Consoles-Fan
17/10/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3031 articles en ligne

 
Final Fight One
"ZE" beat’em all of CAPCOM
The Mad Gears must pay !!! :D

L’action se passe en 1989 dans la ville de Metro City, r

C’est donc en 1989 (coïncidence ?) que CAPCOM, à l’époque où l’arcade battait son plein, décide de nous sortir sur son système CPS-1 (Capcom Play System) un beat’em all de fou furieux qui restera gravé à tout jamais dans nos mémoires comme un des meilleurs jeux de ce genre avec la série des Bare Knuckle (Streets of Rage) sur la Mega Drive de SEGA. Face à ce succès, nous verrons naître des adaptations plus ou moins réussies sur différents supports : Super Famicom, Mega CD...pour ne citer que les plus marquantes. C’est aujourd’hui sur la petite console portable de NINTENDO, le Gameboy Advance, que CAPCOM décide de nous renvoyer à Metro City.

ROUND 1........FIGHT !!!

PNG - 68.6 ko
alors ? blond ou brun ?

Première constatation et non des moindres, le jeu est très réussi graphiquement par rapport à son homologue arcade. Même si certains petits détails graphiques ont été volontairement supprimés afin d’économiser de la "place", le jeu reste assez fidèle. Ainsi nous ne verrons plus les petites poignées pour se tenir debout se balancer dans le métro, ou encore certains éléments de décor comme des portes en bois, etc...mais aussi, des ennemis en moins, des tonneaux qui vous roulaient dessus en moins et ainsi de suite. Mais il faut reconnaitre qu’à moins de connaitre la version arcade par coeur, ce sont de petits détails auxquels vous ne prêterez pas attention ;). L’animation quant à elle ne souffre d’ailleurs d’aucun défaut majeur, même avec plusieurs sprites à l’écran et surtout au vu de la taille de ces derniers.

PNG - 96.5 ko
faut qu’ ca crame, faut qu’ ca crame !

Fais péter les watts Marcel !

La bande son quand à elle reprend les thèmes principaux du jeu original en moins "metallique" (c’est qu’il est pas tout jeune en arcade tout de même) mais en plus étouffé (normal, c’est une portable). Bref, si la version MEGA CD était plus pauvre graphiquement parlant, elle disposait cependant de petits détails graphiques supplémentaires sans pour autant égaler l’arcade et d’une bande sonore totalement hallucinante, ce qui est normal, vu que c’était un CD !! Donc cette version GBA s’en sort plutôt pas mal.

Let’s rock baby !!

Maintenant, passé le coté technique, penchons-nous davantage sur le jeu en lui même. Le jeu débute par un sublime écran CAPCOM qui reprend en noir et blanc la jaquette du jeu. Vient ensuite la présentation, identique à l’arcade (contrairement à la version MCD qui était remaniée pour l’occasion) et un sublime écran titre avec un petit effet d’"électricité " des plus sympatique.

PNG - 76.7 ko
venez dans mes bras :D

Le jeu propose ensuite le jeu en solo, le jeu en multi joueur (qui nécessitera une deuxième console et une deuxième cartouche), un mode option et la réinitialisation des données. Dans les options, vous pourrez paramétrer la difficulté, le type d’extension du nombre de vies, écouter les différentes musiques et bruitages et configurer vos boutons. Par la suite, vous pourrez débloquer un mode "extra option" ou l’on pourra y choisir le nombre de vies, le stage, le rapid fire et la couleur des protagonistes. Tout ceci se débloquera au fur et à mesure avec le temps en cumulant des points. Le mode solo, inutile d’en faire la description vous plongera seul face aux 6 stages qui composent les rues de Metro City et le mode multijoueur vous permettra d’être accompagné dans la distribution de baffes. A noter que lorsque vous jouez à 2, vous ne voyez pas la barre de vie de votre co-équipier, ce qui peut s’avérer gênant.

encore toi la censure :(

PNG - 96.7 ko
et un pied au cul, un !!!

Communément à toutes les adaptations de Final Fight sur console, la version GBA n’échappe pas à la censure. Pourtant ce n’est pas le jeu qui en mérite le plus, enfin... Ainsi, si cette fois on a le droit à une petite giclette de sang lorsqu’on utilise un couteau ou un katana sur un ennemi (ce qui n’était pas le cas sur MCD), ces chères Roxy et Poison bien qu’ayant gardé le même petit (très petit :þ) haut qui laissait entrevoir un peu leur seins lorsqu’on les frappait, se penchent désormais en avant empêchant ainsi de voir quoi que ce soit :D. A noter que sur MCD, elles se penchaient bien en arrière mais avaient un petit haut plus long et "semblant déchiré" qui descendait plus bas et masquait donc les petits airbags :D. D’ailleurs la version européenne GBA est plus radicale vu qu’elle se voit comme son homologue SFC, remplacer les femmes par des hommes un peu éféminés. Plus loin dans le jeu, il y a également un Andore qui vous attrape par le coup et vous conduit sur un ring. Désormais, il vous attrapera par les épaules pour vous faire un gros calin :D En revanche, lorsque vous arrivez face à un boss, vous avez droit à un petit dialogue entre vous et lui et les dessins s’affichent avec un effet de mosaïque, bien connu des possesseurs de SFC.

PNG - 89.7 ko
t’as d’beaux yeux tu sais :

VERDICT

En conclusion, même si ce n’est pas le jeu du siècle et le plus original, il reste toujours aussi agréable à rejouer, même 15 ans après. On y revient souvent pour débloquer les secrets dissimulés mais également pour le plaisir, car il faut le reconnaitre, c’est quand même un des rares bons jeux de ce genre sur la petite Gameboy et je dirais presque un des rares bons jeux de ce genre tout court, vu le peu de beat’em all qui nous sont proposés en ce moment :’(

PNG - 107.5 ko

GRAPHISMES : 17/20 Même si ce n’est pas le plus beau jeu GBA, il reste cependant toujours aussi impressionnant et étonnamment proche de l’original.

ANIMATION : 18/20 Le jeu ne souffre pas de ralentissements apparents même lorsque beaucoup de monde est présent à l’écran et parvient même à surpasser la version CPS-1 dans ce domaine. Les personnages, quant à eux, bougent bien.

BANDE SON : 15/20 Même si elle n’est pas anthologique, on reconnait les thèmes d’origine, et les bruitages sont très corrects.

JOUABILITE : 18/20 Aucun problème, votre personnage répond au doigt et à l’oeil.

INTERET : 17/20 Le jeu s’adresse avant tout aux fans de beat’em all et aux nostalgiques du jeu d’arcade, les autres apprécieront sans doute, mais ne seront pas marqués.

NOTE GLOBALE : 18/20 S’adressant clairement aux fans de beat’em all, le jeu ne brille pas d’originalité ni de durée de vie, mais mise plutôt sur les sensations que procurait le jeu original, et c’est bien là ce que l’on attendait : une conversion fidèle à l’original, réussie qui plaira à son public. Les autres le regarderont passer sans s’y arrêter, mais quel dommage. Si tous les jeux pouver conserver le même plaisir de jeu que ce Final Fight après autant d’années...

neophil03


NOTE : 08/10