Consoles-Fan
20/04/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

2927 articles en ligne

 
Tetsuwan Atom
Mota Nawustet
Tu vois Jeremy, je t’avais bien dit qu’

Quand Treasure est aux commandes avec Sega, on ne peut pas dire que

Et pourtant, Treasure a essuyé ces derniers temps quelques boulettes mais avec Tetsuwan Atom (Astro le petit robot), ils reviennent en terrain connu en proposant un beat-them-all évolué : un mélange de Guardian Heroes, Gunstar Heroes et de Silhouette Mirage. Autant vous dire tout de suite que si de la bave coule déjà de votre bouche, vous pouvez tout de suite arrêter de lire ce test et vous ruer chez votre revendeur le plus proche. On attendait ça depuis longtemps et ils l’ont enfin refait. Le Guardian Heroes de la GBA risque d’être tout aussi bombesque !

Astro est une superbe licence de Tesuka, il aurait été dommage de la gâcher, d’autant plus que certains autres personnages du maître de l’animation sont aussi de la partie : rhaaa Jungle Tatei !

C’est moi Astro le petit robot, l’ami d’Ulysse

Astro ne peut pas s’abaisser mais il peut sauter et voler avec le boost qui lui sort par ses pieds. Il dispose d’une belle tripotée de coups : poings, pieds, lasers et 3 attaques spéciales ! Et franchement, le gameplay est tellement parfait qu’il est indescriptible. Je ne suis qu’un humble joueur et je m’incline.

La réalisation est splendide : bourrée d’effets spéciaux comme des zooms, de la transparence ou des distorsions. Les couleurs, je ne les compte même plus, trop fatigué : je reviens de vacances. D’ailleurs j’ai terminé le jeu 3 fois dans l’avion tellement c’est nul... ;)

Astrorak Go, retrolaser en action

N’allez pas croire cependant que Tetsuwan Atom soit parfait. J’ai trouvé ci et là (et parfois sans vraiment d’explications) des ralentissements. Et puis les musiques ne resteront pas éternellement dans ma mémoire alors que celles de Radiant Silvergun résonnent encore.

Les ennemis qui vous attaquent sont parfois zoomés et dézoomés. Bien plus qu’un artifice technique, cette méthode vous oblige à engager le combat de différentes manières. Par exemple, votre gros laser sera très efficace contre des sprites qui font tout l’écran alors que la mitraillette qui atteint tout ce qui apparaît à l’écran sera très utile contre les petits sprites. Cette mitraillette peut aussi faire office de bombe autonettoyante lorsque vous êtes submergés de projectiles ennemis. Avec un coup de pied, vous pouvez faire rouler vos ennemis et renverser ceux qui sont dans le même coin grâce à un effet bowling ! N’oubliez pas que pour progresser dans un stage, il faudra impérativement avoir éliminé tous les ennemis de l’écran comme tout bon beat-them-all qui se respecte.

Aaaaaah c’est trop !

Le gameplay est très varié puisque vous sera tantôt en situation d’apesanteur, tantôt confronté à du pur shoot horizontal ! Les stages s’enchaînent avec grand rythme et des séquences scénaristiques vous révèlent peu à peu les détails du conflit qui prend forme entre les hommes et les robots sensés les servir. Un des boss capable de se morpher en divers animaux m’a vraiment fait penser à un des boss de Gunstar Heroes ! Mais quoi qu’il en soit, soyez certains, Treasure oblige, que ce jeu fourmille en boss. Rien qu’à la fin du jeu, vous allez vous coltiner les robots les plus forts du monde. C’est pas rien quand même ça hein ! Enfin, ils seront les plus forts du monde si vous ne jouez pas en easy parce que là vous allez digérer le jeu en peu de temps : votre stock d’attaques spéciales est en effet largement trop important et vous donne un avantage tel qu’il gomme toute la technique et la tactique de destruction des boss. Tetsuwan Atom est donc un jeu à terminer obligatoirement au moins en normal.

Au cas où vous auriez un jambon-beurre devant votre écran pendant que vous lisez ce test, allez donc l’acheter, sinon vous allez salir votre écran et vous ne recevrez pas de Werthers Original de votre grand-père.

Graphismes : 96%
Ce qui se fait de mieux sur GBA.

Animation : 83%
Quelques ralentissements à signaler mais pour le reste, c’est la déchirure de slip !

Jouabilité : 99%
Merci Treasure pour ton savoir-faire et aussi merci Grévisse pour la grammaire.

Bande Son : 62%
Ils ont du oublier de travailler ce point, dommage !

Intérêt : 94%
Le beat-them-up de la GBA et même du moment.

Note Globale : 93%
Treasure s’est fait plaisir et nous fait plaisir avec un nouveau titre qui va rejoindre leur collection exemplaire.


NOTE : 09/10