Consoles-Fan
20/05/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

2941 articles en ligne

 
Sega Marine Fishing
J’ai touch
Dans le petit pull marine

La p


Le point le plus positif de SMF est que ce jeu n’est pas une simulation. C’est à dire qu’ici il ne sera absolument pas question d’attendre des heures entières avant d’attraper quelque chose. Ici le fun prend le pas sur le réalisme et c’est ce qui plaît. Il ne s’agit pas de ruser et leurrer le poisson pour qu’enfin il s’accroche à la ligne. Certes, il y’a un très vaste choix de leurres à votre disposition, et il faudra étudier chacun de ces leurres pour pouvoir pêcher scientifiquement et efficacement afin de ramener la plus grosse prise, mais si vous ne le faites pas vous serez tout de même sûr d’attraper quelque chose.

En fait tout repose sur votre aptitude à garder le rythme pour attirer le poisson. Sega Marine Fishing utilise des appâts de type "mouches", c’est à dire qui faudra constamment bouger votre ligne pour faire croire à votre proie que l’appât est vivant. Ainsi ce n’est pas comme lorsque vous pêchez à la mer avec papy, ici vous n’êtes pas passif devant votre flotteur. Les leurres sont également équilibrés différemment, c’est à dire que certains couleront, d’autres flotteront et enfin quelques uns oscilleront à mi profondeur. Là encore en fonction du leurre choisi, les poissons ne seront pas les mêmes (n’essayez pas d’attraper une raie avec un flotteur puisque ces poissons restent au fond de l’eau).

La méthode pour ferrer les poissons consiste en fait à lancer votre ligne à l’endroit de votre choix (pas trop près du bateau si possible) et à vous dandiner comme un imbécile devant votre écran. Car c’est là que Sega Marine Fishing prend toute sa saveur : lorsque vous utiliser la fameuse canne à pêche à capteurs de mouvements. La plupart du temps il conviendra de donner de petits coups secs dans le sens du bas vers le haut afin de ramener la ligne vers vous tout en moulinant légèrement pour faire avancer le leurre. Cela parait subtil, mais en fait c’est vraiment très simple et des conseils s’afficheront à l’écran pour vous indiquer si vous tenez le bon rythme. Quoi qu’il en soit même si vous êtes un piètre pêcheur, un poisson mordra tôt ou tard à votre ligne. Nous arrivons en fait à la seconde chose qui rend Sega Marine Fishing beaucoup plus amusant qu’une vraie partie de pêche. Les poissons qui peuplent les différents "spot" sont pour le moins entreprenants et n’hésiteront pas à se jeter littéralement sur votre ligne. Vous verrez qu’après dix minutes vous n’aurez plus rien à envier à Jésus et son célèbre miracle du lac de Tibériade. Bien que les poissons soient nombreux, il faudra tout de même les remonter et là la situation varie en fonction du niveau de difficulté choisi. Si en mode facile et normal vous n’aurez qu’à mouliner vigoureusement pour remonter votre prise, en mode difficile l’affaire est moins aisée et il faudra batailler âprement si vous souhaitez manger ce soir.

Remonter le poisson avec succès dépendra de votre aptitude à épouser ses mouvements, si une bête d’une vingtaine de kilos sera facile à remonter, un poisson de 100 ou 120 kilos sera une autre histoire. Il faudra donc bien veiller à ne pas forcer sur votre ligne, pour cela vous devrez encore une fois vous agiter et bouger votre canne pour donner du mou. Une jauge de tension alliée aux vibrations de la canne vous aiderons à ajuster votre mouvement. De la même manière, il arrivera que le poisson ralentisse sa cadence et que la ligne soit sous tendue, dans ce cas vous devrez mouliner rapidement sous peine de voir votre hameçon se décrocher. Bref, quand on se plonge vraiment dans le jeu, on constate que le jeu vidéo peut remplacer aisément un vélo d’appartement pour brûler quelques calories en trop. Titre purement axé Arcade, Sega Marine Fishing possède néanmoins une durée de vie plutôt solide grâce à une multitude d’objets à collectionner, quelques mini jeux sympathiques, une grande diversité de poissons ainsi qu’un mode aquarium assez distrayant ou vous devrez collecter plusieurs types de bonus afin de fabriquer un magnifique aquarium digne de "Sauvez Willy". Après un Sega Bass Fishing qui faisait office de curiosité, Sega Marine Fishing offre un véritable contenu qui justifie l’acquisition d’une canne à pêche.

Graphismes : 7.0 / 10

De jolies couleurs et des environnements assez variés. Le chara design n’est pas au top mais les poissons sont vraiment réussis.

Son : 6.0 / 10

Les musiques à l’ambiance arcade sont quelconques mais de toute façon ce n’est pas un facteur important dans ce genre de jeu.

Jouabilité : 8.5 / 10

La canne à pêche est indispensable pour apprécier ce jeu, la version officielle est de bonne facture et tient bien en main. Les boutons sont bien placés, le poids bien ajusté et les capteurs de mouvements efficaces. On regrettera simplement qu’il n’y ait pas de retour de force sur le moulinet.

Animation : 7.0 / 10

Les mouvement des poissons sont convaincants, mais les environnement sont assez statiques.

Intérêt : 7.5 / 10

Sega Marine Fishing est doté d’une durée de vie solide pour le genre, malgré un concept qui peut en rebuter plus d’un au premier abord (il y’a plus excitant que la pêche...), ce jeu mérite une bonne place dans la ludothèque Dreamcast.


NOTE : 08/10