Consoles-Fan
21/10/2018

Auteur
  

3032 articles en ligne

 
Surf Rocket Racers
Un surf avec des rockets !
James Bond est dans les parages ?

Je dois bien reconna

T’as mis ton maillot ?

Les couleurs sont plutôt dans les tons pastels, au contraste pas aussi prononcé que dans Wave Race 64, ce qui est dommage. Ensuite, les décors sont pas vraiment très remplis (même si cela s’arrange un peu par la suite !) et les quelques mouettes et le pauvre dauphin (pompé de Wave Race 64) qui passe de temps en temps n’arrive qu’à nous rappeler du manque de vie de ces décors et de leur froideur synthétique. Les effets de vagues ne sont pas mal faites mais celles de Hydro Thunder sont largement plus belles. On est heureusement loin de l’effet catastrophique d’Aqua GT ! Par contre, un bon point puisqu’il n’y a pas de problèmes de clipping !

Au niveau du gameplay, je n’ai pas relevé de défaut si ce n’est une certaine frustration à ne pas pouvoir contrôler la course. On a beau ne pas faire d’erreur, on se fait parfois rattraper sans aucune raison, du coup, un sentiment désagréable de jeu de hasard fait son apparition et frustrera le jouer qui n’aura malgré tout aucun mal à terminer premier car le jeu est assez simple mais qui se demandera s’il a bien arraché la victoire pour ses qualités de joueur ou par pure chance !

Heureusement, cette sensation s’efface avec le temps et on finit rapidement par se rendre compte que le challenge ennuiera rapidement les bons joueurs tant le jeu ressemble plus à une bagarre acharnée les 10 premiéres secondes, puis, quand la tête du peloton est acquise, en route pour la promenade de santé. Bon, d’accord, le jeu devient un peu plus difficile dès le deuxiéme championnat mais il est clair que ce jeu ne s’adresse pas au pro du paddle.

Check point !

Au dessus de l’écran, un chronomètre vous rapelle sans cesse qu’il n’y a pas de temps à perdre et que si vous trouvez qu’ils vous en manque, eh bien, il vous suffit d’emprunter un de ces magnifiques tremplins : ils vous rajouteront quelques précieuses secondes. Un bien curieux check point puisqu’ils ne sont pas obligatoires mais qui propose l’avantage d’innover. Tant que vous y êtes (sur le tremplin, pas sur les genoux de Shiryu, bien que Shiryu a, paraît-il, une passion pour l’équitation) vous pouvez effectuer quelques jolies figures. C’est amusant, mais seulement deux minutes ! (Un peu comme sur les genoux de Teiseken comme me l’a témoigné NGN ! Bon, maintenant au moins vous êtes au courant de ce qu’il faut faire pour se faire engager à Consoles-Fan.)

On retrouve le même principe que dans Hydro thunder, à savoir des décors à thème, submergés pour l’occasion, ainsi une balade dans Manhattan ou dans Rome sous les eaux rapelle le stage de New York disaster ou le stage en Grèce de Hydro Thunder mais avec l’audace en moins ! les créateurs de Surf Rocket Racers ont été bien frileux. Pas vraiment de rebondissements, pas vraiment de dénivélations (oui allez d’accord, parfois il y a des grands sauts mais c’est tellement rare !) : en bref, un jeu fort calme, plat et sans surprises.

Du côté de la muique, j’ai vraiment du mal à identifier ce mélange de country - hard-rock - top 50 qu’ils ont essayé de faire.C’est pas vraiment dérangeant mais personne ne sifflotera le refrain sous la douche.

Alors surf Rocket Racing n’est certes pas le jeu qui va impressionner les galleries mais il est en fin de compte assez sympa malgré ces nombreux défauts. Il faut dire que Hydro Thunder est là et il ne laisse pas beaucoup de chances à ces adversaires mais bon, Surf Rocket Racing reste malgré tout bien meilleur que Aqua GT.

Graphismes : 70%
Les graphismes sont colorés mais froids.

Animation : 80%
Le jeu tourne en 30 images / seconde ce qui génère des rotations un peu sèches mais rien de bien affolant.

Jouabilité : 80%
La prise en main est immédiate.

Bande Son : 56%
De la soupe.

Intérêt : 68%
Réfléchissez bien, vous êtes certains d’avoir déjà tous les gros hits de la Dreamcast ?

Note Globale : 72%
Surf rocket Racers est un jeu facile. Idéal pour jouer à 4 heures du matin quand vous êtes plus trop concentrés !


NOTE : 07/10