Consoles-Fan
19/01/2018

Auteur
  

2888 articles en ligne

 
Stepping Selection
One, two, three, four, five, six, seven, eight
and back

Britney Spears, les Backstreet Boys, Steps, John Scatman (paix

Il y a 6 positions sur le tapis, placés aux coins d’un hexagone. Les deux devant sont rouges, les deux derrière sont jaunes et les deux latéraux sont bleus. A l’écran, les couleurs défilent et vous indiquent donc où placer vos pieds… A vous de gesticuler sur le tapis de manière coordonnée. A l’écran, deux pieds descendent vers le bas de l’écran (qui symbolise le game over) constamment. A chaque mouvement réussi, les pieds remontent un peu. Vous devez tenir pendant toute la chanson qui est largement coupée par rapport au morceau original.

Vive les effets spéciaux

Pour le plaisir des yeux, Jaleco a placé des extraits de clip originaux. Techniquement, on ne peut pas dire que cela soit très impressionnant puisqu’il s’agit simplement de vidéo. Mais là où les p’tits mecs de Jaleco ont fait très fort, c’est qu’ils ont réalisé des miniclips (vraisemblablement lorsqu’ils n’avaient pas le droit d’utiliser l’original) d’une kitcherie hallucinante. C’est d’ailleurs très certainement voulu. On dirait de la vidéo amateur avec des gens qui dansent mal sur des décors trop colorés et des effets spéciaux comparables aux vidéos familiales. Si vous êtes à la recherche de grands moment cultes vidéoludiques à hurler de rire, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Prenez par exemple le clip de "Girls Just Want To Have Fun" où l’on découvre justement des demoiselles qui essaient d’avoir du fun, comme disent nos amis québecois, en faisant du hula up, qui jouent avec des ballons dans une ambiance très goûter d’anniversaire.

Le pompon revient quand même à "My Shorona" où l’on voit un guitariste avec une tronche pas possible grimacer tellement qu’on ne souhaite que lui mettre des claques. Notre souhait est d’ailleurs à moitié réalisé puisqu’il se prend une série de tarte à la crème en pleine figure. Rien que pour ça, on reste jusqu’à la fin du clip ! L’histoire ne dit pas si c’est mon compatriote l’entarteur Noël Godin qui est responsable de cet attentat pâtissier. Gloup gloup ! Entartons les artistes bidons ! Mais qu’en est-il du fond ? Eh bien, Stepping Selection est un bon jeu de danse. Il y a deux disques de 13 morceaux. C’est honnête mais sans plus. En fait il s’agit vraiment d’une variantee de DDR en peut-être un peu moins clair. Des flèches, c’est plus parlant que des couleurs ! Néanmoins, les fans de jeu de danse y trouveront leur compte. Dommage que Jaleco n’aie pas cherché à exploiter un peu plus son tapis. Sega avait quand même eu la bonne idée de sortir une suite à Samba de Amigo. Stepping Selection est une série morte née mais c’est tout de même une curiosité sympathique qui propose des morceaux célèbres qui ont la vocation de vous faire danser et ils y arrivent bien. Ben oui, on peut danser très facilement sur la soupe, surtout lorsqu’il s’agit d’aligner des pas aussi robotiques que sur un tapis.

Graphismes : —%
Difficile de parler de graphismes puisqu’il s’agit de films et d’un simple interface. La compression vidéo et de bonne qualité.

Animation : —%
C’est du film !

Jouabilité : 70%
Tout à fait comparable à DDR mais un peu plus difficile au tapis. A la manette, c’est par contre plus délicat puisqu’il faut appuyer en fonction du pied concerné sur R ou L lorsque la couleur est rouge, sur gauche ou rond lorsque la couleur est bleue et enfin sur bas ou croix lorsque la couleur est jaune. Y’a moyen d’apprendre mais c’est vraiment pas inné.

Bande Son : 80%
Ce n’est certes pas de la grande musique et c’est peut-être ça qui est bien finalement parce le kitch : ça s’entretient !

Intérêt : 65%
On fait le tour du jeu trop rapidement. Dommage, car sur le fond, le jeu est de bonne qualité.

Note Globale : 68%
Un bon petit jeu de danse qui rejoindre sans hésiter la ludothèque des fans de rythm’n game.


NOTE : 06/10