Consoles-Fan
18/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2888 articles en ligne

 
Fifa 2005
Oh non, pour une fois que y’a pas de foot
Y’en a sur Cfan !

A moins d’avoir la t

Le discours ne sera pas très différent que d’habitude, Fifa est aux antipodes de PES, toujours très axé Arcade alors que PES vise sans doute plus les spécialistes du ballon rond. N’êtant pas vraiment fan de ce genre de jeu et plutôt Segamaniaque, vous ne serez pas étonné si je vous dis que je préfère l’aspect plaisir immédiat du jeu d’Arcade et que ce Fifa 2005 me conviendra parfaitement même si je ne vois pas vraiment l’utilité d’acheter cette nouvelle mouture tant les modifications relèvent plus du paramétrage du jeu que d’autre chose. Graphiquement, c’est fin et coloré. Les joueurs sont bien modélisés et leur comportement très achevé. Les stades sont nombreux et proposent des atmosphères bien différentes. Par contre le public est un ratage complet. Autant ce point semblait de plus en plus parachevé dans les jeux de sport, autant on assiste ici à un retour en arrière flagrant. Et dire que Sega a déjà opté depuis longtemps pour une modélisation en 3D de son public et qu’ici on a droit à d’insipides plans en 2D très mal animés et qui révèlent leur manque de profondeur lorsque certaines caméras sont vraiment trop mal placées.

Les commentaires sont bons mais nettement peut nombreux. On rencontre toujours le même genre de réflexion, ce qui a plutôt tendance à agacer. Certains commentaires peuvent être négatifs alors que l’action se révèle tout à fait à votre avantage. De même, vous pouvez vous planter lamentablement après une superbe action qui sera donc congratulée alors qu’elle ne mène finalement à rien. Il n’y a rien à faire, cela reste une machine ! De plus le timing semble parfois étrange. On entend des commentaires sur des actions qui vont se passer une seconde plus tard. Par exemple : « Et il perd le ballon ». Comment peut-il le savoir alors que je suis à côté d’un adversaire et que ni moi ni lui n’avons récupéré le ballon. En tous cas, ce sont des renseignements très intéressants : tendez l’oreille. Mais pour le réalisme, on repassera ! Parfois, le présentateur se trompe complètement. Je fais une attaque très offensive et remets vers l’arrière le ballon au dernier moment vers mon coéquiper et j’entends « on ne peut pas dire que la défense fasse mal son travail ». Euh ? Il croit que j’ai eu peur ou quoi ? Par contre, on entend parfois les coéquipiers se manifester. Marrant !

Lorsque vous dirigez un personnage, son nom apparaît en bas de l’écran. Sous le nom, une jauge indique le tonus du joueur. Vous pourrez ainsi facilement remplacer les joueurs fatigués. Le bouton de passe courte est le même que pour tenter de prendre la balle à son adversaire sans prendre le risque de provoquer une faute. Le problème est que si vous appuyez et que vous êtes trop loin du ballon pour le jouer, vous allez zapper de joueur. Le bouton de dégagement permet aussi de tackler votre adversaire, à vos risques et périls ! Reste le bouton de tir au but qui vous permet d’effectuer de solides pataaaaaaates au fond des filets.

Ce nouveau cru est donc un fifa sans surprise à tendance plutôt décevante malgré la possibilité de jouer en live et de faire carrière en tant qu’entraîneur. Fifa 2005 est cependant un titre assez complet avec la possibilité en cas d’égalité fin de match de choisir de terminer la rencontre sur un match nul, de déclencher des prolongations ou de passer directement aux tirs au but : de quoi faire plaisir aux Fifateurs, comme dirait Edge.

Graphismes : 76%
L’herbe est coupée finement par contre la coupe de cheveux des spectateurs...

Animation : 78%
Très fluide mais quelques baisses de framerate sont à signaler lors des replays plus rapprochés des joueurs.

Jouabilité : 81%
Très axé Arcade. Le principe est de trouver le bon truc pour marquer pour voir les scores littéralement s’envoler.

Bande Son : 68%
Au niveau de la bande-son, on a droit à des extraits d’albums d’artistes classés par région du monde. Les commentaires sont par contre très limités.

Intérêt : 65%
Un Fifa classique ni meilleur ni moins bon que les autres et donc décevant puisque rien n’a été fait en un an. Du moins, je ne considère pas qu’un simple update des statistiques soit suffisant, aussi complètes soient-elles

Note Globale : 76%
Un Fifa qui conviendra parfaitement aux habitués mais qui sera rejeté en bloc par les fans de PES, comme d’habitude. Si vous allez lire le test de Fifa 2003, vous verrez que je me suis avancé en disant que le prochain serait meilleur, je me suis trompé.


NOTE : 07/10