Consoles-Fan
18/01/2018

Auteur
  

2888 articles en ligne

 
1080 Silverstorm
J
Mets ton capuchon !

J’en ai lu des vertes et des pas m

Du point de vue de la réalisation, on a un jeu fluide en 60 images/seconde (mais qui rame très rarement), rapide et surtout vraiment très joli. Je préfère largement les couleurs bien flashis aux couleurs plus réalistes de Amped. Non, vraiment, ce petit jeu de snowboard me captive au plus haut point. Déjà, on retrouve la sonorité de Wave Race, ce qui me rappelle de très bons souvenirs. La bande-son est très éclectique et appropriée : du rock alternatif, des ballades aux sonorités électroniques reposantes... si une musique ne vous plait pas, vous pouvez de toute manière la changer pendant le loading.

Contrairement à la version N64 ; 1080 est plus axé Arcade, il fallait en effet assumer le choix de nous faire dévaler des pistes à très vive allure afin de donner des sensations de vitesse grisantes sans que ce soit injouable. Et je dois dire que le pari est bien réussi car on se surprend vraiment à effectuer de solides descentes acrobatiques.

Si les premières descentes sont vraiment très courtes, cela s’arrange par la suite, mais la longueur des pistes n’est pas seule à grandir, la difficulté aussi ! Et Félicie, aussi ! Mais cette difficulté est surmontable : il suffit de découvrir le tips qui va vous permettre de laisser votre concurrent sur le tapis. C’est d’ailleurs sans doute une faiblesse du jeu car s’il est vrai qu’il faudra bien rester concentré pour ne pas tomber et effectuer des trajets optimaux, c’est la réussite de passage de certains évènements qui vous feront gagner. Par exemple, passer le premier sur un pont qui s’effondre, déclencher des explosions afin de découvrir des raccourcis... Réussir son démarrage canon est aussi un élément clé voire indispensable.

Alors que vous ne jouez que contre un seul concurrent, d’autres skieurs et snowboardeurs viendront vous gêner sur votre chemin. Un seul vrai concurrent, c’est peu, mais il fait très peu d’erreurs et vous n’aurez donc pas le droit à faire du hors-piste trop longtemps. Terminer premier n’est pas mission impossible mais pour réussir un tournoi, il faudra terminer premier à chaque course. Vous aurez le droit à l’erreur deux fois, pas une de plus. Vous pourrez alors recommencer votre course. Mais une fois que vous avez découvert le tips qui tue du stage, recommencer les stages devrait être une simple formalité.

Des évènements mettent un peu de vie dans chaque stage. Par exemple, vous traverserez une aciérie ou vous retrouverez nez à nez avec des animaux traversant la piste. Merci de respecter les animaux. Si jamais vous vous cognez, vous devrez faire rapidement des mouvements circulaires avec votre analogique afin de retrouver l’équilibre. Vous devez faire fondre ainsi une barre verte. Si vous n’y parvenez pas, vous morflez et c’est votre jauge de vie qui en prend un coup. Si vous vous blessez trop, la course est terminée pour vous !

Mais le top du top, c’est tout de même quand vous êtes poursuivi par une avalanche. Nintendo a voulu une fois de plus aller plus loin que les autres en proposant une débauche d’effets spéciaux... pour un jeu de snow !

Vous découvrirez 22 courses aux couleurs et ambiances les plus diverses. Mais ne vous attendez tout de même pas à vivre une avalanche sur chaque descente. La chantilly qui s’écroule, c’est la cerise sur le gâteau. Une fois les courses terminées, vous pourrez tenter le mode slalom qui consiste à franchir des portes bien spécifiques marquées par deux drapeaux. Le mode trick attack ravira certainement les fanas de jeu de sport extrême. Pour ma part, cela me laisse totalement indifférent alors je ne vais pas m’étendre. Un mode time trial vous permettra de faire exploser le chrono !

1080 est donc un bon titre, un peu trop formatté, avec une durée de vie honnête.

Graphismes : 90%
De très belles couleurs et des courses thématisées.

Animation : 88%
Deux onces de ralentissement sur fond ultrafluide.

Jouabilité : 82%
Très Arcade et donc très accessible.

Bande Son : 80%
Variée et appropriée.

Intérêt : 80%
Une référence en la matière, dommage que certains circuits soient un peu courts et donne un sentiment de trop peu.

Note Globale : 82%
Un titre très amusant qui devrait vous convaincre d’ouvrir votre porte-monnaie.


NOTE : 08/10