Consoles-Fan
13/12/2018

Auteur
  

3056 articles en ligne

 
The Forgotten
J’ai oubli
Alzheimer guette !

Julianne Moore interpr

Si le principe du film paraît au premier abord assez cousu de fils blancs, mettant en scène la fibre maternelle qui se veut plus forte que l’oubli, il faut bien avouer que le spectateur se retrouve bien vite captivé à cause de la présence d’évènements étranges. Pendant tout le film, on ne souhaite qu’une seule chose, découvrir le pourquoi du comment ! Malheureusement, lorsque l’explication pointe le bout de son nez, on ne peut s’empêcher d’être déçu tant finalement tout tombe dans la formalité. A croire que le scénariste n’a pas eu vraiment d’idée et qu’il a bien fallu se rabattre sur une explication tarte à la crème qui allait bien faire l’affaire pour la cohérence du film. Une chose est sûre, il n’a pas du se creuser bien longtemps pour tomber dans une fin aussi peu recherchée. J’ai tellement eu confiance au cours du film en cette manipulation d’esprit que j’aurais aimé un peu plus de finesse dans le dénouement !

Je serais quand même malhonnête de vous dire que je me suis ennuyé en regardant ce film qui dépasse à peine les 90 minutes. Vous sursauterez quand même par trois fois au cours du film grâce, il est vrai, à une bande-son assez efficace signée James Horner. C’est facile, certes, mais ça marche. Une scène des scènes du film en caméra embarquée dans une voiture vous donnera des frissons à coup sûr ! La réalisation est donc très au point et les acteurs vraiment bons, dommage que le scénario ne suive pas. On pense même un moment échapper au Happy End, mais une fois de plus, ils n’ont pas pu s’en empêcher !


 R