Consoles-Fan
18/01/2018

Auteur
  

2888 articles en ligne

 
Team Innocent
On est jamais compl
mais c’est pas pour

Il y a des matins comme cela ou on se l

Et je peux vous dire qu’elle fait mal cette claque, elle fait tellement mal qu’on peut encore ressentir aujourd’hui sa douleur, peut-être parce qu’aucune console n’a pu vraiment rivaliser jusqu’à ce jour avec la présentation du jeu, savant mélange entre animé et image de synthèse. Un tel dynamisme, un tel visuel, une chanson ultrapêchue, une animation frissonnante et des graphismes à pleurer par terre... On se repasse 20 fois l’intro avant de démarrer le jeu tellement c’est beau, tellement on est pétrifié, atterré, ébahi, les kleenexs à la main. On a presque peur de s’étrangler ! D’ailleurs, si vous aussi vous voulez pleurer, je vous propose de downloader cette magnifique intro qui date de 1994 !

J’attire ici votre attention sur l’efficacité des chœurs et des bruitages qui soulignent les effets graphiques absolument faramineux pour l’époque. La musique claque : on a l’impression de rentrer intégralement dans ce clip musical. Rien que d’écrire ces lignes, j’en ai la chair de poule. Cette intro, c’est du bonheur, que du bonheur, il ne faudrait pas que ça s’arrête en si bon chemin.

Les méfaits de la science

Un savant fou, Cronus Enhancer, se fait arrêter par une organisation militaire de l’espace. Le commandant en fonction recueille 3 petites filles (Sakis, Lilis et Ariel qui n’est ni une poudre à lessiver, ni une petite sirène, ni la femme de BHL) sur lesquelles le méchant savant fou (eeeh oui, en quelques lignes il est devenu méchant !) a fait quelques expériences génétiques. (C’est pas cool ça !) 15 ans plus tard , les 3 petites filles sont devenue des belles demoiselles et ont intègré l’organisation militaire qui les a formées. A trois, elles forment désormais la Team Innocent.

Et les voilà partie mener des enquêtes et différentes missions spatiales (3 pour être exact) au cours desquelles leur passé resurgira. Tout ça pour vous dire que le scénario vous tiendra en haleine. Vous dirigez un personnage en 2D dans un décord en bitmap à la manière d’un Resident Evil (sauf que là Resident Evil n’existait pas encore) Le choix d’un personnage en 2d est logique puisqu’il faut rester fidèle au design original mais cela crée tout de même quelques petits défauts techniques. Tout d’abord le sprite semble glisser sur le décor, ensuite, lorsque le sprite est vu d’un peu trop près, ce dernier zoome a outrance et pixellise assez fortement. Heureusement, des caméras sont placées à la manière d’un Reisdent Evil et le jeu a été suffisemment bien programmé pour éviter le plus possible ce genre de désagrément.

Team Innocent propose donc une quête d’objets qui vous permettra de progresser dans l’aventure, un concept classique mais qui a su faire ses preuves. Les décors assez métalliques sont parfois un peu vides mais ne souffrent d’aucun manque de couleur contrairement à Resident Evil. Techniquement, on peut dire que Team Innocent est un jeu au visuel agréable et qui manque peut-être parfois un peu d’action dans son déroulement. Il plaira certainement aux amateurs de jeu d’aventure et de recherche calmes.

Au fur et à mesure que vous progressez dans l’aventure, nos héroïnes redécouvriront leur passé tumultueux et leurs origines en participant aux 3 scénarii du jeu. Quelques moments forts sont au rendez-vous. Sachez néanmoins que le jeu est assez difficile et que seuls les joueurs acharnés y parviendront.

Cochon

Les petits vicieux seront aux anges avec Team Innocent car il est possible d’observer une demoiselle prendre sa douche grâce à un tips que je vous révèlerai par e-mail. Mais ne croyez pas que tout l’intérêt du jeu repose sur cette scénette. Team Innocent est vraiment bon, une référence sur la 32 bits de Nec. De plus, il reste encore aujourd’hui facilement dénichable. Alors si vous avez l’occasion de vous le procurer, n’hésitez pas même si je pense que tout possesseur de Pc-Fx le possède déjà. Peut-être que certains curieux passeront le cap de l’achat de la console. En tous cas, le jeu le mérite.

Graphismes : 78%
Si les décors en bitmap sont asbolument soptueux et feraient rougir des jeux comme Resident Evil sur Psone, le choix d’intégrer des sprites en 2D n’a pas été très concluant. Il faut dire que la résolution est trop faible et le personnage pixellise lorsqu’il s’approche un peu trop près de l’écran. Ensuite, il semble glisser sur les décors , ou je dirais même plus posé, mal incrusté.

Animation : 63%
La plupart des décors sont fixes. Les sprites manquent un peu de phases d’animation.

Jouabilité : 73%
A la sauce Bio Hazard, vous parcourerez des décors en bitmap sans grande difficulté.

Bande Son : 55%
Si les phases animées bénéficient d’une qualité sans pareil, les phases de jeu ne sont soutenues que par le soundchip de la machine et là on sent tout de même une certaine faiblesse.

Intérêt : 82%
Un très bon jeu d’aventure pour ceux qui aiment les thrillers scientifiques et l’animation japonaise puisque le jeu en est truffée.

Note Globale : 76%
Team Innocent est sans doute un des titres les plus faciles à trouver sur PC-FX (avec Battle Heat) puisqu’il s’agit d’un des titres de la line-up de la PC-FX. Une expérience à tenter !


NOTE : 07/10