Consoles-Fan
19/09/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

3012 articles en ligne

 
Capcom Fighting Jam
Y’a quoi dans la marmite ?
Un peu de tout !

A force de r

Et puis comme le jeu tourne sur System 246 de Namco (merci au lecteur attentif), on va peut-être constater un petit update graphique. Pour ce qui est des personnages, il n’en est rien, la basse résolution est toujours de mise. Ce sont les décors malheureusement trop discrets côté animation, qui présentent peu de scrolling et donc de profondeur, qui sont devenus vraiment très fins mais qui ressemblent presque à des images entre dessin et photographie réalisées sous photoshop, sans plus. Les personnages s’incrustent d’ailleurs assez mal tant ils diffèrent au niveau du design. Les thèmes abordés sont des plus variés et des plus incohérents. On saute du coq à l’âne sans broncher, et pour cause, Capcom a en fait réuni quelques-unes de ses grandes séries histoire de voir si un cross-over maison allait aussi bien marcher que ceux avec les Marvel ou avec SNK. Capcom avait pourtant déjà tenté l’expérience une première fois avec Pocket Fighters, mais l’aspect enfantin et délirant du titre le mettait un peu à part. Seul Marvel VS Capcom 2 avait poussé le mélange vraiment très loin. Capcom VS SNK s’était montré aussi un peu plus discret.

Les mélanges, ça fait vomir

Ce nouveau jeu de baston fait bien pâle figure face aux 56 personnages de Marvel VS Capcom 2. Capcom aurait-il une mémoire à court terme ou souhaite-t-il mettre le paquet pour une hypothétique suite. Je penche évidemment pour la seconde solution. Mais voilà, cela fait bien peu de personnages malgré la présence de séries prestigieuses ( Street Fighter III, Street Fighter Alpha... A noter : la présence d’un personnage « indépendant » !) et malgré les personnages à débloquer. Les esprits moins chagrins que le mien se consoleront en se disant que ce petit Capcom Fighting Evolution est quand même bien plus technique qu’un Marvel VS Capcom 2 et qu’il n’y a donc pas vraiment lieu de les comparer. Au niveau des coups, on a même tendace à croire que Capcom s’est bien inspiré de sa collaboration avec SNK.

La particularité de cet épisode est de vous donner la possibilité de changer de personnage entre chaque round. Vous en choisirez donc deux avant de débuter un match. C’est super non ? Là je dois dire que Capcom s’est vraiment creusé pour le coup. Allez, positivons, cela permet de moins se lasser au cours d’une partie puisqu’on ne se retrouve pas coincé avec le même personnage. De toute manière, si vous perdez un combat, vous retournerez à l’écran de sélection des personnages !

Dans l’ensemble, on s’amuse quand même bien malgré un sentiment de trop peu : après autant d’absence dans l’univers du jeu de baston, on aurait pu espérer l’arrivée d’un titre absolument incroyable, préparé avec grans soin pendant tout ce temps, cuit aux petits oignons. Il n’en est rien, on ressent un sentiment de baclage. Pour vous en convaincre, un bête exemple : l’écran de sélection des menus du jeu : pitoyable, il n’y a vraiment rien de rien, c’est à peine croyable ! Comment voulez-vous bonifier un jeu de baston avec trois fois rien au menu ? Résultat des courses, vous terminerez très rapidement le jeu en ayant tout débloqué...

Sans ête un mauvais titre, ce Capcom Fighting Jam est une véritable déception tant on était en droit d’attendre un retour un peu plus fracassant de la part de Capcom, car ce beat-them-up n’est finalement qu’un ennième jeu de baston signé Capcom qui sera finalement encore remplacé par un autre et encore un autre. Un peu plus d’audace aurait été le bienvenu car attendre autant de temps pour ça, autant ne pas se prendre la tête et sortir un simple data disk d’une série existante, ça sera moins créatif mais le résultat sera quand même le même.

Graphismes : 73%
Une incrustation étrange des personnages mais les décors ont un charme certain.

Animation : 68%
Ce jeu me donne l’impression de régresser tant il est rigide : les décors semblent figés.

Jouabilité : 82%
Du Capcom qui a tendance à se prendre parfois pour du SNK avec des combats un peu plus au corps à corps.

Bande Son : 71%
Pas vraiment renversante mais dans l’esprit Capcommien.

Intérêt : 60%
Ce n’est finalement (et malheureusement) qu’un nouveau jeu de baston signé Capcom, comme il en existe déjà plein. A la limite, on peut presque lui reprocher le mélange des séries qui n’est pas toujours très pertinent. Mais qu’est-ce qu’ils font là ces dinosaures...

Note Globale : 65%
Capcom signe ici son retour dans le jeu de baston de manière très discrète, à ne pas acheter les yeux fermés tant il existe déjà bien mieux et de plus complet !


NOTE : 06/10