Consoles-Fan
22/04/2018

Auteur
  

2928 articles en ligne

 
U-Move Super Sports
Souriez
Vous

Si Sony a vraiment r

Y va y avoir du sport, mais moi j’reste tranquille Aujourd’hui, c’est au tour de Konami à passer sur grill. U-Move Super Sports, comme l’indique son nom, est un jeu destiné à ceux qui ont envie de mettre une touche de sport dans leur jeu Eye Toy. Enfin, de sport, je dirais plutôt de foot, car sur les 15 jeux proposés, 10 jeux sont dédiés aux amateurs du ballon rond. Le Rugby, l’équitation, le golf, le baseball et le curling ! Mais voyons tout ceci en détail.Le nombre d’astérisques fait office d’appréciation.

Perfect Goalie (****)

U_move Super Sports vous donne l’occasion de jouer le rôle de gardien de but. Il faut protéger votre lucarne en remuant bras et jambes. Si ça vous amuse, vous pouvez plonger dans votre salon ou dans votre chambre mais Cfan n’assume aucun accident. Pour pimenter un peu la sauce, des missiles arriveront vers vous, vous forçant à quitter le champ de la caméra sous peine de perdre beaucoup de points si vous êtes touché.

Ball-Tossing alien (*)

Dribblez avec un extra-terrestre.

Yellow Card (***)

Le jeu du carton jaune n’a de rapport en fait avec le foot que par le thème. Plusieurs arbitres sont représentés à l’écran. Certains d’entre eux vous présentent un carton jaune. Allez carresser la tête du gardien afin de le supplier de revenir sur sa décision. Chose qu’un gardien ne fait jamais dans la réalité.

Dribbling (*)

Après toutes ces émotions, un peu d’entraînement vous fera un bien fou au jeu de dribble. Essayez de faire passer le ballon de part et d’autre des cônes disposés par votre entraîneur.

Short Pass Training (***)

Effectuez diverses passes sans que l’adversaire ne vous pique la balle !

Heading adventures (*)

Rendez-vous à l’école sans faire tomber le ballon. Diverses péripéties vous attendent en chemin !

Space Brake Out (*)

Je m’attendais à un casse-brique bien sympa mais il n’en est rien. Il suffit de toucher la balle pour la faire rebondir sans jamais pouvoir influencer sa direction. Ce casse-brique n’a donc rien d’un casse-brique puisqu’il n’y a absolument aucune tactique possible.

Trapping Practice (*)

Encore un jeu insipide qui consiste à envoyer une balle vers des cibles en la faisant rebondir sur votre corps.

Sliding shoot (**)

Un jeu de flipper dont le but est d’envoyer quelques goals à votre adversaire sans en encaisser. Vous êtes plusieurs fois reproduits dans le flipper grâce à des écrans et ce sont vos mouvements qui permettront au ballon de remonter.

Corner Kick (*)

Encore un jeu où il suffit de toucher le ballon au bon moment : toujours sans grand intérêt.

Rugby Clash (**)

Frappez votre adversaire qui est en possession du ballon sans frapper celui qui ne l’a pas. Bien entendu, ils effectuent des passes pour corser l’affaire.

Sweep Sweep Curling (***)

Si dans la réalité, le curling n’est pas très passionnant, dans U-Move Superstars, le fait de frotter la glace comme un fou afin de vous approcher le plus près dy centre de la cible est plutôt rigolo. Il faut dire qu’après tant de jeux bourrins, un peu de finesse, ça fait du bien.

Horse Racing(*****)

Sans doute un des jeux les plus rigolos du jeu qui a en tous cas créé des crises de fou rire à Belldandy et à moi-même. On frappe sur l’arrière-train du cheval pour le faire avancer tout en lui carressant le coup pour le relaxer. A la manière de Decathlete, tout est une question de gestion de la vitesse et de la fatigue pour faire gagner votre cacnasson. Un jeu assez épuisant.

Batting Frenzy (*)

Le jeu de baseball ne propose pas plus d’intérêt que de frapper la balle au bon moment, exactement comme le jeu de corner. Lassant !

Hole-In-One (*)

Le jeu de golf consiste tout simplement à écarter les oiseaux et autres feuillages de la trajectoire de votre balle de golf. Quelques réactions molles suffiront.

Dans l’ensemble, d’ailleurs, pour un jeu qui se veut axé sur le sport, j’ai trouvé U-Move Super Sports très mou, après avoir fait le tour des jeux, on est pas vraiment fatigué contrairement à un Sega Superstars. Le jeu de Sega est d’ailleurs nettement plus amusant puisqu’il fait largement plus appel au challenge et au surpassement. J’avoue ne m’être amusé comme un petit fou que que la partie équitation du jeu. Quelques petits éléments ont été rajoutés en complément comme un kaleidoscope, un jeu de massacre de taupes mais rien de bien renversant : il s’agit tout au plus de quelques petits effets dont les programmeurs ne savaient vraisemblablement pas quoi faire. U-Sports est un titre assez fade. Même les footix ne s’y retrouveront pas tant la plupart des minigames n’ont pas grand chose à voir.

Graphismes : 45%
Je veux bien, ce n’est que de l’Eye Toy, mais ce n’est pas non plus une raison pour commencer à faire n’importe quoi. Les personnages sont en cell-shading mais leur design est vraiment laid. En plus, votre image à l’écran bénéficie d’une résolution assez faiblarde.

Animation : —%
Vous bougez bien à l’écran ?

Jouabilité : 70%
Ne s’appelle pas Sega qui veut, mais néanmoins, vous parviendrez à trouver votre bonheur avec ce petit jeu car les paramètres permetten un réglége complet de la sensibilité.

Bande Son : 53%
Pas vraiment inoubliable. Tiens, d’ailleurs je l’ai déjà oubliée. Mais on attend pas vraiment non plus des chefs d’oeuvre d’un jeu Eye Toy.

Intérêt : 32%
Enormément de jeux pompants pour une fine couche gratinée.

Note Globale : 48%
Sans doute suis-je assez sévère car finalement, Konami a lancé ce jeu à bas prix, mais après avoir fait le tour, je sais que je n’y reviendrai sans doute jamais. Alors que penser ?


NOTE : 04/10