Consoles-Fan
22/06/2018

Auteur
  

2959 articles en ligne

 
Dead Man’s Hand
Haut les mains, haut les mains, haut les mains
Donne-moi ton coeur, donne-moi, donne-moi ton coeur

Lorsque j’ai vu les premi

L’univers western est assez froid. Des jeux comme Sunset Riders ou Mad Dog Mc Cree avaient définitivement une toute autre ambiance. Je veux bien reconnaître que les dialogues de desperados sont réussis mais l’ambiance musicale un peu molle ne convainc pas. Le choix des armes est très limité : ici aussi on ne nage pas en pleine originalité. C’est tellement conventionnel qu’on arrive vraiment pas à entrer dans le concept. Comment apprécier un jeu totalement hermétique au plaisir ?

Ola nino

Quelques éléments de décor se mettent en mouvement, mais là aussi, pas de quoi se rouler tout nu dans la neige puisque ces moments d’euphorie sont systématiquement accompagnés de baisse de framerate alors que le niveau général du jeu n’est guère réjouissant. On a vraiment l’impression que les programmeurs ont tout fait pour frustrer le joueur.

Malgré la présence de plusieurs chemins possibles et donc une découverte des stages dans différents ordres possibles, malgré quelques ballades à cheval qui vous invitent à une séance de shoot sur rail plutôt molle, malgré les parties de Poker qui déterminent votre état en début de stage (munitions, jauge de vie...), Dead Man’s Hand n’arrive vraiment pas à se créer une place au soleil tant les faiblesses de ce titre transpirent à tous niveaux.

Un cavalier qui surgit hors de la nuit

Lorsqu’un cavalier vous attaque et que vous le faites tomber de cheval, le cheval continue sur quelques mètres, puis il disparaît d’un coup sec, c’est pas la classe ça ? Ben oui, à quoi bon continuer à gérer le cheval : il ne sert quand même plus à rien !

Et puisqu’il faut remettre une couche, signalons que les décors sont ultrarépétitifs. Les décors montagneux sont même carrément horribles, modélisés à la truelle. La bande-son est incroyablement énervante. Pourquoi ne pas avoir choisi des musiques de western plutôt que cet espèce de bruit. Non, j’appelle pas ça de la musique ! Les dialogues sont d’un niveau grotesque, une sorte d’anglais hispanique à la desperado.

Sur Xbox, les FPS de qualité se ramassent à la pelle, vous n’avez donc absolument pas besoin de cette horreur, à aucun prix.

Graphismes : 33%
C’est pas que ce soit moche, mais ça manque cruellement d’esthétisme.

Animation : 12%
Une médiocrité affligeante qui donne mal à la tête.

Jouabilité : 52%
On peut y jouer mais y’a tellement d’éléments négatifs que ça ne donne vraiment pas envie. En plus de ça, c’est mou et les temps de latence entre deux tirs sont exagérés.

Bande Son : 31%
Aaah les gens qui savent pas faire leur boulot...

Intérêt : 007%
James Bond, my name is Bond !

Note Globale : 11%
Pas la peine de se faire du mal, il y a vraiment autre d’autres choses à faire sur XBox que pour perdre du temps sur ce jeu-ci. Je ne cautionne vraiment pas l’achat de ce jeu, quoi qu’il vous en coûte.


NOTE : 01/10