Consoles-Fan
16/10/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3031 articles en ligne

 
Spiderman
Fait chaud sous cette tunique
L’homme de Spy, l’homme de Cro...

Votre r

Un jeu qui ne fait pas honneur à la dreamcast

Passons donc plutôt au jeu et bien que je n’ai pas vu tourner la version playstation, je n’ai pas trop de mal à deviner qu’il s’agit de la même version qui a été lissée, tant la 3d est instable. Et pour avoir testé la version nintendo 64, je peux voud dire qu’il s’agit du même jeu en moins flou. Le brouillard de la version Nintendo64 qui doit également figurer dans la version Playstation n’a malheureusement pas été oublié non plus en Dreamcast.

On ne se noiera donc pas dans les polygones et on ne se pâmera pas non plus devant les textures complétement banales. Comme si cela ne suffisait pas, les stages sont très souvent ponctués de chargements, pas vraiment moyen de rentrer dans l’action. Cependant il faut reconnaître à Spiderman un jouabilité sans faille bien que certaines caméras soient un peu mal placées. Mais il est possible de faire bien des choses avec son perso comme ramper le long de n’importe quel mur. Spiderman possède également quelques coups assez variés qui rajoutent pas mal d’intérêt au soft.

Côté ambiance, Spiderman est assez réussi, le thème de Spiderman est bien entendu à l’honneur et le jeu est enrichi par pas mal de digits sonores. Et bien entendu les bruitages des coups sont largement exagérés comme dans tout comic qui se respecte.

Mais dis, mais c’est supeeeeer original ça !

Le concept de spiderman est simple. Il suffit d’avancer et de frapper les vilains ennemis disseminés un peu partout dans les stages et qui n’en ont rien à faire de vous, à la limite, si vous passez dans le coin, ils vont essayer de vous coller une beigne ou deux ou d’abîmer votre beau costume en vous tirant dessus mais on sent bien que derrière leur air de grosse brute, se cache un père de famille qui attend avec impatience la pause-déjeuner.

Il vous faudra franchir des portes en appuyant sur des boutons pour les ouvrir et libérer quelques otages, eux aussi certainement des pères de famille mais qui n’attendront pas la pause-déjeuner pour prendre leurs jambes à leur cou.

Spiderman est un jeu qui ne soufre pas vraiment de défauts mais dont il est très difficile d’en extraire des qualités. C’est sans doute là le problème, Spiderman c’est du vu du revu et du rerevu. Si ce jeu était sorti pour la période de carnaval, j’aurais même pu croire que Lara Croft s’était offert un nouveau costume tant on retrouve des similitudes entre les deux jeux. Donc si vous aimez Tomb Raider et les jeux de ce style avec un personn age en vue de dos vous devriez aimer Spiderman.

Graphismes : 62%
De la playstation lissée, c’est le lot des jeux qui sortent sur toutes les consoles, on tente d’avoir un optimisation commune et forcément la console la plus puissante est lésée.-

Animation : 75%
Le peu de décor que nous offre ce jeu aurait pu au moins être compensé par du 60images/ seconde. nous n’aurons que du 30, bon c’est déjà ça.

Jouabilité : 87%
Spiderman offre une jouabilité originale et très innée.

Bande Son : 91%
Sans doute le point le plus intéressant du jeu. Le fan sera comblé.

Intérêt : 61%
Un jeu trop facile qui ressemble plus à une visite de décor qu’un vrai jeu.

Note Globale : 67%
A la limite si vous êtes un fan de comics...


NOTE : 06/10