Consoles-Fan
20/06/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2958 articles en ligne

 
Gradius V
Laissez passer les ma
Messieurs de chez Treasure, prenez place !

Apr

Le gameplay reste bien entendu 2D mais les décors prennent donc une nouvelle dimension afin de rajouter un côté spectaculaire rarement atteint dans un shoot-them-up vertical. Mais un élément me chiffonne. Les mouvements de caméra ressemblent beaucoup à ceux de R-Type Final, c’est à dire, à n’importe quoi. Tous ces mouvements se traduisent par un déplacement du vaisseau pas très réaliste. Ce défaut m’a frappé dès la première partie mais il semble que Treasure a juste voulu juste nous en mettre plein la vue. Voilà de quoi me consoler. En tous cas, cette faut de goût apparaît essentiellement au début du jeu, bien vite, les déplacements deviennent plus sobres et moins gênants. De ce point de vue, Border Down avait réalisé un sans faute et je place un second point de vue à l’avantage du jeu de G.Rev : les boss. Ce n’est pas qu’ils soient plus impressionnants que dans Gradius V mais j’ai vraiment apprécié leurs mouvements amples qui rajoutent un aspect grandiose lorsqu’ils se présentent face à vous. De ce point de vue, Gradius V est un peu plus calme, mais j’aime vraiment beaucoup chipoter car qui aime bien châtie bien. Et puis il faut bien que je trouve quelques défauts sinon vous allez me trouver vendu à la cause de ce shoot-them-up. Car il est vrai que pour trouver d’autres défauts, il faut se lever tôt. Et puis avec Treasure aux manettes, je dois vous avouer que je suis presque gêné de vous faire lire ce que je viens d’écrire.

Le gameplay proposé respecte trait pour trait le concept de la série. Vous aurez donc un vaisseau qui récupèrera lors de son périple des bonus qui vous permettront de le booster en temps réel tant en vitesse, en protection ou en armement. Si votre vaisseau se détruit, vous vous retrouvez tout nu. A la limite, les options qui vous accompagnent, sorte de boules orangées qui se comportent comme votre vaisseau et qui multiplient votre tir initial sont récupérables. En début de partie, vous aurez pu choisir entre 4 types de vaisseau qui présentent tous un armement bien spécifique. A vous de choisir celui que vous préférez.

Et pour être bien fidèle à la série, le jeu est plutôt difficile. Des crédits plus nombreux pourront être récupérés par la suite mais les puristes s’interdirons à appuyer sur le bouton continue afin de constater ses progrès.

Mais je vois que vous trépignez d’impatience alors tuons le suspens. Oui, Gradius V est une tuerie graphique, bien au-delà des mes espérances, un jeu moderne qui damne pion à quasiment tout ce qui existe, mais dont l’ambiance oldschool est restée intacte. On ne compte plus les effets spéciaux : distorsions, motion blur, effets de transparence multicouches, effets de plasma. La PS2 se révèle enfin grâce à Treasure. Il faut dire que jusqu’ici, la PS2 n’avait pas eu droit à son shoot-them-up de la mort qui tue total éclate sur le plan du visuel.

Et puis que je parle de Treasure, je m’offre une belle transition pour vous parler un peu des boss aux textures organiques, vraiment gigantesques et qui ont tendance à s’aligner les uns derrière les autres comme l’éditeur japonais adore nous servir. Ceux-ci vous balancent des lasers qui fusent dans tous les sens avec des couleurs magnifiques. La concentration sera de mise si vous ne voulez pas terminé en soupe à l’oignon.

Bon, on a vu ce que ça donnait avec Gradius, maintenant moi j’attends le retour de Parodius !

Graphismes : 92%
Superbes mais certains décors sont un peu vides puisque dans l’espace. Ce sont les effets spéciaux qui relèvent encore un peu le niveau.

Animation : 86%
Quelques rares ralentissements largement compensés par une réalisation phénoménale.

Jouabilité : 88%
Un concept qui est simplement repris sans apporter grand chose. A deux, il faut se mettre d’accord pout se partager les bonus mais aussi les "options" car il n’y a que 4 options maximum à l’écran !

Bande Son : 84%
Des sonorités familières.

Intérêt : 94%
Un excellent shoot qui propose un vrai challenge et une réalisation exemplaire.

Note Globale : 90%
Enfin un shoot qui fait honneur à la PS2, le premier qui m’a vraiment soufflé ! Ne le ratez pas, d’autant qu’il est même sorti en version européenne à petit prix !


NOTE : 09/10