Consoles-Fan
18/10/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3031 articles en ligne

 
Gran Turismo : Prologue
Attention...
ceci n’est pas gt4 !!

Gran Turismo est de retour au Japon cette version Prologue donne aux joueurs la chance de go

Lorsqu’on démarre une partie, la première chose qui vient à l’esprit c’est la légèreté. A la fois légèreté d’une interface un peu austère malgré un effort au niveau du design, mais aussi et surtout légèreté du contenu comme nous allons le voir. On dispose donc de deux modes de jeu. Le premier consiste en des tests de conduite sur des tracés divers et à bord de voitures assez différentes. Ces épreuves sont assez variées et vont de tours de circuits classiques, au slalom, en passant pas le départ en trombe ou bien le freinage d’urgence. Ces épreuves sont réparties en 4 paliers censés matérialiser plusieurs niveaux de difficulté. Lors de ces épreuves on nous impose une voiture de classe variable, on sera amené à conduire aussi bien des voitures de série peu puissantes, que des voitures de sport ou bien encore des voitures de rallye. Il faut bien le reconnaître, Polyphony Digital veut nous offrir une vision de ce que sera le futur Gran Turismo et dans ce sens joue la carte de la diversité tant au niveau des pistes et des épreuves que des voitures. Par ailleurs, on aura aussi la possibilité d’utiliser des voitures de série ou de sport sur des pistes de rallye. Après un certain nombre d’épreuves vous avez accès à une sorte d’épreuve récréative qui consiste à renverser des plots en un minimum de temps (comment ça vous trouvez ça nul ?!!)

En apparence on peut se dire que la durée de vie si elle ne sera pas faramineuse restera correcte pour le prix demandé (environ 29 euros au Japon et 40 euros pour la future version PAL). Cependant on déchante très vite lorsqu’on a fait une dizaine d’épreuves en à peine un quart d’heure. Force est de constater, en effet, que le challenge n’est pas au rendez-vous. Si les petits nouveaux passeront peut être un peu plus de temps à finir les épreuves, il faut avouer que pour les vétérans, les fans de GT et de jeux de voitures en général, l’intérêt est un peu absent. Bien sûr, on trouvera toujours des perfectionnistes qui essaieront d’obtenir des médailles d’or sur chaque épreuve mais la majorité des joueurs se contentera de passer les épreuves une à une sans trop se soucier de réaliser une performance historique.

La seconde cause de monotonie vient du nombre de tracés, à ma connaissance ils sont au nombre de 5 ce qui est loin d’être extraordinaire. Certes leur modélisation est correcte et ils sont assez diversifiés (Cita d’ Aria, Fuji-san, Grand Canyon, New York, circuit de Tsukuba) mais il n’en reste pas moins que l’on reste légèrement sur sa faim. Par ailleurs les voitures que l’on pilote n’incitent pas non plus à faire des folies puisqu’en dehors de certains modèles puissants (Dodge Viper ou bien encore la Honda NSX), la majorité des voitures que l’on pilote sont des modèles de série non modifiés avec un fort empattement et une vitesse de pointe pas vraiment grisante. Puisqu’on parle des voitures, leur maniabilité est loin d’être irréprochable. En effet on note une très forte inertie sur de nombreux véhicules qui oblige à négocier des virages à très basse vitesse. Simulation oblige, il ne sera absolument pas question de faire jouer le frein à main sous peine de ressembler à Jean Alési dans ses heures de gloire. Graphiquement je n’ai pas non plus été convaincu, s’il s’avère que le jeu déborde de jolis effets de reflet et de lumière ainsi que d’un graphisme assez propre. Il n’en reste pas moins que les circuits sont peu détaillés et manquent de vie, à cela s’ajoute une vitesse de défilement qui ne procure pas tellement de sensations. Sony applique le dicton selon lequel il n’y a pas de petit profit et vend donc une démo à un prix plutôt élevé alors qu’elle aurait du être offerte. Gardez vos sous ou payez vous un autre jeu, ce ne sont pas les hits qui manquent sur ps2. Ce GT Prologue n’est qu’une fumisterie, un amuse bouche qui peut certes paraître attrayant mais qui laisse vite une impression amère quand on repense à son prix.

Graphismes : 7.5 / 10

Pas désagréables à l’oeil, les graphismes de Gran Turismo n’ont pourtant rien d’impressionnant face aux productions actuelles sur ps2.

Son : 7.0 / 10

Chaque épreuve est commentée par une speakerine et les bruits des voitures ont bénéficié d’un grand soin. En revanche la musique est parfaitement quelconque.

Jouabilité : 6.5 / 10

Gran Turismo est une simulation ce qui implique de conduire de façon précise et réaliste, cependant un jeu est aussi fait pour divertir et malheureusement les voitures proposés ne sont en majorité pas faites pour ça.

Animation : 7.0 / 10

C’est une version NTSC, on bénéficie donc du 60Hz mais rien n’est moins sûr pour la version PAL. De plus on a du mal à se faire une idée puisque la majorité des voitures ne dépasse pas les 150 km/h.

Intérêt : 1.5 / 10

Le jeu se boucle en 1h environ autant dire que c’est peu... Le mieux à faire est de passer son chemin, ou de le tester chez un ami ou en magasin si vous n’en pouvez plus d’attendre.


NOTE : 03/10