Consoles-Fan
26/02/2018

Auteur
  

2901 articles en ligne

 
Garfield
Enfin, en quelque sorte
Pauvre b

Je ne sais m

J’avoue que je suis parti avec d’énormes préjugés pour ce film, car la simple idée d’adapter Garfield au grand écran me semble tout bonnement contre nature. Garfield c’est trois cases et on rigole, pas 82 minutes avec une intrigue un climax et un vilain qu’il faut combattre.

Le film reprend les quatre personnages principaux de Garfield, c’est-à-dire John, Odie, Liz la vétérinaire et bien sûr Garfield lui-même et tente de construire une intrigue autour avec Odie qui se fait kidnapper et un Garfield pris de remords qui part le sauver. Les habitués de la série auront déjà noté l’erreur, Garfield ne peut être pris de remords, son dédain envers toute chose et en particulier Odie à toujours été une de ses caractéristiques les plus importantes.

La seule chose que j’admets être réussie dans ce film est l’aspect technique, le Garfield en images de synthèse bouge sa graisse de manière très réaliste et on repère au premier coup d’œil les traits physiques qui ont fait de Garfield ce personnage à la fois sarcastique et attachant. Le choix de Bill Murray pour la voix de Garfield est un choix très judicieux et même si l’intrigue est franchement puante, il donne à Garfield cette impression que le chat de la BD s’est retrouvé malgré lui enfermé dans ce monde contre nature.

JPEG - 33.9 ko
Devant la BD derri

Si vous aimez Garfield allez lire la BD et passez votre chemin, ce film plaira peut-être aux enfants mais ne satisfera pas les adultes ayant grandi en lisant Garfield dans le journal tout les matins.

Aniki