Consoles-Fan
24/09/2018

Auteur
  

3018 articles en ligne

 
Cutey Honey FX
Iya yo Iya yo Iya yo mitsumechau Iya
HANII FURASHU !

Haaa, Go Nagai, c’est tout de m

Kawaru wa yo

Comme tout bon jeu Pc-Fx, le jeu démarre sur une introduction (pas chantée malheureusement) magnifique de toute grande classe avec une compression vidéo impeccable et qui rivalise encore actuellement avec les meilleures productions sans aucun problème.

Cutey honey est le digital comics le plus abouti auquel j’ai pu jouer au niveau de la liberté d’action. Non mais sans blaguer, encore aujourd’hui Cutey honey étonne par sa grande diversité. Non heureux d’offrir au joueur une aventure palpitante, cutey honey est enrichi par de nombreux petits scénarios ponctuels qui donne l’impression au joueur que l’action rebondit sans cesse et qu’on ne se situe jamais dans le creux de la vague. La jouabilité est d’une simplicité déconcertante, il suffit de cliquer quand on vous le demande et éventuellement de diriger un curseur sur les différents décors mis à votre disposition. Vous pourrez ainsi interragir avec différents personnages ou objets et il faut bien avouer que les développeurs ont fait un très gros travail : aucun détail n’a été épargné.

Les voix de chaque personnage ont été intégralement doublées et avec une tendresse assez difficile à expliquer mais l’envoûtement n’est plus très loin. On pourrait regretter par contre un tapis musical issu directement du soundship de la console, ce qui ne donne pas toujours des résultats probants. Par contre, chaque personnage est animé très dignement, on se rend compte à vrai dire que peu de productions actuelles atteignent ce niveau. Dans l’ensemble, on peut vraiment ce satisfaire de la réalisation de ce titre qui, cerise sur le gâteau, est entrecoupé très fréquemment de splendides dessins animés.

Shenmue avant l’heure

Cutey honey est un jeu dans lequel le sentiment de liberté a été extrèmement bien travaillé : jugez plutôt : vous pourrez adopter toute une quirielle d’animaux (les Tamagotchis et les Pokémons avant l’heure ?), à moins que vous ne préfériez sortir dans un endroit branché, aller à l’hôtel, faire un concours de cath ou de miss Austral (c’est le nom de l’île en forme d’étoile sur laquelle se déroule l’action), consulter une voyante, aller aux toilettes, assister à une représentation théatrale, prendre des photos, aller chez le dentiste ou pourquoi pas piquer la petite culotte d’une demoiselle pendant qu’elle prend sa douche ! Je ne vais pas tout vous énumérer ici les possibilités incroyables que propose Cutey Honey mais je pense avoir cité suffisemment d’exemples qui devraient vous convaincre de l’incroyable variété de ce titre. Pour un peu, je dirais que Cutey Honey vous invite à résoudre une énigme policière tout en mélant cette énigme à la vie de tous les jours.

Vous avez été convié sur Austral Island pour enquêter sur l’enlèvement d’une jeune fille. Ses parents vous ont convié afin de vous proposer l’affaire que vous allez bien entendu accepter, vous êtes un héros après tout. Assez bizarrement, d’autres évènements inquiétants vont se dérouler assez rapidement mais je ne voudrais pas non plus vous gâcher le plaisir de la découverte de ce jeu. Sachez qu’il vous faudra aussi combattre et que les combats se déroulent d’une manière assez peu interactives il faut bien l’avouer, pour un combat, mais il faut tout de même souligner qu’ils ont le mérite d’exister sous forme de minigames et qu’ils se révèlent tout de même assez passionnants. Au fur et à mesure que vous progressez dans le jeu, votre dextérité sera d’ailleurs soumise à rude épreuve !

Du bonheur à chaque instant !

Graphiquement, le jeu est vraiment magnifique, coloré à souhait et bénéficie même de quelques jolis effets spéciaux comme des zooms d’une souplesse à toute épreuve. Les 5 branches d’étoile de l’île représentent différentes zones à visiter, elles-mêmes découpées en plusieurs zones. Plus loin dans le jeu, la partie centrale de l’île sera également accessible. On retrouve ainsi la Cyber Zone, la Resort Zone, l’Ecology Zone, la Sports Zone, et l’Entertainment zone.

A chaque moment du jeu, vous êtes bien accompagné par une charmante demoiselle (qui sera la plupart du temps Cutey Honey). Il est possible de voir si cette dernière vous apprécie beaucoup en vous rendant sur la carte globale. Le but êtant bien entendu de la rendre folle amoureuse de vous ! Vous pourrez admirer la demoiselle de bas en haut tout en jugeant de son état d’humeur général.

En bref, Cutey Honey, ça se déguste. Des bijoux comme cela on en voit une fois tous les 5 ans. La richesse de ce jeu est incommensurable. Aussi je ne peux que vous conseillez de vous y mettre au plus vite, c’est vraiment trop bon !

Graphismes : 95%
Les personnages charismatiques de Gon Nagai au service d’un grand jeu et d’une réalisation des plus réussies.

Animation : —%
Dans ce style de jeu, l’animation n’a pas beaucoup d’importance mais sachez néanmoins que l’animation est très très présente pour une fois !

Jouabilité : —%
Un mélange de digital comics et clic and play.

Bande Son : 90%
On reconnait les thèmes de la série. Niveau qualité, on regrettera que le soundchip soit plus souvent employé que le CD.

Intérêt : 99%
Sans doute le digital comics le plus original auquel j’ai joué ! une aventure vraiment scotchante. Je me rappelle avoir passé une nuit blanche sur ce jeu pour le dévorer en une seule traite. Comptez environ une vingtaine d’heures pour en voir la fin, mais sachez aussi qu’en terminant le jeu une seule fois vous n’aurez pas tout vu ! Vous pouvez en effet reccommencer le jeu en évitant les phases qui vous font progresser dans le jeu afin de flaner à chaque instant un maximum dans le jeu et découvrir de nombreux trésors cachés disponibles seulement à certains moments du jeu.

Note Globale : 97%
Cutey Honey FX est un jeu deluxe de chez deluxe que je conseille à tous les passionnés de cette console. C’est un incontournable, un jeu unique, sans doute l’ancêtre de Shenmue à la sauce digital comics. Des années après, il reste pour moi un des maîtres du genre, une référence !


NOTE : 09/10