Consoles-Fan
18/12/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3061 articles en ligne

 
Dodonpachi Dai-Ou-Jou
Bon alors Jeremy
Tu shootes ou tu pointes ?

Ce qui m’a vraiment le plus frapp

Les digits sonores horribles de la version saturne ne sont plus qu’un mauvais souvenir. Je me repasse encore parfois pour rigoler l’intro où l’on entend « presented by Cave suivi de Donpachi vociféré sur un bruit de verre brisé ». Ok, c’est complètement culte car même sur Game Boy on faisait vachement mieux, mais même les meilleurs moments ont une fin. Aujourd’hui Donpachi ne fait plus rire du tout, et finalement c’est quand même plus classe.

Dodonpachi Dai-Ou-Jou est à l’instar de la série un bon shoot. Il part sur une base récurrente d’un vaisseau possédant deux types de tir. Soit un tir étendu et faible, soit un tir concentré mais puissant qui a aussi pour conséquence de réduire la vitesse de déplacement de votre vaisseau lorsque vous l’utilisez. Il y a deux sortes de vaisseaux et 3 pilotes disponibles. Il s’agit d’ "Elemental Dolls". Comme ça au moins si vous explosez, il n’y a pas mort d’homme ! En fonction des choix que vous effectuez, vous renoncer ou privilégiez tel ou tel type d’arme. Même votre stock de superbombe de la mort qui tue peut s’en voir affecté. Une attaque spéciale qui nettoie tout peut se décliner sous deux formes, en fonction du tir que vous êtes en train d’utiliser. Ainsi le tir concentré sera encore plus épais et ravageur alors que le tir plus faible est couplé à un système de bombe autonettoyant d’écran bien connue dans la plupart des shoot-them-up. Un système d’hyper, très apprécié par les femmes de ménage, a été rajouté. Il s’agit d’options que vous récupérez et qui ont fonction de prolonger dans le temps l’effet de votre attaque spéciale.

Un manque de sens du spectacle mais un gameplay qui fait ses preuves

Si les boss finaux sont assez impressionnant, surtout lors de leur entrée en scène, leur mise à mort est vraiment décevante. Un simple changement de couleur couvert par diverses explosions copiées collées semblent satisfaire Crave, les créateurs du jeu. Mouais, on a connu jouissance plus intense lors de la mise à mort d’un gros vilain bien tenace.

Les ennemis ont l’habitude de laisser derrière eux de précieuses étoiles dorées qui raviront les amateurs de score attack. Ceux-ci tentenront des slaloms et autres déplacements désespérés et parfois inconscients pour récupérer le précieux butin qui fera grimper leur score de quelques points. Cella rend en tous cas le jeu bien plus intéressant puisqu’il faut sans cesse balayer l’écran en se frayant un passage dans la pluie de missiles au lieu de rester lâchement à l’abris dans son coin. Et puis il y a aussi le système de combo qu’il faut prendre en considération puisqu’au plus vous réussirez à détruire d’ennemis d’affilée, au plus votre score sera crédité. Au niveau des options, Dodonpachi Dai-Ou-Jou est assez complet avec la possibilité de jouer dans des modes de jeux à la difficulté très progressive, de jouer ou non avec des manettes vibrantes, de choisir divers wallpapers pour ceux qui n’aiment pas jouer avec des bandes noires, de rajouter ou de réduire le stock de vaisseaux disponibles, de jouer en retournant sa télé ou de choisir toute une série de modes de jeu : Arcade, simulation ou death label : une sorte de boss attack, idéal pour les fans de Treasure qui adorent s’enfiler toute une série de boss. Dommage qu’il n’y aie pas eu moyen de tout charger d’un coup et d’exploser un boss après l’autre sans transition.

Graphismes : 66%
J’imagine qu’en 2D on a plus trop le droit d’être exigeant de nos jours. En fait, la réalisation est fidèle à la série. J’aurais bien voulu un peu plus de surprises et un peu moins de granulosité.

Animation : 62%
D’un côté le jeu rame lorsqu’il y a une tripotée de choses à gérer à l’écran, de l’autre on est sur PS2.

Jouabilité : 80%
Un excellent gameplay déjà vu mais toujours efficace essentiellement grâce à la dualité de la puissance du tir couplé à la vitesse de déplacement du vaisseau.

Bande Son : 81%
Superbe !

Intérêt : 73%
Si vous achetez un shoot pour le terminer, vous en viendrez vite à bout. Si vous aimez pulvériser vos scores, alors vous y reviendrez car sa technicité met en avant justement cet aspect.

Note Globale : 71%
N’allez tout de même pas dépenser de folles sommes dans ce titre car il faudra penser bien vite à passer à autre chose. Mais vous le ressortirez tout de même de temps en temps lorsqu’il y a un pote de passage.


PS : le jeu est vendu avec un DVD qui vous permet d’appr
NOTE : 07/10