Consoles-Fan
20/05/2018

Auteur
  

2941 articles en ligne

 
Gang de Requins (Shark Tale)
Salut,
Ouaip, comme un poisson dans l’eau...

Quand j’


Ze story

Bon, je sais pas si vous allez me croire, mais ce film parle de poissons.. et de requins.. si si, je vous jure. En fait, c’est l’histoire d’Oscar un poisson qui travaille dans une boîte de lavage de cétacés, comme son père avant lui. Il rêve de vivre dans le sommet du récif (la ville où les poissons habitent dans le film), là où la Jet Set marine vit une vie de débauche, de fêtes, sex, drug et rock’n’roll.. (rayez les mentions inutiles). Bref, il est comme tout le monde, il rêve un peu haut.

De leur côté, les requins sont la terreur du coin, la Mafia locale. Le Parrain, Don Lino, souhaite voir ses deux fils (Franckie et Lenny) lui succéder à la tête de la pègre locale. Malheureusement, l’un des deux est ... spécial.. il n’a pas l’âme d’un tueur... et comble chez un requin, il est végétarien.

Bref, tout ce petit monde vit sa vie jusqu’au jour où tout bascule. Frankie meurt par la faute de Lenny, en laissant Oscar dans une situation délirante : tout le monde pense qu’il a tué le requin, et qu’il est dorénavent le protecteur du récif. S’en suit une collaboration entre Oscar et Lenny, pour le bien de tous... voilà.


Du côté de l’image

Comme chacun peut le constater, l’histoire n’a rien de sensationnelle... en même temps, c’est un film destiné aux enfants, et elle suffit à leur plaisir. Les bonnes recettes sont appliquées et l’humour est omni-présent.
Animation 3D oblige, je vais devoir être obligé de comparer par rapport aux autres productions. L’esthétisme du film est propre, tout est bien stylé et Dreamworks s’est efforcé de se différencier de son concurrent Pixar en donnant à ce petit monde sous-marin un style humanoïde (sans pousser dans les extrêmes). Ceci est tout à fait réussi et le mélange est bon à l’écran. Toutefois, pour ma part, je trouve le côté esthétique moins joli qu’un "Monde de Némo" ou un "Monstres et Compagnie". Mais ceci reste un choix personnel.

Côté animation, c’est très propre aussi. Ca bouge vite, bien, sans bavures. Le dynamisme est parfait et les expressions faciales très réussies. D’ailleurs, on reconnait parfaitement les "acteurs" qui sont derrière nos petits poissons... mais j’en parlerai plus loin... Mais pour moi là encore, je préfère l’anim Pixar, même si elle paraît trop lisse. Je trouve quelques déplacements des requins bizarres, mais cela ne choque pas plus que ça.

Non, le côté qui m’a dérangé le plus à l’image, ce sont les innombrables publicités pour certaines marques (que je ne citerai pas... j’ai oublié.. :)). Mais je trouve indescent de marteler un film pour enfants de telle sorte. Voilà pour le coup de gueule...


Actor Studio

Là où le film est très bon, c’est dans le jeu d’acteur. En fait, les animateurs ont calqué leurs expressions faciales ainsi que les attitudes corporelles à celles des acteurs qui ont prêté leurs voix aux personnages du film. D’ailleurs comme je l’ai dit plus haut, nos petits amis à écailles ressemblent à leurs voix...

Will Smith (vf : Eric Judor)
Comme on peut le remarquer... le petit Oscar ressemble beaucoup à sa voix, Will Smith. Toutes les mimiques du Prince de Bel-Air sont présentes. Pour la voix française, il s’agit d’Eric du duo Eric et Ramzy. On remarque ici qu’il est plutôt bon dans ce rôle.


Robert DeNiro (vf : Jacques Frantz)
Quel autre acteur pouvait incarner un "Parrain" de la pègre à part Robert DeNiro ? Ben personne. En effet, le style donné au requin est excellent et colle parfaitement au personnage. Quant à la voix française, vous ne connaissez sûrement pas ce comédien.. Il s’agit du doubleur officiel de Robert DeNiro et Mel Gibson (entre autres).


