Consoles-Fan
19/01/2018

Auteur
  

2888 articles en ligne

 
Dobutsu Bancho
Un ptit cube, un gros cube
C’est l’heure de Dobutsu Bancho

Alors que les cr

Promenons-nous dans les bois

Imaginez un belle forêt, de belles prairies, une nature flamboyante, qui grouille de végétation et d’animaux. Un beau tableau n’est-ce pas ? Imaginez à présent que vous ne pouvez dessiner ce tableau qu’à l’aide de gros cube grossier. Vous obtenez à peu de chose près Dobotsu Bancho. Le soleil est un cube mappé d’un cercle orange. La lune est un cube, mappé d’un croissant.

Tant que le cube n’y est pas

Dobutsu Bancho est un jeu qui est basé sur le principe de l’évolution, de la loi du plus fort. Vous devrez donc évoluer afin de vous positionner de manière la plus favorable possible dans la chaîne alimentaire. Mais avant cela, vous allez démarrer au bas de l’échelle, sinon cela ne serait pas très intéressant. Nourrissez-vous et devenez plus fort ! Mutez et modifiez vos facultés de saut, de vitesse, d’attaque, de défense.

Si le cube y était

Techniquement, le jeu de Nintendo est vraiment très fluide. Si, si ! Bon, d’accord, c’est pas très cool, j’ai rien trouvé de plus positif à dire, car pour le reste, on ne peut pas dire que ce soit la déchirure du siècle. Les polygones peuvent se compter à l’écran, les textures sont floues et je n’oserais tout de même pas vous parler d’effets spéciaux tant le jeu se distingue par une pauvreté consternante et persistante.

Il nous mangerait

De plus, Nintendo n’a pas été jusqu’au bout de sa pensée en proposant un titre original au début, mais assez répétitif. C’est sans doute pour cela que le jeu se termine au bout de 5 heures, coupé en plein élan comme s’il n’y avait plus d’idées pour prolonger le titre. Certes, le moment de jeu est agréable mais il se fond dans la moyenne et disparaît même à cause de sa faiblesse graphique. Sa différence ne suffit donc pas pour percer. Autrement dit, si vous souhaitez vous laisser tenter par ce titre atypique, je ne vous en décourage pas mais je vous encourage vivement à ne pas dépenser plus d’une vingtaine d’euros.

Graphismes : 03%
Franchement laid, même sans la simplicité il n’est pas esthétique.

Animation : 75%
Rien à redire mais personne ne s’en étonnera.

Jouabilité : 70%
Un gameplay vraiment élémentaire.

Bande Son : 68%
Ici aussi très minimaliste, on profite des bruitages de la nature !

Intérêt : 41%
Dobutsu Bancho est très court et ne brille pas trop par sa diversité.

Note Globale : 48%
A acheter d’occasion, mais ne vous sentez pas obligé.


NOTE : 04/10