Consoles-Fan
17/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

2888 articles en ligne

 
Transformers Optimus Prime
Robot ! Voiture ! Robot !
Voiture ! Robot ! Voiture !

Des


La première chose qui me frappe dans cette démo jouable, c’est la qualité des musiques à la fois militaires, envoûtantes, hypnotiques et mélodiques. Viens alors le choix des menus : vous pouvez choisir l’autobot qui vous plait, le renforcer à l’aide de mini-cons (ça ne s’invente pas), robots miniatures destinés à booster votre mécha. 3 robots semblent disponibles : Hot Shot, Red Alert et Optimus Prime, mais seul ce dernier était sélectionnable. Si les robots sont bien modélisés, l’aliasing est assez présent, on dira que c’est leur carrosserie qui reluit, mais oui, mais oui... Le choix des décors est pour l’instant tout aussi limité : seul le décor amazonien est disponible. Reloading, wouhaaa c’est bôôô. Le décor est vite chargé ! C’est magnifique, franchement, ou plutôt devrais-je dire, ce serait vraiment magnifique si l’aliasing n’était pas aussi présent. Je pense que le jeu décroche d’ailleurs aisément la palme du jeu le plus aliasé que j’ai pu voir. C’est vraiment bête parce qu’on imagine bien que derrière ce maque scintillant, les programmeurs ont bien bossé. Sauf que lorsqu’Optimus Prime commence à se déplacer, c’est d’un pas plutôt lourd et lent. Il ne saute même pas très haut. Ok, c’est un robot, mais les combats de méchas sont d’habitude dynamiques même si je vous l’accorde, ils n’ont pas été conçus pour les ballets Béjart. Non, ici le plaisir, c’est de se transformer en gros camion et foncer sur les ennemis !

Brute Force chez les mous

Le jeu semble s’aligner dans le sillage de Brute Force. Il s’agit en effet d’un jeu à la troisième personne mais dont la qualité n’atteint malheureusement pas l’excellent titre de Microsoft bien plus pêchu. Les décors sont bien vastes et variés mais l’animation est si lente et saccadée que c’est un vrai calvaire de les découvrir ! Les effets pyrotechniques déclenchés par vos missiles et rocjets sont vraiment bien réussis mais là encore, impossible de les admirer sans faire ramer la PS2. Je ne vous raconte même pas la catastrophe lorsqu’il y a trop d’ennemis à l’écran. Vos armes ont des tirs illimités mais il faut quand même éviter la surchauffe modélisée par une jauge.

Transformers semble donc vraiment mal parti pour le podium mais sait-on jamais si la version finale sera mieux réussie. Dans ce cas, cela sera peut-être un vrai plaisir de parcourir ces univers à la recherche de mini-cons (arf !). Mais tout compte fait, pour l’instant, j’ai quand même mieux à faire.