Consoles-Fan
26/09/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

3019 articles en ligne

 
Advance Guardian Heroes
Gardes ! Ces h
Saisissez-les !

L’arriv

Donc, si vous vous attendiez à jouer à Guardian Heroes ou du moins à un jeu qui ressemble à Guardian Heroes, il vaut mieux que vous vous enleviez tout de suite cette idée de votre tête. Advance Guardian Heroes reprend juste quelques éléments visuels et les héros de la version Segasaturn ne sont plus jouables : ils vous combattent même. Certains ennemis sont connus mais les décors ne ressemblent plus vraiment à ce qu’on a connu sur Segasaturn. Tout est devenu plus futuriste, avec des vaisseaux ; et pourtant, l’aspect médiéval a été conservé dans le costume de certains personnages. A la limite, au niveau de l’ambiance, le jeu se rapproche un peu plus d’un Gunstar Heroes ou d’un Sin And Punishement !

Du point de vue du gameplay : exit le système d’avancée linéaire sur 3 plans différentiels et bonjour les déplacements entièrement libres sur l’écran. Exit aussi les bifurcations et la trentaine de stages de la version Segasaturn qu’il fallait recommencer pas mal de fois pour tout découvrir. Sur GBA, il n’y a plus qu’une série de 6 stages. Les musiques sont elles aussi différentes, et pour l’occasion, largement moins cultes que l’originale. Vous les oublierez bien rapidement contrairement à celles sur Segasaturn.

Treasure : guardien des hits

Vous avez donc le choix entre 3 personnages aux caractéristiques bien diverses. Comme d’habitude, on a droit au guerrier ultime, au magicien, et à l’intermédiaire. Mais bien vite, vous pourrez entre chaque stage booster vos personnages et régler vous même leurs paramètres comme bon vous semble afin de gommer leurs différences ou les accentuer.

Chaque personnage dispose en tous cas de mouvements basiques : frapper, sauter et quelques magies. Le bouton L crée une bulle de protection autour de votre personnage. Le bouton R vous permet de sélectionner entre diverses magies plus ou moins puissantes et qui demandent un temps de chargement proportionnel à son efficacité. Cela crée un temps de vulnérabilité qu’il faudra apprendre à gérer en observant les routines de coups de vos adversaires. Ce système de magie est un peu plus compliqué que sur Segasaturn. Sur cette dernière, plus de boutons étaient disponibles que sur GBA, cela simplifiait bien des choses. Afin d’utiliser magie ou protection, vous userez un peu de votre jauge verte qui se recharge en récoltant les items adéquats. Des coeurs vous remettent un peu de vie. Ils sont généralement laissés par des ennemis et plus particulièrement par des gnomes qui font vraiment penser aux nains de Golden Axe que vous devez éclater pour récupérer des fioles !

Advance Guardian Heroes est un titre qui va une fois de plus faire cracher à sa GBA toutes ses tripes. Pour ma part, j’aurais évité le mode 7 du deuxième stage, certes joli avec des changements d’angle de vue ingénieux mais bourré de clipping à cause d’éléments alourdissant l’écran inutilement. Mais la plupart du temps, on s’en prend plein les mirettes, jusqu’à l’exagération qui crée bon nombre de ralentissements et d’effacements de sprites... Ouais, c’est bien triste tout ça...

Si on résume la situation, on se rend compte qu’Advance Guardian Heroes est moins joli que son prédécesseur mais profite d’un plus grand nombre d’effets spéciaux variés, d’une bande originale moins formidable et d’un gameplay un peu plus limité du au nombre de boutons de la GBA. Mais, mais, mais, mais, mais, cette suite est excellente, amusante, et si ma tâche est de vous prévenir de la manière la plus exacte possible ce que renferme cette cartouche, qu’il ne faut certes pas vous attendre à aussi bien ou aussi long que la version Segasaturn, mais qu’il serait une grave erreur de vous passer de cette nouvelle merveille du monde, c’est fort en chocolat même si l’original restera la référence de la série.

Graphismes : 90%
Treasure essaie toujours de pousser les consoles à bout...

Animation : 69%
... Et des fois, ça les fait ramer ! Dommage car les mouvements des personnages sont très détaillés !

Jouabilité : 85%
Légèrement moins bien que sur Segasaturn essentiellement à cause du nombre limité de boutons de la console.

Bande Son : 65%
Vraiment pas inoubliable ! Certaines voix proviennent directement de son ancêtre !

Intérêt : 91%
Très fun, un incontournable de la console mais préférez-lui quand même Tetsuwan Atom !

Note Globale : 86%
Le genre de jeu qu’on s’offre pour se faire plaisir et pour retrouver des sensations que l’on croit enfouies au fond de soi.


NOTE : 08/10