’aux feux tricolores ou panneaux de stop. On vraiment l’impression de circuler sur les artères parisiennes et washingtonniennes (© Boodshit). Par contre, sacrifice obligatoire à cette débauche de polygones, les textures sont plutôt pauvres et répétitives (c’est particulièrement visible sur les bâtiments), et le niveau de détail n’est pas bien élevé. Malgré la puissance de la bécane, il semble que les développeurs aient du faire un choix. Attention, tout reste très propre à l’écran.

L’ambiance et le ton du jeu se veulent un peu décalé et humoristique. Personnellement j’ai trouvé ça complètement raté. Les cuts-scènes, les voix-offs ou autres commentaires d’après course m’ont rapidement saoulés (j’aurais étranglé Mathilda ! ! !).

Finalement, Midtown Madness 3 s’adresse avant tout aux fans de jeux d’arcade, dont je fais partie. Mais c’est là tout le problème. En voulant rallonger la durée de vie sans le varier suffisamment, il en devient ennuyeux ! Il aurait pu être court et intense, il en devient long (enfin pas trop quand même) et mou. Reste le Live que je n’ai pas essayé et qui d’après de nombreux échos semble être une vraie réussite (cf test d’ Alx).

Technique/esthétique : 80%
Les développeurs avaient choisi la quantité à la qualité : Pari réussi ! Ni le niveau de détail un peu limite des éléments 3D ni la répétitivité des textures ne sont réellement gênants. Il y a plus jolie sur Bobox, mais la perf technique est réelle.

Jouabilité : 65%
Très simple et accessible, les voitures se maîtrisent assez rapidement, malgré une gestion des collisions originale (les autres véhicules volent au moindre contact avec le votre, certains éléments du décors stoppent net la voiture) ! Rien ne freinera votre progression dans les rues.

Son : 60%
Environnement sonore honnête. Les voix françaises sont moyennes malgré la présence du doubleur d’Al Pacino pour les accents italiens. Comme d’hab sur Xbox, il est possible de jouer avec sa propre musique.

Plaisir/Fun : 60%
Le gameplay est très agréable et les premières parties sont jouissives. Mais le plaisir de jeu est inversement proportionnel à la durée de vie…plus on joue, moins on s’amuse !

Durée de vie : 60%
Correcte à condition de se lancer dans toutes les courses uniques et de décider de récupérer tous les coloris de voitures, ce qui n’est pas forcement intéressant.

Intérêt : 60%
Un jeu d’arcade à la maison, ça fait toujours plaisir surtout sur une Xbox pas forcement gâtée avec ce genre. Cependant il n’est pas indispensable.

Note Générale : 64%
Je n’ai pas été follement emballé par ce titre. Je m’attendais à un titre qui transcende ce concept de course « libre » en pleine ville. On a finalement à faire à un titre classique. Mais attention, ma déception ne doit pas faire oublier les qualités du jeu.


Compatible XboxLive
NOTE : 06/10