Consoles-Fan
22/11/2018

Auteur
  

3051 articles en ligne

 
K2000
Le chevalier et sa monture
Excellent une simulation

Moi si j’entends ma voiture me parler, mieux vaut que je dorme sur la banquette arri

Série culte ayant bercé des générations de jeunes, où les épisodes rivalisaient d’excellence scénaristique, où les acteurs nous dévoilaient leurs talents, délivrants des dialogues que n’aurait renié pas Audiard lui-même, K2000 est et restera dans les mémoires. Son adaptation vidéoludique ne pouvait être que formidable et c’est le cas ! Qu’est-ce qu’il y a ? Je ne suis pas crédible ? Très bien, trêve de plaisanterie. Si la série s’impose comme un monument kitchissime des eighties flamboyantes, le jeu se doit d’être appréhendé au 56ème degré.

Mais soyons clair, même avec la meilleure volonté et le recul plus que nécessaire, K2000 est un chef d’œuvre de médiocrité. Pourtant, ça démarre de manière plutôt sympa : l’intro envoie la musique et la voix-off d’origine, le tout agrémenté de scènes cinématiques honnêtes. L’ambiance est là et forcement, les allergiques aux séries des années 80 peuvent déjà éteindre la console.

Un jeu en KITT !

Premier mauvais pressentiment, le menu principal n’offre que le mode campagne où l’on doit faire progresser le scénario, le mode mission qui comme son nom l’indique propose de refaire les missions de la campagne à volonté, les high-scores de ces même missions, les options...et c’est tout ! Si on considère que les tableaux de score auraient pu être intégrés aux options et que les missions auraient pu être rejouable via le mode campagne, bonjour la pauvreté ! Bienvenue dans l’Ethiopie du jeu vidéo ! Mais peu importe, lançons-nous dans ladite campagne.

Les premières missions permettent de se familiariser avec KITT. Le panel de mouvements est intéressant puisqu’il offre la possibilité de rouler sur deux roues, de passer en mode super-vitesse, ou encore d’activer l’inévitable Turbo-Boost. Mais rapidement, le gameplay montre ses limites. D’abord au niveau de la conduite car à trop jouer sur la carte de l’accessibilité et de la simplicité, les développeurs l’ont rendue aussi soporifique qu’un épisode de Derrick. Mais tout est cohérent car les objectifs de missions confinent à l’extra nullissime, n’ayant eux-même d’égal qu’un level-design et des graphismes dignes de la niaiserie d’une Lorie toute arrachée à 4h du matin... Quant à la durée de vie, elle est globalement équivalente à trois épisodes de la série, mais attention, génériques compris ! ;) On pourrait continuer de charger la mule et évoquer une intrigue moins intéressante qu’une aventure des Razmokets, d’aberrantes phases de plateforme au volant de KITT, ou des dialogues rappelant Hélène et les Garçons. Seul vrai bon point du jeu, la présence des doubleurs d’origine !

En fait, K2000 le jeu est une adaptation faisant honneur à la série et là tout est dit ! Technique/esthétique : 40%
Une maîtrise plus qu’approximative de la PS2. Les textures sont fades, les véhicules certainement composés d’au moins 10 polygones ( !). Peu d’aliasing et de scintillement, mais parfois de gros bugs de collisions ou de raccords de textures. KITT est mieux réussie et l’utilisation du Turbo-Boost à certains endroits déclenche de sympathiques scènes proches de la série où on voit la voiture planer au dessus des obstacles.

Jouabilité : 20%
ZZZzzzzzzz ! Pardon je m’étais endormi en jouant !

Son : 60%
Les musiques sont tout à fait dans l’esprit du jeu et des séries des années 80. Marrant au début, un peu saoulant à la longue.

Plaisir/Fun : 25%
Je me suis vraiment amusé sur ce jeu, mais malgré lui ! On se marre devant tant de médiocrité ! Sinon manette en main...c’est lourd !

Durée de vie : 10%
Si vous prenez votre temps, en un après-midi le jeu est bouclé !

Intérêt : 25%
L’univers de la série étant plutôt correctement retranscris, les super super fans peuvent accrocher ! Les autres vont se poiler !

Note Générale : 30%
Heureusement que ce jeu est très court, car vu sa piètre qualité, quelques heures de plus auraient été un supplice ! ! Si vous le trouvez à 5 euros, ça vaut le coup de se le prendre uniquement pour se marrer !


NOTE : 03/10