Consoles-Fan
18/10/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3031 articles en ligne

 
Halo 2
Le retour du fils prodigue ????
Pri

Rappelez vous les premi

Halo, voilà bien un doux nom, celui la même qui a offert ses lettres de noblesses aux FPS sur nos consoles de salons... Enfin un doomlike nous offrait un gameplay riche, novateur et surtout pensé pour nos paddles favoris. Un jeu alliant allègrement plaisir et profondeur... Une technique toute aussi enjôleuse que son concept, Halo était Le jeu de la première console de Microsoft, allant même jusqu’à faire la jalousie de nos voisins pciste. Il était donc normal, que dis je ? Indispensable ! Que le titre connaisse une suite et en ce début novembre voici enfin notre attente récompensée. Halo 2 arrive, sans promesse (puisque Bungie n’a que peu communiqué sur son bébé au cour de tout son développement) mais avec tant d’espoir. Le jeu qui transcendera le désormais mythique Halo est il entre mes mains ? Voici un début de réponse que vous devrez vous-même poursuivre pour le transformer en véritable certitude... Halo x 2...

On prend les mêmes et on recommence, enfin c’est à peu de chose prêt ce que va vous proposer le scénario d’Halo 2. En effet juste après la conclusion du premier épisode ayant vu votre victoire sur les covenants, Sergent Instructeur Johnson ne tarde pas à vous offrir en même temps qu’une nouvelle armure, un nouvel objectif... En effet le parjure et la défaite essuyée par vos ennemis mortels se transforment rapidement en une invasion massive de la planète bleue par des centaines de leurs vaisseaux, clôturant rapidement la liesse de vos actes récents. Il n’en faut pas plus pour vous voir plonger dans une nouvelle aventure, vos premiers pas dans Halo 2... Let’s go !

L’excitation doit déjà vous envahir à la lecture de ces quelques mots, car si le scénario n’a rien d’original ou d’exceptionnel (il ne deviendra pas le Goncourt de l’année prochaine ;)) ; il a au moins le mérite de vous plonger à une vitesse hallucinante au cœur du titre et pour tout ceux ayant pu faire leurs armes sur le grand frère vous commencerez aisément à ressentir l’ambiance et la frénésie que le titre suscite...

Au risque de détruire les illusions des quelques réfractaires au premier opus, sachez qu’Halo 2 reprend la même recette et qu’à ce titre le plaisir que vous aurez boudé au préalable ne se trouvera pas transcendé ici. Non le challenge, le déroulement, enfin tout ce qui compose ce titre, découle directement de son aîné...à tel point parfois que l’on a l’impression d’être non pas des années plus tard mais seulement quelques heures après la fin du premier chapitre.

Les graphismes pour commencer reprennent le moteur, déjà ébouriffant pour l’époque, de son aîné. Certes ce dernier à bien sûr été peaufiné et vos adversaires seront les premiers à vous en faire la démonstration grâce à leur plastique bien plus généreuses qu’auparavant. De même la gestion des sources lumineuses, les effets visuels ainsi que les lieux visités plus riche en détails et aux textures encore plus précises, servent au mieux ce moteur 3D boosté. La profondeur de champ un peu accru viendra parachever les améliorations graphiques du titre. L’animation a bien sûr suivi le même chemin et vu le niveau d’excellence atteint au premières heures de la X-Box, il eu été dommage de ne pas en profiter. L’IA globale a subit quelques améliorations rendant encore plus trépidantes les confrontations avec vos opposants. Les grands espaces sont une fois encore monnaie courante et bénéficient toujours une distance d’affichage réellement impressionnante, sans pour autant faire souffrir le famerate. Malgré tout, quelques bug perturbants font leurs apparitions notamment au niveau de la gestion des divers éléments. Les enchevêtrement de polygones et leur gestion dans l’espace ont souffert des années et de nombreux exemples viendront en témoigner. S’ensuit malgré tout une grande aisance à vous déplacer et à appréhender les difficultés grâce à la fluidité de l’ensemble et à sa constance. La jouabilité justement un des point cruciaux et pourtant si parfait de Halo premier du nom, se trouve ici retranscrite et améliorée à un point tel que le pad X-Box devient le prolongement naturel de vos bras et vous plaçant juste derrière la visière de votre perso virtuel. Tout coule et devient vite si instinctif que seul votre mauvaise fois pourra l’incriminer en cas de mauvais mouvement. Les améliorations apportées (comme la gestion simultanée de deux armes, ou les nouvelles armes elles-même) s’appréhenderont avec la même aisance. Noté d’ailleurs l’apparition d’un sabre laser (clin d’œil à la série star wars ?) des plus efficaces au corps à corps. Le gameplay des divers véhicules n’a pour sa part pas bénéficier des améliorations escomptés (par moi en tout cas) mais la nouvelle gestion de leur déplacement simplifiera néanmoins l’ensemble. Le côté sonore n’a pas non plus été négligé, bien au contraire. L’ambiance sonore globale demeure toujours aussi entraînante, les armes cinglent, les covenants gémissent frénétiquement sous vos assauts, le tout accompagné d’un délicieux font sonore très bien orchestré. Noté également l’intégralité des dialogues en français renforçant l’impact des cut scéne et des commentaires « in game ». On finirait à se croire en pleine guérilla urbano futuriste... Immersion est donc totale et c’est bien l’un des plus gros soucis du titre... A fond, à fond...

