Consoles-Fan
20/08/2018

Auteur
  

2998 articles en ligne

 
Joe Hisaishi
Ou comment
magnifiquement bien faire les choses...


En introduction aux critiques des OST de Joe Hisaishi, je vous propose une petite biographie de l’auteur, afin de mieux situer cet artiste, ou plut


Joe Hisaishi, de son vrai nom Mamoru Fujisawa naît à Nagoya en 1950. Dès l’âge de 4 ans, ses parents lui font donner des cours de violon. Il commence à produire, jouer et composer de la musique contemporaine lorsqu’il est au département Composition du collège de Kunitachi. Il fait ses premières compositions professionnelles en composant les musique de dessin-animés tel que Gyatoruzu, Sasuga No Sarutobi ou encore Futari Taka. Il sort son premier album, Information en 1982. A commencer par Nausica’a en 1984, il compose les musiques d’une multitude de long métrages dont Sonatine, Kids Return, Mononoke Hime (Princesse Mononoke), Hana-Bi ou encore Sen to Chihiro no Kamikakushi (Le Voyage de Chihiro).

En 1989, il compose, à la demande de la chaîne télévisuelle japonaise NHK, la musique d’un documentaire sur le corps humain nommé Jintai fait entièrement en image de synthèse. Le succès remporté par ce documentaire lui vaut une suite en 1993 et une 3ème partie en 1997 (intitulés respectivement Jintai II et Jintai III).

Hisaishi sorte d’autres albums solo, dont Piano Stories, My Lost City, Works I et II ou encore Shoot the Violist. Il fait aussi des concerts de toute sortes, du récital au piano aux ensembles acoustics ou encore aux concerts symphoniques avec des orchestres.

Il gagne 5 fois le "Japanese Academy Award", dont 3 fois consécutives de 1992 à 1994, puis en 1999 pour Hana-Bi et en 2000 pour L’été de Kikujiro.

En 1991, il compose la musique de Ano Natsu, Ichiban Shizuka Na Umi (A Scene at the Sea), réalisé par Takeshi Kitano. Dès lors, il devient le compositeur attitré de Takeshi Kitano jusqu’en 2002 avec Dolls, film mettant fin à leur amitié, raison pour laquelle on retrouvera Keiichi Suzuki à la composition des musiques de Zatoichi en 2003. Kitano emmetra deux raisons à ce changement, tout d’abord, la musique de Hisaishi serait trop personnelle et pas assez flexible pour Zatoichi et il demandrait beaucoup plus d’argent qu’auparavant.

Le publique acclame Hisaishi pour le travail qu’il fait en tant que producteur exécutif pour les "Jeux Paralympiques d’hiver" qui se déroulent à Nagano en mars 1998 en dirigeant les cérémonies d’ouverture et de fermeture, ainsi que tout les événements culturels.



En 2001, il est très occupé, d’un côté en composant les musiques de Brother de Takeshi Kitano ainsi que celles du Voyage de Chihiro de Miyazaki, et d’un autre, il fait office de producteur exécutif au Japan Expo 2001 à Fukushima pour le "Night Fantasia 4 Movement".

Il fait ses début de réalisateur avec Quartet en écrivant non seulement le scénario mais aussi les musiques du film. Celui-ci reçoit d’excellentes critiques au festival du cinéma de Montréal. En 2001, il fait aussi sa première bande original pour un film étranger, Le Petit Poucet (réalisé par Olivier Dahan). En tant qu’artiste, il part en tournée à travers le monde avec un orchestre dès Octobre.

Son dernier enregistrement en date datant du 8 mai 2004 est la musique du prochain film de Miyazaki, Hauru no Ugoku Shiro (Howl Moving Castle/Le Château de Hurle), adaptation du livre du même nom écrit en 1986 par Diana Wynne Jones. Depuis avril 2004, il a repris la direction du "New Japan Philharmonic Orchestra" et l’a rebatisé "World Dream Orchestra". D’ailleurs, il est attendu pour le 16 juin 2004 un album de Joe Hisaishi en collaboration avec le "World Dream Orchestra" s’amusant à interpréter des thèmes de films célèbres tel James Bond ou encore Mission : Impossible.

Après toutes ces années, son instrument de prédilection reste le piano, instrument qu’il maîtrise à merveille, notamment sur la série des Piano Stories mais aussi sur ses compositions de films qui restent des valeurs sûres pour tous les passionnés de cet artiste.

yamaneko34