Consoles-Fan
17/08/2018

Auteur
  

2997 articles en ligne

 
Finding Nemo
je sens que je vais avoir du mal ....

La revue de ce DVD qui s’est vendu

Est-il bien nécessaire que je vous rappelle l’histoire de ce 5éme dessin animé des studios Pixar ? oui ? ok je m’y colle alors... Il s’agit donc de l’histoire de Nemo, petit poisson clown ultra protégé par son papa (on le comprend, il est poisson unique suite au meurtre de sa maman par un vilain barracuda, le poisson pas le mec avec des chaînes en or)

Et voila t’y pas que ce petit rigolo de Nemo ne trouve rien de plus intelligent à faire que d’être enlevé par un dentiste plongeur le jour de sa rentrée scolaire, ce dernier souhaitant agrémenter l’ aquarium de son cabinet médical... Ni une ni deux son papa, Marin, entreprend de traverser les océans pour retrouver la trace de sa seule famille (pour l’instant), son fils, le petit Nemo. C’est là le point de départ pour de rocambolesques aventures et des moments d’humour comme seuls les Pixariens savent les distiller.

En effet, comme à son habitude le studio de John Lasseter ne fait pas les choses à moitié, et ne vole pas son oscar pour le coup, c’est une petite pépite d’humour, de second degré, et de moments d’émotions qui nous est donné de vivre ici.

Au fil de ses pérégrinations Marin (le papa de Nemo) rencontrera un poisson amnésique, des requins repentis, des tortues surfeuses et j’en passe et des meilleures, comme toujours le film propose plusieurs niveaux de lecture, c’est là toute la magie de Pixar, et petits et grands seront comblés.

Venons en au dvd proprement dit tout d’abord à propos de l’image : Elle est quasi parfaite à vrai dire, du fait d’un transfert direct numérique, comme pour Monsters Inc, elle ne souffre aucun défauts et n’a pas volé son agrément THX, c’est un festival de couleurs chatoyantes et d’ambiances subtiles, je n’ai noté aucun désagrément sur mon humble écran 16/9éme 70cm.

Ensuite à propos du son, là aussi c’est le sans faute, sur les 3 pistes proposées qui font jeu égal, aussi bien les 2 pistes Dolby Digital (VF et VO) que la piste DTS française sont idéalement équilibrées et ménagent quelques bons effets surround de derrière les récifs...Ma préférence, mais c’est totalement subjectif comme avis, va à la VO car la voix de Franck Dubosc (qui double Marin sur la VF) m’horripile au plus haut point, en revanche j’adore la voix du poisson amnésique, Dorie, doublée par la doubleuse officielle de Julia Roberts (mon dieu que c’est compliqué).

Finalement abordons le packaging et les bonus. Contrairement à d’habitude nous avons à faire ici à un simple boîtier Amaray (plastique) glissé dans un fourreau, alors que tout les précédents Pixar avaient bénéficié d’un élégant digipack cartonné, ceci est d’autant plus regrettable que, vu les chiffres réalisés par le film, on pouvait s’attendre à mieux...cela justifie sans doute le prix de vente "ras du plancher", pour lequel on peut féliciter Buena Vista tant ils auraient pu profiter de l’engouement pour le film.

A propos des bonus proposés sur un second DVD ils m’ont laissé sur ma faim, Pixar semble avoir quelque peu fait le tour du sujet sur ses précédents DVD, et cette fois on ne retrouve pas l’exhaustivité et la fraicheur des bonus de Monster Inc. ou bien de Toy Story Anthology, parfois ils semblent même quelque peu se forcer à l’exercice.

Mention spéciale tout de même au vrai faux reportage du fils Cousteau piraté par la poiscaille (très drôle), et au mini making of visionnable avec le film ou à part, à toute fins utiles voici la liste de ces bonus :
 Introduction (1’10)
 Explorons les récifs (7’01 vf),
 Knick Knack (3’38)
 L’encyclopédie de M. Raie (vf 8’13).
 Histoire à lire
 Les coulisses du tournage, making of (25’36)
 Galeries d’images
 La visite des studios (5’13 vf)
 L’interview des personnages (2’29 vf)
 Bandes-annonces
 Aquariums virtuels
 Bonus cachés

cloud7