Consoles-Fan
18/10/2018

Auteur
  

3031 articles en ligne

 
Dog’s Life
Ragoutoutou !!
C’est le rago

Une fois n’est pas coutume, ce jeu au concept tr

Dog’s Life est un jeu d’aventure qui aurait pu rapidement se transformer en épopée sucrée destinée aux plus jeunes. Heureusement, les développeurs adeptes de l’humour trash et scato nous ont pondu un software vraiment original et qu’on dévore du début à la fin sans vraiment voir le temps passer. Comme il faut bien un prétexte pour faire avancer l’histoire, tout commence par le "dognapping" de Daisy votre tendre moitié. Cette histoire reste un prétexte pour visiter des environnements variés et vous livrer à tout un tas d’activités absolument dégradantes pour un chien bien élevé. Afin d’évoluer dans votre aventure vous allez devoir partir à la chasse aux os. Chaque os ramassé vous rendra plus résistant pour affronter les différents défis qui vous seront proposés. Dog’s Life est truffé de mini jeux en tout genre. En dehors du fait d’obtenir des informations relatives à l’enlèvement de Daisy, Jake pourra participer à des défis qui seront rémunérées par un os. Vous pourrez aider un rocker à retrouver les batteries de son ampli, un fermier à chasser un renard ou une dame à ramener ses chatons agressifs. La grande qualité de Dog’s Life est le sentiment de liberté. Le joueur évolue dans un univers relativement vaste et à forte connotation américaine sans jamais se sentir prisonnier du scénario ou d’un cloisonnement. Jake peut visiter de nombreux lieux, faire des aller et retour constants, voir même carrément sauter certains niveaux quitte à revenir plus tard. Par cet aspect, et même si certains vont hurler à l’hérésie j’ai trouvé que Dog’s Life était un peu le pendant canin de Shenmue. L’autre point important du jeu est l’Odorama. En passant en vue subjective vous verrez le monde en noir et blanc mais votre sens de l’odorat sera décuplé et vous percevrez sous forme de fumées colorées les senteurs "subtiles" qui échappent au nez humain. Certaines de ces odeurs devront être collectées pour accéder à des défis, tandis que d’autres indiqueront la position d’un os enfoui ou tout simplement seront synonymes d’une mauvais hygiène. Parmi ces mini-jeux on trouve ceux qui vous confronteront à un autre canidé dans des joutes à l’humour ras des pâquerettes. Vous devrez par exemple faire un concours de pipi, ou bien encore effectuer des combinaisons de touches afin d’obtenir des mouvements spéciaux... Enfin, si vous êtes victorieux vous pourrez pendant quelques temps contrôler le perdant afin d’accéder à certains endroits secrets. Les mouvements spéciaux, du reste assez nombreux ne sont pas là que pour la frime et vous rendront parfois service. Si par malheur Jake était épuisé, il suffira de faire quelques cabrioles près d’un humain pour que celui-ci vous récompense avec un biscuit. Et si ce dernier à l’indécence de vous le refuser il sera toujours temps de vous venger en déposant un joli colombin à ses pieds. L’odorama est également très utile pour la résolution de certaines "énigmes" puisque vous pourrez pister à l’odeur telle ou telle cible. Dans son approche Dog’s Life est un titre sans prétention mais bourré d’idées et d’originalité. Il est vrai que l’humour ou les réflexions caca pipi amuseront les plus jeunes et agaceront les autres mais lorsqu’on prend le jeu dans son ensemble, on se dit que les développeurs ont été logiques avec eux-mêmes en poussant la plaisanterie jusqu’au bout. En ce qui concerne la réalisation, Dog’s Life n’est pas le genre de jeu que l’on présente pour vanter la puissance de la Ps2. Il est doté d’un univers coloré à l’ambiance cartoon (très inspiré des 101 Dalmatiens de Disney). Les niveaux sont très variés, plutôt vastes et l’interaction avec les décors est relativement correcte. Mais d’un autre côté, on voit que le moteur utilisé n’est pas des plus récents et le jeu ne brille ni par ses effets spéciaux démentiels ni par son design à couper le souffle. Même les chiens pourtant très attachants manquent parfois de polygones ou de détails. Par ailleurs, on regrette que les créateurs de Dog’s Life ne se soient pas un peu plus appliqués sur les cut scenes qui font vraiment cheap. En revanche, j’ai trouvé l’animation des cabots plutôt convaincante, Jake est doté d’un panel de mouvements important et Frontier a eu le bon goût de pousser les actions du toutou relativement loin. Les musiques ne sont pas inoubliables, mais loin d’être désagréables elles se marient bien avec l’ambiance relax du titre. Le travail de doublage est correct mais assez inégal. Si Jake est convaincant, le reste des interventions est un ton en dessous mais restitue quand même très bien l’esprit dessin animé de l’ensemble. Les passants et personnages secondaires auraient peut être mérité une plus grande variété d’expression. Là ou le résultat est le plus probant, c’est au niveau des bruitages scato. Chaque action de Jake s’accompagne de bruits parfois un peu crados du plus bel effet (pets, gargouillements d’estomac...).

Au niveau de la maniabilité, le bilan est dans l’ensemble positif pour un jeu dans lequel on contrôle des chiens. En fait la jouabilité évolue en fonction du nombre d’os récoltés. Plus vous en obtenez et moins Jake sera pataud. On peut reprocher peut être un manque de rapidité dans certains mouvements. Par ailleurs, le fait de devoir rechercher toutes les odeurs d’un défi perdu peut s’avérer agaçant, mais étant donné la difficulté relativement faible du soft cela n’arrive pas tellement souvent. Il arrivera parfois, qu’une caméra soit mal située à certains endroits mais encore une fois, il n’y a rien de vraiment déplaisant. Dog’s Life est un jeu extrêmement facile et pourra s’avérer un peu rébarbatif si on y joue de manière exclusive ou très prolongée. En effet, reprenant un peu le système des défis de Tony Hawk, Dog’s Life pourra sembler tourner en rond. En contre partie, il est tellement rare de voir débarquer des jeux frais en version PAL, qui proposent de la nouveauté et une aventure agréable que l’on passe rapidement sur ses petits défauts. Si vous êtes curieux et adepte du second degré, jetez un oeil à Dog’s Life vous pourriez bien avoir une bonne surprise. Graphismes : 6.5 / 10

Les niveaux sont relativement vastes et très colorés mais l’ensemble du jeu manque de finesse les textures restent assez simplistes que ce soit pour les environnements comme pour les personnages (humains ou animaux).

Son : 7.0 / 10

Les musiques sont guillerettes, les voix digitalisés ne sont pas dénuées d’humour mais on parfois tendance à tourner en rond. Il faut noter que le jeu est intégralement en français.

Jouabilité : 7.5 / 10

Le gameplay s’assouplit au fur et à mesure que l’on avance dans les niveaux, il reste quelques aspects perfectibles mais l’ensemble est plus que correct.

Animation : 7.0 / 10

Le jeu ne rame pas et les chiens sont plutôt bien animés et disposent de très nombreux mouvements qui facilitent l’immersion.

Intérêt : 8.0 / 10

Un jeu bourré d’idée et qui se démarque très fortement de l’ensemble des jeux PAL, pour une fois qu’un concept innovant ne vient pas du Japon, il convient de le saluer.


NOTE : 07/10