Renée Zellweger (vf : Ludivine Sagnier)
Il s’agit de la "meilleure amie" d’Oscar. En fait, elle est amoureuse de lui, mais lui est aveugle et ne voit rien. Là aussi le miracle de la 3D a donné les mimiques de l’actrice Renée Zellweger que l’on peut reconnaître pour peu qu’on l’ait vu dans des films comme Fous d’Irène par exemple. La voix française va bien au pesonnage et Ludivine Sagnier s’en sort à merveille.


Jack Black (vf : Patrick Timsit)
Je ne connais Jack Black que de nom, je ne peux donc pas juger la ressemblance du personnage avec l’original. Par contre, je connais beaucoup mieux les différents personnages qu’a pu incarner Timsit au cinéma, et je trouve que le rôle dans Gang de Requins lui va comme un gant. J’ai vraiment adoré sa prestation et j’ai beaucoup rit du fait qu’il fasse sa voix de "boulet" comme dans "La Crise" ou "Paparazzi".


Angelina Jolie (vf : Virginie Ledoyen)
L’image de la femme en prend un sacré coup (comme celui de la Jet Set) avec ce personnage qui se décrit comme profondément superficielle et vénale. Elle est attirée par l’argent et vient donc tourner à la tête à notre petit poisson des bas-fonds. La prestation n’est pas mauvaise, mais n’est pas la meilleure qui soit.


Martin Scorcese (vf : Jean Benguigui)
On reconnait sans mal le faciès de Martin Scorcese dans ce poisson globe (le nez, les sourcils). Pour ce qui est des mimiques, je ne peux pas dire. Par contre je trouve que la voix française est très bien. Jean Benguigui est plutôt ressemblant au poisson (niveau gabarit..) et donc ça ne choque pas du tout qu’il ait cette voix-là.


On pourra aussi noter les voix de Ramzy (l’un n’irait-il pas sans l’autre ??), Dany Boon ou encore le doubleur de Peter Falks (Columbo). D’ailleurs, j’ai vraiment adoré ce dernier poisson, car il a été fait POUR Peter Falks et il lui ressemble beaucoup. On a vraiment l’impression de voir l’inspecteur à l’imper donner la réplique au Parrain DeNiro.


Poissons de banlieues ?

Serait-ce parce que nos héros habitent dans la "banlieue" du récif de corail que l’ambiance générale est teintée de "Racaille-attitude" ? Voilà le point qui m’a vraiment saoulé dans ce film. Sans être autant l’apologie du style banlieue que l’on peut voir (style vestimentaire, culturel ou musical) dans un film comme Banlieue 13 ou Yamakasi, il y a TOUJOURS une référence. En effet, la musique qui passe en fond est principalement du R’n’B, Rap ou Reggae, Oscar est quand même habillé comme le Prince de Bel-Air et il y a une forte ressemblance entre un Reggae-man et les deux méduses qui servent d’hommes de main au poisson globe. Bref, pourquoi (que ce soit dans ce film ou dans un autre tel que Némo) essaie-t-on de nous formatter à cet état d’esprit, sans ouvrir la porte aux autres modèles ? Surtout qu’il s’agit d’un film pour enfants...


Mes conclusions :

A la sortie du cinéma, mon sentiment sur le nouveau film de Dreamworks était plutôt mitigé. Certes, bon film, sympathique, même avec une salle archi-bondée, mais aussi déception du style adopté. Je n’ai pas retrouvé dans Gang de Requins la sensation que j’avais eu en voyant Shrek ou Fourmiz... Personnellement, même si je reste un adepte des films d’animation 3D, je reste un fidèle de Pixar... et il me faudra plus qu’un film fait pour engrenger de l’argent pour me détourner de John Lasseter et ses amis.

c’était Moi, pour CFNETWORK NEWS... :)


Evilfrog


Fiche Technique :

R