Consoles-Fan
22/10/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3032 articles en ligne

 
Halo 2
Salut
Sunt eu un haiduc

Apr

Difficile de parler d’un des jeux les plus attendus de l’année. Il faut dire que chez Bungie, ils nous ont bien fait baver en diffusant de nouvelles images au compte-gouttes, surtout après l’excellent premier Halo.

Vérité, Regret, Bonté et Pitié sont sur un bateau

Pourtant, les premiers mots qui me viennent à l’esprit pour résumer ce deuxième épisode en une seule phrase sont « on prend les mêmes et on recommence ». Bungie a outrageusement repompé la recette du premier opus tant sur le plan du déroulement du jeu que dans les véhicules, les armes ou les ennemis. On a le vrai sentiment d’avoir acheté un Append disc plutôt qu’Halo 2. Certes, il ne fallait pas décevoir les fans en reprenant les éléments qui ont fait le succès du premier opus, mais se cantonner aux nouvelles cartes et aux nouveaux décors était peut-être un peu trop limité. Il faut cependant se féliciter d’une moins grande répétitivité des décors (mais ça arrive encore !). On se perd donc plus comme dans le premier épisode, mais par contre, on avale les stages toujours aussi facilement (même si c’est avec grand plaisir) tant les check points nombreux vous permettent de reprendre votre aventure quasiment là où vous l’aviez laissée. Cela a tendance à donner du rythme à l’histoire mais aussi à rendre ce titre très accessible. Les puristes seront sans doute un peu déçu du manque de challenge. Il faut dire que l’intelligence artificielle est assez naze. On peut se trouver derrière les lignes ennemies : ils ne remarquent absolument rien même si on se trouve à côté d’eux. Vos alliés ne sont guère plus malins et n’hésitent pas à vous foncer dessus lorsque vous pilotez par exemple un vaisseau ennemi. Peut-être qu’ils ne vous reconnaissent plus...

Space Opera

A côté de ça, il faut noter énormément de soin dans la réalisation. Le son est superbement géré. On peut regretter que tous les personnages parlent en français, du coup on ne sait pas toujours qui parle, les méchants ou les gentils ? Seule l’intonation vous met sur la voie. Parfois on a droit à des petites réflexions à deux balles mais finalement pas trop lourdes à encaisser. Il faudra cependant que les programmeurs aillent un peu revoir leur cours de physique : dans le vide, on entend encore un bruit sourd alors que techniquement, on ne peut plus rien entendre du tout.

Si vous avez déjà joué à Halo, le gameplay de ce second jeu vous sera vraiment familier. Comme d’habitude, vous ne pourrez emporter sur vous que deux armes (parfois trois !). Vous devrez donc choisir d’abandonner une arme pour une autre et de garder avec vous un armement équilibré ou idéal en fonction des ennemis que vous rencontrez. Certaines armes sont en effet plus efficaces que d’autres sur certains ennemis, pour le reste, c’est du classique : une arme puissante sera moins précise et inversément. Son temps de rechargement sera aussi plus ou moins long. Plusieurs familles d’armes seront disponibles : celles utilisées par des humains, celles des covenants et d’autres abandonnées par des robots-satellites. Finalement, la nouveauté, c’est de pouvoir utiliser vos deux armes en même temps, différentes ou non ! Cependant, toutes les combinaisons ne sont pas possibles. Autre nouveauté dans Halo 2, vous ne dirigerez pas uniquement Master Chief (ou Démon comme l’appellent les Covenants), mais je vous laisse découvrir qui par vous-même !

Les véhicules sont aussi de la partie, pour la plupart, vous les connaissez déjà tous. Dans la plupart des véhicules, il vous est possible de le piloter, de vous installer à la tourelle à l’arrière, ou comme passager et dégommer tout ce qui bouge. Mais le char vous permettra de piloter et de tirer en même temps ! Certains véhicules vous permettront de voyager à 4 !

J’ai vraiment eu l’impression pendant tout le jeu que chaque fois que j’étais en difficulté, un élément scénaristique se mettait en route afin que je ne me retrouve pas bloqué. Par exemple, sans munition, je me retrouve avec un véhicule à disposition avec munitions infinies. Cela tarde parfois à venir, sans doute le temps que la console comprenne que je suis dans la mouise. Je ne sais pas si c’est voulu, ou si c’est carrément calculé pour, qu’ils ont rationné les munitions juste comme il faut, ou qu’ils ont prévu tous les cas de figures, mais une chose est sûre, cela donne vraiment une impression très agréable d’inattendu, de revirement de situation et c’est finalement ça le principal, peut importe s’ils ont usé d’artifices ou non.

La visite des lieux est sublimes, en particulier les extérieurs qui sont grandioses comme c’était déjà le cas dans Halo. De plus, des miniloadings se déclenchent pendant le jeu afin de ne jamais vous faire quitter l’ambiance qui oscille entre moments trippants et planants : génial ! Il y a plusieurs jeux de texture qui changent au fur et à mesure que vous approchez mais ces transitions sont trop souvent brutales. Le framerate ne dépassera pas les 30 images/seconde et il faudra regretter mais assez rarement (je n’ai eu le cas qu’une fois dans le jeu mais quand même pendant une petite minute) quelques ralentissements lorsque l’action devient insoutenable à l’écran.

Finalement, Halo 2 est presque à la hauteur de mes espérances et ce n’est peut-être déjà pas si mal puisque ça le place quand même dans le haut du panier des jeux Xbox. Il dispose d’une durée de vie suffisante et le jeu à plusieurs devrait vous faire gaspiller quelques week-end. Vous pouvez donc, et c’est sans surprise, vous ruer sur ce titre disponible aussi en version collector.

Graphismes : 88%
Une amélioration légère par rapport à l’épisode précédent qui excellait déjà.

Animation : 77%
Chaque personnage est très bien animé mais le framerate reste du niveau de l’épisode précédent. De rares ralentissements à signaler.

Jouabilité : 82%
Le gameplay a été enrichi par le fait qu’on peut maintenant tenir deux armes en même temps.

Bande Son : 92%
Du très bon boulot digne du cinéma hollywoodien. Les dialogues sont par contre parfois un peu décalés par rapport à l’image du jeu.

Intérêt : 94%
Une suite attendue sans surprise mais aussi bon que le premier et qui devrait ravir les fans du premier épisode désireux de découvrir des nouvelles cartes.

Note Globale : 86%
Avec une réalisation un poil supérieur au premier épisode et un intérêt équivalent, Halo 2 se positionne comme un des jeux incontournables de cette fin d’année.


NOTE : 08/10