Consoles-Fan
20/01/2018

Auteur
  

2889 articles en ligne

 
Custom Robo
Des robots en costume maintenant...
Et pourquoi pas Mario en nuisette...

Certains d’entre vous connaissent peut-

Vous vous souvenez des intros de feu de Custom Robo qui avaient fait le tour du net ? Tout le monde attendait Le jeu de mécha. Mais lorsqu’on a vu les images du jeu, on a tout de suite beaucoup moins rigolé. Custom Robo se présente comme un jeu d’aventure avec des décors cybers à la sauce PSO mais en moche. Le design character est même carrément hideux. Comme si les designeurs n’avaient pas pu choisir entre un style complètement japonais et un style complètement américain. Bref, ça ne ressemble plus à rien. Vous allez donc vous ballader et parler un peu à tout le monde. Mais le moins possible hein, parce que les dialogues sont absolument insoutenables. Vous prenez les sons les plus ignobles d’un clavier Bontempi et vous les répéter à une fréquence agaçante. Ca ou des phoques en période de rut sur la banquise...

Lorsque les combats démarrent, on découvre des arènes virtuelles (Holloseum) encore plus dénudées que ne l’est déjà le jeu, mais au moins, ce n’est pas moche. L’ambiance graphique s’assombrit et les quelques décors nous montrent des polygones dont les arènes ressemblent à des tubes lumineux multicolores. Sobre mais joli et répétitif. Plus loin dans le jeu on aura droit à des décors texturés et c’est à peu près à ce moment-là qu’on regrettera l’aspect minimaliste des premiers décors. Pendant le décompte, vous dirigez une sorte de canon qui va vous propulser dans le décor en fonction de l’inclinaisons que vous aurez donner. Vous préférez aller à gauche, en bas, à droite, en haut ou rester au centre ? A vous de choisir ! Vous allez alors vous retrouver en boule aux environs de l’endroit que vous aurez choisi. Le combat va commencer, mais avant il va falloir appuyer sur A like a crazy pour déplier votre robot. Le premier combattant qui déplie son robot aura donc certainement l’avantage de porter le premier coup. Tous ces petits détails apportent à Custom Robo un aspect minigame amusant qui se ressentira essentiellement dans le jeu à plusieurs.

Les combats se déroulent très simplement à la manière d’un Virtual On. Un bouton de tir locke d’office votre adversaire qui ne peut éviter votre tir qu’en se déplaçant rapidement ou en se camouflant derrière un élément du décor. Certains de ces éléments sont destructibles. D’autres armes sont à votre disposition comme par exemple un gros missile qui longe les murs ou encore un autre qui vole par-dessus. Dans ce cas, le missile n’est pas à tête chercheuse, vous devez placer votre cible sur votre ennemi ou tenter d’anticiper son déplacement. Un bouton vous permet de vous déplacer à la vitesse de la lumière sur quelques mètres ( vous disparaissez quelques instants de l’écran). Bref, tout cela semble intéressant et prometteur de combats techniques mais il n’en est rien, ça bourrine vraiment fort et vous ferez mouche quasiment à chaque fois sans même prendre la peine de varier vos tirs. Pire encore, il est vraiment très simple de terminer un combat sur un perfect. Le challenge, vous l’avez compris, n’est vraiment pas à la hauteur.

Finalement, le truc sympa, c’est la customisation des Robots ( d’où le nom du jeu) qui vous permet d’interchanger diverses parts (y compris les armes) de votre robot. Vous récupérez des pièces au fil de l’aventure. Il y en a vraiment plein et les combinaisons sont du coup extrêmement nombreuses. Mais comme il n’y a vraiment que ça d’intéressant, le jeu ressemble à un gigantesque Kinder surprise élaboré dans lequel il y aurait moultes pièces détachées de rechange afin de construire le robot de vos rêves d’enfant. Avant chaque combat, vous pouvez consulter les caractéristiques de votre ennemi et customiser votre Robo en conséquence. Mais l’aspect tactique reste vraiment trop limité.

Je vous conseille d’éviter Custom Robo tant les jeux de qualité sur Gamecube ne manquent pas : il y a vraiment moyen de dépenser ses euros de manière utile.

Graphismes : 47%
Trop limités pour une Gamecube qui mérite décidément bien mieux.

Animation : 81%
En 60 images/seconde mais je n’en attendais pas moins !

Jouabilité : 63%
Un gameplay trop assisté.

Bande Son : 32%
Les bruitages sont incroyablement stressants.

Intérêt : 20%
Ennuyant, ce jeu mériterait plutôt le nominatif de promenade.

Note Globale : 28%
Il y a une chouette chanson japonaise en guise d’intro. C’est vrai que ça limite un peu quand même.


NOTE : 02/10