Consoles-Fan
20/04/2018

Auteur
  

2927 articles en ligne

 
Wimbledon
Un histoire avec un gazon
et une fille

Quand on fait un film sur le sport aux Etats-Unis, cela parle de basket, de hockey, de boxe, de golf, de football am

Wimbledon, maladroitement et inutilement traduit la plus belle victoire, est donc une comédie romantique qui se déroule dans le milieu du tennis. Enfin, le haut du panier, pas vous et moi qui jouons à la baballe contre un mur !

Peter Colt (Paul Bettany) est un tennisman talentueux mais déjà assez âgé et plus vraiment classé dans les 100 premiers joueurs. Bref, c’est un tennisman en fin de carrière et il en est conscient. Il se retrouve même à Wimblendon grâce à une wild cart qu’on lui a octroyé afin qu’il termine sa carrière en beauté ! Mais la rencontre avec la jeune Lizzie Bradbury (Kirsten Dunst), figure prometteuse du tennis féminin, va être un vrai tournant dans sa vie. Mais si la demoiselle semble bien consentante, Peter Colt va être tiraillé par le père de Lizzie, plus intéressé par la carrière internationale de sa fille que par ses amours. Peter ne veut en tous cas pas détourner Lizzie du rêve de sa vie, ce pour quoi elle s’est entraînée becs et ongles toute sa vie, devenir numéro un au classement WTA.

La question existentielle que soulève donc ce fil est l’amour peut-il donner des ailes et vous faire remporter un tournoi du grand Chelem. L’histoire est donc sans surprise et tellement attendue qu’il faudra être quand même s’intéresser au tennis que pour passer un bon moment dans une calle de cinéma face à un film qui contient quand même pas mal d’échanges extrêmement bien filmés, il est vrai. Quelques petites pincées d’humour sympas et très britishs font que le film s’inscrit dans la lignée des comédies britanniques à la Bridget Jones Diary ou Love Actually, mais avec tout de même largement moins de réussite. Par contre, on appréciera le travail des acteurs qui ont du pas mal s’entraîner pour arriver à un tel niveau de jeu. C’était très réaliste et convaincant. Et puis les fans de tennis apprécieront certainement la présence de John McEnroe, Chris Evert Lloyd, Mary Carillo et John Barrett.


 R