Consoles-Fan
12/12/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

3056 articles en ligne

 
Jojo’s Bizarre Adventure
Bi bi bi bi bi bi bi bi zarre
dans l’antartique, le roi des phoques

En voil

Bizarre

Avec son ambiance très manga et son univers à la Hokotuno Ken, Jojo’s Bizarre Adventure était bien parti pour me plaire. La réalisation est encore du niveau des productions Saturn de Capcom, comprenez par là qu’on n’a pas affaire à la finesse d’un Capcom VS SNK, d’un Marvel Vs Capcom 2 ou à la qualité d’animation d’un Street Fighter 3 mais il n’empêche, voilà un jeu qui mérite bien votre attention. Tout d’abord les décors déformés sont plutôt sympas même si plus d’animation aurait été bienvenue dans ceux-ci. Les personnages en soi son assez bien pensés et originaux, voire déjantés, ce qui rebutera peut-être certains joueurs.

Coté maniabilité, c’est du tout bon, puisque c’est du Capcom, bien que rien de véritablement neuf n’arrive ici si ce n’est la possibilité d’invoquer le démon qui someille en vous et qui va se déchaîner sur votre adversaire. Et pendant ce temps vous pouvez lui aussi lui asséner quelques coups bien placés. Jojo ne manque vraiment pas de pêche ! Le jeu zoome comme dans un Samourai Shodown et c’est un détail plutôt sympa qui rajoute pas mal de dynamisme.

Vous avez dit bizarre ?

Capcom nous offre ici les deux versions du jeu sorties en Arcade alors que la Playstation n’avait eu droit qu’à la premiére version. Par contre la version Playstation avait un mode story très sympa, parsemé de minigames vraiment intéressants et qui ont malheureusement disparus de la version Dreamcast. On retrouve bien là la paresse légendaire de Capcom. Ne tombez d’ailleurs pas dans le piège : la version Dreamcast a bien elle aussi son mode Story mais tous les minigames ont bel et bien disparu !

On se consolera en rappelant que sur Playsation il n’y a que la premiére version du jeu et qu’elle ne zoome pas et que c’est dans la deuxiéme version que les furies sont les plus ravageuses visuellement parlant. En gros on se retrouve avec deux versions de jeu qui ont du pour et du contre. Maintenant côté la réalisation, là ce n’est même pas la peine de vous annoncer qui enfonce l’autre, ce serait même ridicule de ma part de vous révéler cette information tant elle va de soit. Et puis il y a quand même quelques petits plus propres à la Dreamcast comme par exemple les passages en mode Final Fight : il faut progresser en un temps maximum d’un point à un autre tout en subissant de continuelles agressions. Voilà qui vient mettre également un peu de beurre dans les épinards.

Comme c’est bizarre.

Bon, il est donc clair que ce jeu n’est pas la meilleure production de Capcom mais ce jeu vous propose tout de même de jouer pour une fois avec d’autres personnages que Ryu et Chun-li et de parcours un univers pour une fois fort différent, aussi je vous conseille tout de même son achat : même si le jeu n’est pas parfait, il vous dépaysera. Sinon, il est vrai qu’à part quelques délires visuels, ce jeu est absolument classique de chez classique. Et donc il devrait convenir aux fans de la baston qui se l’achèteront sous le prétexte bien légitime d’avoir un nouveau jeu de baston !

Graphismes : 88%
Des graphismes assez détaillés et colorés.-

Animation : 86%
Peu d’animation dans les décors mais des zooms fluides et une animation des personnages bien pêchue.

Jouabilité : 94%
Comme d’habitude excellente chez Capcom.-

Bande Son : 76%
Très classique. Sans particularité...-

Intérêt : 82%
Un très bon jeu de baston qui vous changera de la série des Street Fighter.

Note Globale : 85%
Un très bon jeu de baston qui vous changera de la série des Street Fighter.A Comme d’habitude, les jeux de baston de Capcom sont une réussite.


NOTE : 08/10