Consoles-Fan
19/09/2018

Auteur
  

3012 articles en ligne

 
Pop’n Music Vol.1-4
Once you pop
You can’t stop

Vous ne m’avez sans doute jamais vu marteler comme un fou sur le paddle de Pop’n music, mais si vous m’aviez vu, vous auriez compris que le mot fun prend tout son sens lorsqu’on parle de ce jeu magique,

Une part de rigueur

Il vous faut appuyer sur des boutons quand on vous le demande : jusque là, c’est simple et classique. Mais rythme et rigueur seront nécessaires pour obtenir une prestation de qualité ! Contrairement à un jeu de danse, il faudra acquérir une technique parfaite pour obtenir quelque chose d’audible. Chaque mauvais bouton enfoncé correspond à une mauvaise note dont on remarque bien vite la présence tant elle va à contre courrant du morceau. Vite ! Récupérez-vous ! Jouer juste, c’est bien, mais encore faut-il jouer en rythme pour éviter la cacophonie. Si un faux pas de danse ne se voit généralement pas pour le commun des mortels, tout le monde est à peu près capable de réagir dès qu’on estropie une mélodie !

Une part d’apprentissage

Si maîtriser les 9 boutons simultanément peut vous sembler difficile, il vous est possible de désactiver deux ou 4 boutons situés aux extrémités. Le jeu est de suite plus abordable et vous permettra de vous familiariser avec le jeu et son timing. Vous trouverez sans doute cela bien assez compliqué mais bien vite vous vous surprendrez à vouloir vous surpasser en allumant des boutons supplémentaires. Et bien vite, vous passerez de 5 à 9 boutons. Ce qui vous semblait impossible à atteindre au début devindra vite un jeu d’enfant ! Evidemment, tout cela aura nécessité un apprentissage et pas mal de répétitions !

Si vous êtes débutant, vous pouvez jouer à plusieurs et vous partager le bouton sur un même écran, jusqu’à 4 joueurs. Par exemple, 3 joueurs s’occupent de deux boutons et un joueur de 3 boutons. Cela rend le jeu fort simple mais cela reste sympa. Le jeu à deux avec un joueur qui prend 5 boutons et un autre qui en prend 4 propose certes un peu plus de challenge. Je regrette en tous cas qu’on ne puisse pas diviser le nombre de bouton de manière équivalente sauf lorsqu’on joue à 3. Si certains joueurs utilisent peu de boutons, ils pourront aisément jouer à la manette même si c’est moins ergonomique, cela vous évitera pas mal de dépenses.

Et beaucoup de fun

Mais n’oubliez pas que si vous trouverez le jeu à plusieurs fort simple, vos invités ne seront sans doute pas familiarisés avec le jeu. C’est une bonne méthode pour l’approcher puisqu’il y a tout de même pas mal de passages de relais à effectuer sans casser le rythme ! Ce n’est pas si simple que ça, croyez-moi ! Tout le monde n’a pas non plus une oreille musicale et en cas de gros plantage, c’est le fou rire assuré. Vous devrez sans doute redoubler d’efforts pour rattraper les erreurs de vos amis inexpérimentés, tout en ayant moins la possibilité d’engranger de points puisque vous avez moins de boutons à enfoncer !

Mes conseils d’achat seront très simples. Vous pouvez vous passer du premier opus si vous achetez le second car il reprend l’intégralité des chansons du premier. De plus, il vous sera très utile pour acheter le 3eme et le 4eme disque qui sont des appen’disc et qui ne fonctionnent donc pas sans le 2eme volume ! J’espère que c’est clair. En résumé : pas de un, d’office le deux, peut-être le trois et le quatre ;)

Graphismes : 50%
C’est clair que c’est pas l’éclate mais les personnages sont mignons sans être tellement japonais.

Animation : 55%
Il y a pas mal de phases d’animation. Mais cela reste très quelconque.

Jouabilité : 86%
Du créatif, c’est exactement ça qu’on demande et Pop’n Music vous donnera l’impression de savoir jouer d’un instrument... qui ressemble à une manette 9 boutons. Je vois déjà les joueurs de Guitar Freaks qui ricannent. Ok, c’est pas parfait, finalement ça imite un instrument, mais ce n’est déjà pas si mal !

Bande Son : 95%
Sugoooooooooi ne ?

Intérêt : 88%
Un titre intemporel.

Note Globale : 90%
Toujours aussi jouissive, la série continue sa route aujourd’hui en arcade et sur PS2. Mais il est toujours possible de transpirer de toute son âme sur Dreamcast.


NOTE : 08/10