Consoles-Fan
20/01/2018

Auteur
  

2889 articles en ligne

 
Night Trap
Tout seul la nuit...
...avec plein de fifilles !

On ne peut pas dire que les jeux vid

Pourtant, l’un d’entre eux, Night Trap, puisque c’est celui qui nous intéresse aujourd’hui, a su tirer son épingle du jeu en étant finalement plutôt à l’avance sur son époque puisque le jeu est sorti bien avant que nos télévisions soient envahies par la télé réalité. Car ne nous y trompons pas, Night Trap est en quelques sortes l’ancêtre de Loft Story. Mais la bonne nouvelle, c’est que Night Trap, lui, est vraiment marrant. Imaginez un Loft Story dans lequel vous pourriez actionner divers pièges, un système de télécommande qui vous permettrait d’interagir... vraiment ! Bien mieux encore, vous êtes le réalisateur de l’émission, choisissant vous même de zapper d’une pièce à l’autre. Attention cependant, car le but n’est pas ici de mater !

La nuit de l’escalier

Suite à la disparition de nombreux jeunes ados qui restaient logger dans une famille d’accueil, l’équipe d’intervention SCAT a placé sous haute surveillance cette fameuse maison. Celle-ci est truffée de trappes et de caméras. En piratant le signal, vous avez réussi à observer ainsi les huit pièces principales de la maison : l’entrée, le hall de jour (hall1), le hall de nuit (hall2), la cuisine, le salon, la chambre à coucher, la salle de bain et l’extérieur de la maison qui vous montre aussi la vue sur le toit ! Les habitants de la maison s’en servent pour actionner des trappes afin de capturer leurs victimes. Les trappes sont plus originales les unes que les autres : dans l’escalier, sur le toit, sur le lit, dans la bibliothèque : les réalisateurs ont mis le paquet. Je tiens ici à parler de réalisateur car nous avons véritablement affaire à un film, qui dure environ 25 minutes. C’est peu et beaucoup à la fois car en vérité, il y a 25 minutes de film dans les 8 pièces de la maison, vous pouvez faire le compte ! Et comme vous zappez d’une caméra à l’autre en temps réel, vous ne verrez pas tout avant un bon bout de temps.

L’équipe d’intervention Scat a infiltré une des membres de leur équipe pour inflitrer un groupe de jeunes adolescents (il s’agit exactement d’adolescentes et le petit frère qui accompagne) non boutonneux et plutôt habillés moulant (si vous voyez ce que je veux dire) prêts à passer la nuit dans cette maison infernale. Vous devrez les observer en train de vivre leur vie de tous les jours tout en les protégeant en actionnant les trappes pour empêcher les vilains ninjas noirs de les capturer. Il y en a toute une tripotée prêt à jaillir de toute part. A vous de zapper sans arrêt pour espérer en capturer. Vous pouvez en rater quelques uns, mais si vous en ratez de trop, c’est la fin de l’aventure ! Afin de capturer des ninjas noirs, vous devez observer une jauge de sensibilité de la trappe. Si celle-ci passe au rouge, appuyez et la trappe s’ouvrira, capturant de manière toujours très amusantes les affreux ninjas cagoulés. Faites attention cependant à ne pas capturer quelqu’un de votre équipe ou une des personnes qu’il vous faut protéger. Ce serait ici aussi la fin de partie. Restez donc le plus possible discret. De temps en temps, des membres de votre équipe essayeront d’infiltrer la maison. Soyez attentifs, ils auront peut-être besoin de votre aide !

C’est la panique !

Mais tout serait si simple s’il n’y avait que cela à faire ! Les occupants de la maison vont bien entendu se rendre compte que les trappes délirent un peu. Un code de couleur de sécurité peut bien entendu être changé à tout moment par les habitants. Si vous ratez le coche et donc aussi le nouveau code qu’ils vont mettre (les couleurs utilisées changent à chaque partie) vous voilà vernis, vous ne pouvez plus actionner le trappes ! Et cela vous assure quasiment à coup sûr l’échec de la mission. En gros, Night Trap vous tiraillera sans cesse entre le plaisir de suivre l’histoire et l’obligation de protéger les ados insouciants.

Le scénario ainsi que la mise-en-scène ont été brillamment pensées car une action commencée dans une scène continue tip top dans la pièce d’à côté au moment ou ils quittent la précédente. La personne chargée du synopsis a du avoir un travail de dingue et le résultat à l’écran s’en fait ressentir ! De l’excellent boulot.

Notons enfin une guest star qui joue de rôle de l’infiltrée dans la bande d’ados en short : Dana Plato (décédée d’une overdose), la fille de Monsieur Drumond dans Arnold et Willy. C’est pas de la toute grosse star mais il faut reconnaître que le jeu des acteurs est assez plaisants bien que parfois un peu gauche.

Dana plato disparue tragiquement

Night Trap est un jeu culte à mes yeux. J’espère secrètement une suite tant le premier épisode m’a fait délirer quel que soit le support que vous choisissez. Sachez simplement, que pour votre confort, la version Mega CD est en 32 couleurs contre 256 pour la version Mega CD 32 X et 3DO ici testée. Ces deux dernières versions sont d’ailleurs analogues et possèdent aussi un plus grand écran pour la vidéo ! Mais surtout, que cela ne décourrage pas les possesseurs de Mega CD de vivre une expérience unique et géniale !

La version Mega CD...

... contre la version 3DO

Graphismes : —%
Difficile de parler ici de graphismes puisqu’à part l’interface, nous avons ici affaire à du film exclusivement. Mais la compression vidéo est de bonne qualité.

Animation : —%
Difficile de parler ici aussi d’animation puiqu’il s’agit simplement d’un mix de vidéo.

Jouabilité : 70%
Un gameplay simple qui se limiten en quelques clics et déplacement de curseurs.

Bande Son : %
Une super ambiance qui nous plonge sans attendre dans ce sitcom interactif.

Intérêt : 95%
Un principe complètement novateur et encore original à l’heure actuelle. Un des meilleurs titres de la console avec un petit côté humoristique, sadique, voyeur et surtout créatif.

Note Globale : 90%
Mon seul regret est finalement qu’il n’y aie pas eu de suite. J’ai trouvé Night Trap génial et il reste encore aujourd’hui un des titres qui m’a le plus frappé tant il représente une expérience unique. Sans doute le seul jeu en film interactif vraiment réussi et un des meilleurs titres de la 3DO. A essayer sans plus attendre !


Dans la version mega CD : Scat signifiait : Sega Control Attack. Dans la version 3DO, la pr
NOTE : 09/10