Consoles-Fan
19/11/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3051 articles en ligne

 
Dead or Alive Ultimate
La Team Ninja recycle ses babes
pour notre plus grand plaisir

Petite intro pour non initi

Les années ont passé et plusieurs épisodes ont vu le jour sur les différentes machines ayant vu le jour depuis. Si le premier fut décliné sur Saturn, puis PSX, le second honorera plus particulièrement la dreamcast, et le troisième la console de Microsoft.
Celle la même ou aujourd’hui la Team Ninja remet le couvert pour nous servir une nouvelle dose de combattantes au protubérances mammaires hyper développées et à la silhouette faisant pâlir n’importe qu’elle top model.

Enfin revenons au titre en lui-même qui recèle quand même plus que des atouts visuels. Alors quoi de neuf ?

Tout d’abord le titre aujourd’hui présenté, n’est pas un éventuel DOA 4 mais plus une évolution voir une séquelle du dernier épisode.

La première surprise étant à l’ouverture du boîtier la présence de deux galettes.
Le disc n°1 reprend le jeu original avec très peu de modifications.
Attendez vous donc à des graphismes complètement dépassés, des animations toutes aussi poussives et des sons bien plus « nasillards », un point cependant ne dément pas et reste comparable (bien qu’ayant heureusement évolué) : le gameplay.
En effet les habitués de la série, si ils se laissent tenter par une ou deux parties, retrouveront très vite leurs repères.
Mais soyons honnêtes, seul les nostalgiques ou les curieux passeront du temps sur ce disque et son seul vrai intérêt est finalement la présence du mode live laissant augurer du meilleur pour le second disque. Au vrai jeu maintenant.

Le cd 1 remis dans sa boîte, empressons nous de découvrir le contenu du second (en souhaitant qu’il ne s’agisse pas du jeux dreamcast car il n’y a que deux disques dans la boîte).

Tout d’abord et comme d’habitude avec l’équipe en charge du développement le titre s’ouvre sur une somptueuse intro en images de synthèse. Et quand je dis somptueuse je pèse mes mots. Celle si se concentre sur les deux principales combattantes que sont Hayane et Kasumi et nous compte leur tumultueuse jeunesse au sein de leur clan ninja. Passé ce pur moment de bonheur, s’ouvre devant vos yeux tous les modes de jeux disponibles.
Passons les classiques Story, Time Attacks, Team Battle (...), pour nous arrêter un instant sur l’un des principaux attraits : le mode on-line.
En effet vous allez pouvoir désormais prendre part à des combats endiablés avec les autres joueurs du live sans limites de distances. Ces fonctions ne m’étant pas personnellement accessibles, je ne m’étendrais pas plus dessus, mais de part les nombreuses retombées de joueur Japonais et Américains, les serveurs mis en place semblent suffisamment optimisés pour offrir un jeu sans aucun lag, du tout bon.... Que reste t il ?

Ben l’essentiel je crois avec le jeu en lui-même est ce qu’on pu nous apporté la Team Ninja avec cette séquelle. Tout d’abord les écrans de sélections sont très proches du précédent pour ne pas dire identiques. Une fois le mode de jeu, votre combattants et éventuellement l’arène choisis, place au combat. Première constatation, le titre semble encore plus beau, les couleurs plus éclatantes, les décors (nouveaux pour la plus part) plus riches, et vos personnages plus détaillés (quand vous verrez les combattantes vous comprendrez alors que ce n’est pas peu dire).

Les premiers mouvements supportent les mêmes commentaires, plus fluides, un poil plus rapides et surtout semblent comporter bien moins de bugs de collisions. Les coups sont aussi plus nombreux et l’apprentissage puis la mise en œuvre de nouveaux enchaînement devraient vous occuper un bon moment, pour peu que vous maîtrisiez au préalable un des combattants ici présent. Le coté sonore bénéficie de l’apport du 5.1, que je n’ai pour des raisons matériel pas testé.
Je ne vais pas m’étendre beaucoup plus sur les améliorations visuelles du titre, mais sachez tout de même que certains points demeurent inchangés, comme les cut scènes liant chaque combat et propre à chaque persos.

C’est dans les vieux pots... Que l’on est censé faire la meilleure soupe et il s’avère une nouvelle fois que c’est le cas ici.
Le jeu n’a pas vieilli (pour peu que l’on adhère à son gameplay), et a su se bonifier avec le temps. Mais soyons honnêtes, si comme moi vous ne disposez pas du live, je ne vois pas vraiment l’intérêt du titre.
Car mis a part les améliorations techniques et par la suite « matérielle » (costumes...), le jeu n’a pas évolué d’un pouce et vous risquez de vous retrouvez bien frustré avec dans les mains un DOA 3 « juste » plus beau et mieux fini.
C’est donc avec un peu de regret que vous mettrez rapidement le titre de coté tant vous aurez vite fait de faire le tour de celui-ci. Maintenant il demeure d’un intérêt certain pour les nombreux adeptes du jeux en ligne qui vont enfin pouvoir distribuer des baffes sur le live avec les plus sexy des combattantes (qui je suis sûr le seront bien plus encore avec les futurs contenus téléchargeables). Je vous laisse donc seul juge et maître de votre décision, mais pour conclure les principaux moteurs d’achat doivent demeurer, la nouveauté (certains ne connaissent peut être pas encore DOA3) le live, ou une passions sans bornes pour la série (ou ses combattantes), la présence du premier disque demeurant plus qu’anecdotique.

Graphismes : 94%

Magnifique et je ne parle pas seulement des combattantes. Le jeu à subit de réelles améliorations.

Animation : 92%

Tous comme les graphismes grandement améliorés et surtout venant corriger les gros bug de son prédécesseurs (pas tous malheureusement).

Jouabilité : 82%

Facile à prendre en main, mais comme pour tous les jeux du même type, on aime ou on n’aime pas (celons ses préférences Tekken, VF...). En tout cas, elle répond parfaitement. Bande Son : 86%

Très proches de DOA 3, le 5.1 en plus.

Intérêt : 78%

Principalement pour les nouveaux venus et possesseurs du live, pour les autres le jeu n’apporte pas de grosses nouveautés.

Note Globale : 88% Plus beau, plus riches, plus “ouvert” (live), il n’en demeure pas moins qu’un « vrai » DOA 4 aurait été préférable.

Shenrone


NOTE : 08/10