Consoles-Fan
17/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2888 articles en ligne

 
Spiderman 2
Ils ont du faire ce jeu
Sous l’emprise du speed

Quelques fois par an, on se tape un jeu avec des dialogues insipides qui se veulent peut-

On m’a appelé pour que je te mette... au courant

Par rapport à l’épisode précédent, les programmeurs ont décidé de revoir le gameplay. Exit donc le jeu d’action classique avec un peu de baston, un peu d’agilité. La mode est aux GTA, alors pourquoi ne pas faire n’importe quoi dès qu’on en a l’occasion finalement. Un GTA à dos de Spiderman, ça vous tente, alors ce jeu est fait pour vous puisque vous pourrez vous déplacer n’importe où dans la ville, mais au lieu de tuer tout le monde, de faire du car-jacking, il va falloir sauver des gens ? C’est moins excitant hein ?

Le gameplay aussi a changé : c’est comme ces femmes chez Mac Donald finalement. New gameplay, new pigeon. I’m lovin’ it ! Vous allez donc devoir tout réapprendre pour sauter, grimper sur les murs, vous balancer ou effectuer des combos sur vos adversaires. Le problème c’est que c’est surtout beaucoup plus complexe à utiliser et pas vraiment très agréable. Cela devrait s’arranger avec les points qui vous permettent d’acheter des améliorations de facultés ? Pensez-vous...

Par contre, je veux bien reconnaître que les caméras se placent agréablement et donnent une sensation de balancement agréable mais à part ça... Les scènes de combat sont nulles, découpées, et les développeurs ont visiblement oublié d’intégrer une once d’intelligence artificielle. La motion capture des personnages est tellement foireuse qu’on a l’impression de mettre à terre des pantins. Alors que certains méchants sont occupés à accomplir leurs méfaits, ils préfèrent vous attendre tranquillement plutôt que de s’enfuir avec leur butin !

Que serait un jeu commercial sans effet Matrix à l’heure actuelle, voilà l’araignée capable de se déplacer plus rapidement que ces ennemis et leur fracasser les membres en appuyant sur un simple bouton ! C’est bien pratique pour battre les boss qui ne sont vraiment qu’une bande de minables.

Mais tout l’aspect philosophique du jeu repose sur la richesse des dialogues. Les jeux vidéo sont-ils destinés aux arriérés mentaux. Quand on regarde Spiderman 2, tout semble l’indiquer. Entre le jeu des acteurs affreusement mauvais et des textes écrits dans les toilettes, on est servi copieusement ! Comment est-ce possible de laisser sortir sur le commerce une daube pareille. Même les graphismes sont honteux. Les textures et les effets de reflet (bien ratés) apparaissent progressivement quand on se rapproche d’elles mais beaucoup trop tardivement !

Le film reprend à peu près les éléments du film mais se permets tout de même quelques écarts. Mais ces écarts sont juste là pour faire du remplissage. On ressent fortement l’effet « on a voulu faire les intéressants mais ça n’a rien donné ». Spiderman 2 est donc un titre à éviter, mais vraiment je suis sérieux là, éviter éviter éviter éviter éviter éviter. Une licence aussi juteuse a déjà du malheureusement faire pas mal de ravage. Pour les autres, sachez qu’il est encore temps de résister. Car finalement, se balader de buildings en buildings est sans doute ce qu’il y a de plus amusant dans ce jeu, alors, si vous voulez visitez Manhattan...

Graphismes : 37%
Techniquement dépassé avec une tonne de clipping et des textures qui apparaissent très tard.

Animation : 42%
Le découpage saccadé des différents protagonistes est à pleurer.

Jouabilité : 33%
Jouable oui, mais surtout énervant !

Bande Son : 01%
Moi aussi, j’aime bien rigoler !

Intérêt : 04%
Sinon, vous aimez les Teletubbies ?

Note Globale : 11%
A oublier d’urgence au magasin.


NOTE : 01/10