Le jeu finit donc pas être si prenant qu’à l’image de son aîné, il finit pas être trop court. Les 15 missions proposé s’avaleront si vite une fois lancé (version normale tout du moins) qu’un sentiment de frustration demeure une fois le titre achevé. On se retrouve donc 3 ans plus tôt avec ce que l’on ressentait à la fin du premier Halo, une inimaginable envie de voir la suite débarquée dans les jours qui suivent. Et si Halo 3 sortira forcement un jour il nous faudra tout de même prendre notre mal en patience et pourquoi pas enchaîner une nouvelle fois le 1er et le second à la suite. Une fois encore (esprit pervers resté au placard !) ce qui est bon est toujours trop court... Ce constat ne sera toutefois pas frais pour tout les joueurs, car si vous ne faites pas, comme moi, partie de cette catégorie de joueur pour qui le jeu vidéo est un plaisir solitaire, alors vous pourrez vous attaquer au mode multi proposé généreusement par Bungie. Je ne peux vous en faire le bilan exact puisque je n’ai joué qu’au mode multi à deux et ne disposant pas du live, ces fonctionnalités ne m’ont pas été accessibles. Un peu plus ...

Off line vous pourrez rendre part avec vos amis a des combat acharné en écrans spittés dans les maps du jeux (au fur et à mesure de votre progression vous les débloquerez). On line des partie de plusieurs types vous seront proposés :
 Rumble Pit : Seul contre tous les autres joueurs
 Head to Head : Un contre un
 Team Skirmish : De un à 8 joueurs simultanément
 Big Team Battle : De un à 16 joueurs simultanément.
 Entraînement

Des contenus téléchargeables suivront probablement pour profiter encore un peu des fonctionnalités live du titre (leurs contenu n’a pour l’heure pas été révélé).

Donc voilà de quoi contenté les nombreux fan de jeux à plusieurs, restés frustré par l’absence de mode online dans Halo premier du nom.

L’addition SVP !

Le bilant et bien élogieux et si Halo 2 n’enterre pas son glorieux prédécesseur, il à su en extraire le meilleur, l’amélioré et ainsi nous offrir une seconde aventure des plus savoureuse. SI les reproches ne sont pas à occultés, ils ne peuvent toutefois ternir le tableaux qui contentera les joueurs les plus exigeant et ce en solo comme en multi. Finalement seul le réfractaire de la "au FPS" pourra passer son chemin, car Halo n’aura pas non plus la prétention de rallier tout les joueurs à sa cause... Si toutefois vous n’êtes pas de cela foncé vous procurer ce titre ! Graphismes :90%

Quelques améliorations du moteur original.

Animation : 82%

Mis à part quelques bugs de polygones et quelques ralentissements lors des checpoint tout coule sans problème.

Jouabilité : 89%

On prend les même et on recommence, avec toute fois quelques nouvelles armes et une souplesse globale accrue.

Bande Son : 90%

Ambiance, bruitages, voix, tout est du meilleur effet

Intérêt : 91%

LA suite logique d’un blokbuster de la première heure de la console de Microsoft, on en vient à regretter qu’il ne comporte pas le double de mission.

Note Globale : 92%

Incontournable en cette fin d’année sur Xbox, si vous n’ avez pas profité de l’offre de Microsoft, console + jeux de cette fin d’année !

Shenrone


NOTE : 09/10