Consoles-Fan
20/10/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3031 articles en ligne

 
Tengai Makyo : The Apocalypse IV
Une des plus grandes r
en terme de RPG

Tester des titres d’une telle qualit

Car il n’y a pas à dire, les petits gars de Red ont une imagination débordante qui dépasse l’entendement ! Alors, si vous me faites confiance, de grâce, allez juste voir les notations finales, histoire de vous rassurer, et allez-lire d’autres pages sur le site. Et ceux qui sont trop frileux que pour acheter les yeux fermés, attendez-vous à le regretter une fois que vous aurez lu ces lignes car, je le sais, j’en aurai trop dit, c’est plus fort que moi ! Arrêter de lire, c’est votre dernière chance ! Ceux qui ont le jeu et qui l’ont terminé, vous pouvez rester !

Attention, ce test contient du concentré de spoil !

Tengai Makyo est une série créée par Red (j’espère sincèrement que vous avez fini le jeu si vous continuez à lire ces lignes), une série décalée, déjantée, aux qualités si nombreuses qu’en faire une simple liste prendrait trop de temps. J’espère néanmoins reprendre le plus possible d’évènements qui m’ont marqué dans ce jeu, qui m’ont fait hurler de rire, même s’ils sont relatés un peu plic ploc et même si, lorsqu’ils sont relatés, ils n’ont forcément pas la même puissance que lorsqu’ils sont vécus.

Faites entrer le délire !

Dans Tengai Makyo, vous allez pouvoir jouer à cache-cache dès le début du jeu. Ca commence bien ! Mais c’est loin d’être le dernier minigame que le jeu vous réserve ! Vous aurez droit à faire des combats de sumo, à jouer au casino, à piloter un sous-marin, un char, un avion et la combinaisons des 3 comme dans les Transformers : un robot geisha ! Punaise, mais quand j’ai vu ça, j’ai failli me faire dessus ! Vous engagez alors avec votre « Geisha Roboooooot » un combat contre un singe géant ! Vous pourrez aussi assister à un concert et même demander un rappel, assister à des scènes étranges comme par exemple un gars déguisé en vampire qui enfourne d’étrange biscuits dans la bouche de jeunes filles qui prennent une cinquentaine de kilos en un coup, rencontrer un petit chinois passionné de gong et une grosse dame à tête de cochon (Madame Appétit accompagnée de son chat Estragon), revêtir un costume de chat, visiter une ville dont les habitations sont des gâteaux ou encore vous retrouver passé sous un rouleau compresseur, au sein d’un livre pour enfant qui se déplie en 3D afin de chasser les mauvais rêves d’un enfant malade à l’aide d’un héros tout en papier dont le visage aura été dessiné par vous même grâce à un logiciel de dessin simplifié. Mais vous découvrirez aussi des trailers parodiques de films célèbres hollywoodiens et découvrirez même des passages assez proches d’un jeu de réflexion. Ouf ! Je ne pense pas avoir tout dit, mais le principal me semble bien là.

Tengai Makyo : The Apocalypse IV s’addresse tout de même à un public habitué à parcourir des RPG tout en japonais. Les menus sont assez nombreux et se limitent la plupart du temps à du texte. Malgré tout, il y a moyen de s’y retrouver et l’achat de l’armement et sa gestion se fait aimément. Les combat en vue subjective sont assez complexes. Seul un repère coloré nous indique l’état de santé des ennemis. Il est assez difficile de savoir quand le coup fatal sera porté et cela rajoute du coup pas mal de tension pendant les combats.

Dans cet épisode, vous serez confronté à une sorte de secte, une société secrète bien décidée à prendre le contrôle du monde entier en exploitant les faiblesses de l’Homme. L’histoire est si passionnante qu’elle suffirait à elle seule de vous convaincre de vous y mettre. Les dessins animés très nombreux viennent encore embellir le joli tableau. Les décors sont superbes et bourrés de détails. On patauge dans une foison de couleurs et on assiste à des combats qui semblent presque être réalisés en dessin animé tant il y a de phases d’animation.

Ce n’est vraiment pas pour rien si Tengai Makyo occupe avec Lunar et Y’s, à mes yeux, les 3 premières marches du podium du monde du RPG pourtant très riche. C’est un jeu qu’il vous faut essayer d’urgence tant son univers est unique, sa qualité est écrasante, sa satire est omniprésente, son humour est cinglant et son gameplay est diversifié grâce la présence de nombreuses phases de jeu inhabituelles dans un RPG.

Petit détail qui devrait tout de même toucher les fans d’animé. Il y a en début de jeu deux dessins animés d’intro. L’un d’entre eux est vraiment très long et révèle des extraits de dessins animés que vous découvrirez au fil du jeu. Très rapidement, vous aurez droit à un splendide desssiné animé qui se déroule sur la banquise au Pôle Nord, vraiment très long et trépidant.

Tengai Makyo : The Apocalypse IV est un chef d’œuvre, mon Tengai préféré jusqu’à présent même si les autres méritent largement, eux aussi, le détour. Tout fan devrait le posséder dans sa ludothèque, que les choses soient bien claires : c’est un incontournable. De plus, je ne calcule même plus le nombre d’heures que j’ai pu passer sur ce jeu qui ne m’a lassé à aucun moment. Il se renouvèle de lui-même et vous avez vraiment l’impression de jouer à plein de titres différents. Pourtant, je vous le confirme, ilne s’agit que d’un seul jeu qui tient sur 2 CD-Rom certainement pleins à craquer.

Graphismes : 90%
Le festival de couleurs mais dans une gamme qui donne à la série un ton tout particulier.

Animation : 90%
La qualité de l’animation lors des combats n’est plus à démontrer : de la balle et de l’inégalé.

Jouabilité : 75%
des menus plus clairs auraient été un plus pour un non-japanisant.

Bande Son : 90%
absolument géniale et magique jusqu’à la lie.

Intérêt : 99%
Grandiose, ce RPG s’offre une durée de vie admirable, une variété de gameplay et un humour explosif.

Note Globale : 96%
Juste un des meilleurs RPG au monde, vous pouvez sûrement vous en passer, n’est-ce-pas ?


NOTE : 09/10