Consoles-Fan
22/04/2018

Auteur
  

2928 articles en ligne

 
Sega Ages 2500 Vol. 8 : Virtua Racing - Flat Out
Le jeu de course mythique de Sega revient
Le plaisir est-il virtuel ?

Aaah, toutes ces parties de Virtua Racing pass

Le menu vous laisse le choix entre la version Arcade que tout le monde connaît, le mode Grand Prix qui vous permettra d’enchaîner les 6 circuits du jeu d’affilée dans un championnat endiablé et enfin le mode Free qui vous laissera effectuer des essais sur n’importe quel circuit du jeu.

Culte virtuel

A première vue, la version PS2 propose une version très proche de l’Arcade, avec peut-être des reflets en plus sur la carrosserie et des étincelles au niveau du pot d’échappement pas très réussies. Elles font un peu photographie de feu d’artifice à un moment « t » ! J’aurais apprécié un petite gestion de particules.

L’animation est très rapide et très fluide. Je pesterai une fois de plus (et ça ne sera pas la dernière) sur l’aliasing, pas hyper prononcé, mais qui rappelle indéniablement une fois de plus sa présence. Enfin, le clipping me semble aussi être un problème qui aurait pu être réglé ! La voiture semble glisser sur l’asphalte. Les roues ne collent pas vraiment à la route : dommage pour l’aspect visuel.

Virtua Racing avec vue sur les boutons

4 boutons distincts de la manette vous donne accès aux 4 vues disponibles en Arcade. Ca ne vaut pas les 4 boutons rectangulaires colorés, mais ça fait très bien l’affaire. En vue éloignée, certains courts passages sous des ponts se font à l’aveuglette.

Mais finalement, tout ce qu’on demande à un jeu c’est d’être très fun, et pour ça, rien à redire, Virtua Racing, aussi vieux qu’il soit, remplit toujours aussi bien son rôle. De plus il y a 3 circuits de plus que la version Arcade : ce qui fait 6 circuits : Big Forest, Island, Bay Bridge, Mountain, Acropolis et Beltway. Mais cela fait 4 de moins que la version Saturne. Etrange de ne pas avoir tout repris même si à l’époque, c’est Time Warner qui s’était occupé de la conversion. Les circuits existaient, pourquoi ne pas avoir tout réutilisé ? Les autres types de voiture sont bien présents mais j’aurais préféré que l’effort se concentre par exemple sur la possibilité de jouer à 4 en écran splitté. Avec un moindre effort, je suis sûr que ça aurait été possible. Dommage, on n’y jouera donc qu’à deux.

Virtua Racing sur PS2 est une très bonne conversion mais trop de détails restent insatisfaisants à ce niveau de jeu. On aurait quand même pu espérer avoir la version ultime de Virtua Racing pour l’occasion mais malheureusement Virtua Racing se contente juste d’être très bon alors qu’il aurait pu aisément être parfait !

Graphismes : 65%
Des graphismes ultrabasiques mais qui ont gardé leur charme d’antant.

Animation : 73%
Un peu d’animation dans les décors et une impression très agréable de glissement de caméra.

Jouabilité : 76%
Fidèle à l’Arcade avec ces zones de freinage et d’accélération.

Bande Son : 68%
Le moteur est couvert par quelques jingles. Ici aussi, tout est bien fidèle à l’original.

Intérêt : 82%
Virtua racing reste Virtua Racing, même ridé.

Note Globale : 77%
Toujours aussi plaisant à jouer même si je suis persuadé que Sega aurait pu faire mieux avec son vieux bébé.


NOTE : 07/10