Consoles-Fan
20/07/2018

Auteur
  

2984 articles en ligne

 
Godzilla : Destroy All Monsters Melee
Je casse tout tout tout
casse tout tout tout ce que je touche !

Godzilla revient dans nos t

Les extra-terrestres débarquent, pas pour visiter la terre comme ça pour rigoler, non, ils n’aiment pas le tourisme ces ménapiens ! Bref, la terre est en danger car ces lâches d’extra-terrestres, incapables de régler leur conflit eux-mêmes, vont tenter de contrôler les monstres qui vivent dans Monster Island pour détruire les métropoles et ainsi paralyser les humains efficacement. Vous allez devoir donc choisir un des monstres de votre choix pour défendre les autres. Monstre qui est censé détruire les humains mais qui va bien embêter les extra-terrestres en empêchant les autres monstres d’accomplir leur sale besogne. Bref, tout cela ne rime absolument à rien et je vous propose de mettre de côté cette histoire abracadabrante. Même que les rédacteurs du manuel de jeu se sont bien gardés d’en dire un mot de peur de se fourvoyer.

11 monstres au gameplay assez proche vont donc s’affronter. Chaque gameplay semble être le remix du précédent. Ce qu’il y a à retenir finalement c’est qu’il y a assez peu de coup, qu’on peut faire des bonds et qu’on peut utiliser une jauge spéciale qui se remplit pour effectuer quelques attaques ravageuses. L’énergie diminue vraiment lentement ce qui rend les combats finalement assez longs. Grosses baffes et projections sont de rigueur dans ce titre assez pêchu malgré l’aspect lourdaud des bestiaux. Reste néanmoins l’aspect extrêmement répétitif du jeu et sa durée de vie au raz des pâquerettes. Les décors sont quasiment tous des grandes villes et se ressemblent tous ! La nouveauté n’arrive donc que par la présence de nouveaux monstres qu’il va falloir éliminer.

Et sur le plan de la réalisation, si on se pâme à moitié devant les grosses bestioles, on est largement moins admiratif face aux décors. La réalisation est tellement peu audacieuse qu’on prend le jeu tel qui vient, sans aucun sentiment, sans aucune sensation.

Dans Godzilla : Destroy All Monsters Melee, il y a une grande diversité dans le menu même si la plupart sont classiques : aventure, versus, survie, mêlée (jouable à 4), par équipe et enfin le mode destruction qui consiste à détruire le plus d’immeubles possibles comme dans Rampage. Pourtant, aucun de ces modes de jeu n’arrive vraiment à faire lever la sauce et lorsque vous réunirez 3 de vos potes, vous penserez toujours à d’autres jeux prioritaires comme Pac-Man VS, Monkey Ball ou Mario Party ! Godzilla se voit donc condamner à prendre la poussière sur votre étagère car il y a même fort à croire que si vous faites l’erreur de retirer le jeu de votre X-Box, cette dernière ne risque plus de le revoir avant longtemps. Et ce, ùême si ce Godzilla est à des années lumières de son homologue sur Dreamcast. En effet, il reste trop peu profond et je ne trouve vraiment rien qui puisse justifier son achat. A la limite à petit prix si vous êtes un fan du genre mais sinon il ne vous manquera pas.

Graphismes : 68%
Mmmm, vous me réveillez quand ça commence ?

Animation : 72%
ah c’est sympa c’est fluide dis donc.

Jouabilité : 68%
Basique et simple mais pêchu pour le genre.

Bande Son : %
Quitte à faire dans le kitch, j’aurais aimé qu’on aille jusqu’au bout.

Intérêt : 38%
Il y a tellement de jeux vidéo que je ne me mouille vraiment pas quand je vous dis qu’il y a encore des tas de jeux plus intéressants que vous n’avez pas.

Note Globale : 43%
A court terme, Godzilla n’est pas un mauvais titre mais il n’arrive vraiment pass à s’installer à long terme tant il y a un manque de technique flagrant.


NOTE : 04/10