Consoles-Fan
18/09/2018

Auteur
  

3012 articles en ligne

 
PD Ultraman link
C’est une marque de poudre
Merci pour le tuyau !

Hello, c’est la police qui te parle. Quoi ? Tu speak pas english ? Police Department Ultraman Link. Est-ce que c’est bien clair cette fois-ci ? Ouais, nous sommes tous des super deformed. Ca te pose un probl

Et si t’as pas peur que des tuyaux colorés te tombent dessus, eh bien tu les déplaces, tu les arranges pour qu’ils communiquent entre eux car ce n’est pas tout de placer des couleurs identiques les unes à côté des autres, il faut aussi que les tuyaux permettent un contact direct des liquides. Sans cela, tu devras stocker toutes tes pièces et si jamais tu dépasses la limite authorisée en hauteur, c’est game over !

Ah ouais, j’ai oublié de te dire. Nous les Ultraman, on aime crier ouais, yeah, uh et yaaaa pendant les séquences d’introduction. On est des mecs cools, c’est pour ça. Mais cesse un peu de me distraire, tu me fais perdre le fil de mes idées. Si jamais tu as le malheur de combiner des tuyaux dont la contenance n’a pas la même couleur, eh bien, euh, les tuyaux disparaîtront, mais apparemment non, il va rien se passer de bien catastrophique. Si tu parviens à mixer 4 couleurs identiques ou plus, tu vas déclencher une attaque spéciale. Si tu provoques des cascades, alors là ça va commencer à chauffer pour ton adversaire, mon p’tit pote ! Mixer 3 couleurs identiques, ce n’est pas assez pour déclencher une attaque, alors pas la peine d’insister. C’est compris ?

C’est fini le tutoiement oui ? On a pas gardé les cochons ensemble !

Les attaques se déclenchent en fonction des couleurs. Elles peuvent être défensives (suppression massive de pièces dans son propre jeu) comme offensives ( votre adversaire est paralysé pendant un moment, une pluie de tuyaux noirs lui tombent dessus). Pour se débarrasser des tuyaux noirs, il suffit de les éliminer comme n’importe quelle pièce du jeu, en reliant plus de 3 pièces entre elles. Mais ces pièces sont plus résistantes, elles se transformeront d’abord en pièces grises que vous pourrez alors faire disparaître définitivement en les linkant à nouveau. Ces pièces ne sont donc pas spécialement gênantes puisqu’il est facile de les éliminer. Par contre, elles vous auront fait perdre du temps puisqu’il est hors de question de déclencher une attaque magique avec ces pièces parasites ! Je suis sûr que votre adversaire aura déjà préparé sa prochaine attaque. Il faut donc rapidement reprendre les choses en main et envoyer vous aussi quelques attaques malicieuses pour occuper votre adversaire. Mais on ne choisit pas vraiment les couleurs qui vous tombent dessus, la chance a aussi son rôle à jouer.

Pendant que vous jouez, les Ultraman se trémoussement sur le côté du stage dont les décors ont juste un rôle de fond d’écran : ils ne sont pas très colorés, fixes et ressemblent à une composition de volumes élémentaires à peine texturés. Quelques zooms et rotations agrémentent ce puzzle game certes pas vraiment somptueux mais au moins très amusant, rythmé et relativement original. PD Ultramanlink est donc un jeu que je conseillerais aux amateurs de puzzle games car après toutes ces années, je le ressors encore de temps en temps pour y jouer seul ou à deux.

Graphismes : 73%
Des graphismes débiles à la sauce digitalisée : à consommer sans modération tellement c’est kitch !

Animation : 62%
Les pièces tombent de manière plutôt sèche !

Jouabilité : 65%
Je viens de vous le dire, les pièces tombent de manière plutôt sèche, et donc pour le gameplay, c’est pas idéal !

Bande Son : 78%
Déliiiire, dis !

Intérêt : 72%
Un bon petit puzzle game qui se défend dans la masse avec ces petites originalités.

Note Globale : 70%
PD Ultraman Link ne massacre pas la licence alors : allez-y, c’est que du bonheur !


NOTE : 07/10