Consoles-Fan
20/10/2019

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3124 articles en ligne

 
Super Mario 64 DS
Mamamia, Mario est de retour !!!!
Un concentr

Lors du lancement am

Inutile de vous présenter Mario 64, ce jeu qui a marqué de nombreux joueurs à sa sortie (sauf si vous sortez d’une longue période d’hibernation vous pourrez alors consulter le test du jeu sur CFan Retro). Vous l’avez peut-être fini une centaine de fois ou encore exploré dans ses moindres recoins, il vous reste encore un pas à franchir : rééditer vos exploits sur console portable. Mais cette fois, cette version portable comprend de nombreux ajouts comme de nouveaux niveaux ou même la possibilité de jouer avec Yoshi, Wario ou encore Luigi. Les mini-games constituent également un ajout très intéressant qui permet d’utiliser au mieux le gameplay innovant de la DS. Au lancement du jeu, l’écran d’introduction de Super Mario 64 apparaît. Le rêve est désormais à portée de main, il est désormais possible de jouer au hit de Nintendo sur console portable. Trois modes de jeu se présentent alors à vous, ainsi qu’un curieux bouton vous permettant de faire des dessins et de les déformer par l’intermédiaire de votre stylet. Mais passons plutôt à l’essentiel : tout d’abord le mode Rec Room vous propose de jouer à toute une série de mini-games. Outre les huit jeux disponibles dès le début, vous pourrez débloquer de nouveaux jeux (pour atteindre un nombre final de 36 jeux) en récupérant des clés dérobées par des lapins dans le château de la princesse Peach. L’ajout de ce mode de jeu par rapport à la version originale augmente substantiellement l’intérêt ainsi que la durée de vie (déjà conséquente !) du jeu. Les mini-games proposés sont effectivement très réussis et de surcroît variés pour plaire à tous. Certains joueurs d’ailleurs ne jouent presque essentiellement qu’aux mini-games, et n’avancent dans le mode Adventure que dans le but de retirer des clés !!! Ces mini-games permettent de plus d’utiliser l’écran tactile de la console. Ainsi, de nouvelles sensations de jeu apparaissent, rendant les parties encore plus intéressantes. Parmi les jeux à débloquer, vous aurez entre autres des jeux de mémorisation à partir de cartes (le Memory Match), un jeu où il faut retrouver les personnages sur l’écran (Wanted !), un jeu où l’on doit protéger le château d’un assaut de Bob-omb en faisant appel au stylet (Bob-omb Squad) et bien d’autres encore dont je vous laisse le soin de découvrir pour ne pas vous gâcher la surprise. En tout cas, vous aurez du mal à vous décrocher de la console après avoir entamé une partie. A eux seuls, ces mini-games auraient pu (en plus grand nombre) constituer un jeu à part dans la ludothèque DS.

Mais revenons à l’essentiel, c’est à dire aux modes de jeu en 3D. Premièrement, le mode multi-joueurs s’avère également être un ajout marquant sur cette version DS. Dans ce mode vous pourrez jouer jusqu’à quatre joueurs dans quatre niveaux au choix. Le joueur qui amasse le plus d’étoiles aura alors remporté la partie. Le choix de chaque personnage a son importance, étant donné que ceux ci ont des mouvements différents à leur disposition. Les parties s’enchaînent et finissent le plus souvent en foire d’empoigne, le tout dans des conditions de jeu optimales (exit les cables link qui pendouillent et soulignons également la possibilité de jouer à 4 avec une seule cartouche). Les joueurs solitaires trouveront également dans ce mode multijoueurs la possibilité de s’y entraîner. S’offre à vous alors la possibilité de parcourir les quatre niveaux pour mieux retrouver les différentes cachettes par la suite. Il faut cependant avouer que cette fonction Practice n’est pas d’un intérêt tonitruant.

Penchons nous maintenant sur le mode Adventure. Vous commencerez votre aventure avec Yoshi. Vous aurez pour tâche de retrouver Mario, Luigi et Wario qui ne sont pas ressortis du château de Peach. Comme sur Nintendo 64, vous pouvez récupérer des étoiles dans différents mondes accessibles à partir des tableaux disposés à l’intérieur du château. Selon le nombre d’étoiles récupérées, vous pourrez ainsi accéder à de nouvelles parties du château et par la même occasion retrouver vos alliés. La présence de nouveaux personnages est d’ailleurs relativement intéressante, car certains niveaux nécessitent d’utiliser au mieux leurs spécificités. Vous pourrez d’ailleurs changer votre apparence par l’intermédiaire de casquettes éparpillées dans les niveaux et ainsi pouvoir effectuer les mouvements du personnage en question. La présence d’un deuxième écran se révèle relativement utile mais ne constitue pas pour autant une innovation extraordinaire. Le déplacement à partir des touches est le plus souvent privilégié au gameplay utilisant l’écran tactile. Ce deuxième écran sert avant tout à localiser certains objets ainsi que les étoiles et pièces rouges à récupérer. L’écran tactile s’avère toutefois utile pour repositionner la caméra qui risque de vous poser des petits soucis par moments (il est heureusement possible de la recentrer d’une pression sur la gâchette L mais une pression sur l’écran tactile permet de repositionner de façon optimale). La version DS a en réalité peu à envier à son homologue Nintendo 64. Les graphismes n’atteignent certes pas le niveau de la version originale, ils restent néanmoins réussis et le tout est animé avec une fluidité remarquable. La bande son est quant à elle très réussie et plaisante à entendre. Le seul bémol réside essentiellement dans la maniabilité : la croix directionnelle n’atteint pas en vérité la précision du stick Nintendo 64 et la disposition des touches rend la réalisation de certains mouvements problématique par moments. Outre cette tare, Super Mario 64DS jouit dans son ensemble d’une réalisation particulièrement soignée.

En conclusion, ce jeu fait figure d’incontournable sur la portable de Nintendo. Si vous n’avez pas encore essayé la version 64, vous aurez ainsi l’occasion de vous rattraper. Pour les autres, n’hésitez pas également à vous jeter sur ce titre riche en nouveautés par rapport à la version originale, et auquel vous pourrez jouer n’importe où (Evitez tout de même de vous la faire confisquer par vos profs !).

Graphismes : 8/10 Des graphismes d’une qualité honnête. Même si ceux-ci sont inférieurs à la version 64, il est impressionnant de voir le rendu à l’écran d’une si petite cartouche de jeu !

Maniabilité : 7.5/10 Une maniabilité entachée par l’imprécision de la croix directionnelle et des problèmes de caméra ponctuels. L’utilisation de l’écran tactile pour les mini-jeux assure une bonne précision des mouvements et une grande simplicité de prise en main.

Bande son : 8/10 Vous retrouverez ici des thèmes qui devraient vous être familiers. Comme toujours, des morceaux agréables accompagnés de bruitages efficaces.

Intérêt : 9/10 Un incontournable sur Nintendo DS ! En plus d’une réalisation correcte, le jeu bénéficie d’une durée de vie conséquente (allongée encore plus par l’ajout des mini-jeux accrocheurs et des nouveaux niveaux). Il ne nous reste désormais plus qu’à espérer la création d’un épisode totalement inédit pour succéder à cet opus.



- Classification PEGI : 3+
- D
NOTE : 09/10