Consoles-Fan
22/10/2018

Auteur
  

3032 articles en ligne

 
Hauru No Ugoku Shiro
Howl’s Moving Castle
Le ch

L’adaptation d’un roman Archer’s Goon paru en 1986 et adapt

Silence, on tourne !

Hayao Miyazaki a cette fois-ci décidé de ne rien dire sur son film afin de l’aisser un maximum de surprise au spectateur qui le découvrirait. Motus et bouche cousue ! Ce n’est en tous cas pas pour cacher un ratage quelconque : le film s’est fait récompensé par le prix au 61e Festival du film de Venise 2004 ! Prix qu’il n’a pas daigné venir chercher tout comme l’Ours d’Or du Festival de Berlin qu’il a reçu pour Le Voyage de Chihiro.

Les malheurs de Sophie

Sophie la chapelière fait un jour la connaissance du magicien Howl dont une vieille sorcière est éperdument amoureuse. Se trompant sur leur relation, folle de jalousie, la sorcière jette un sort à Sophie et transforme la jeune femme de 18 ans en une vieille grand-mère. De fil en aiguille, Sophie, la jeune mamie, se retrouve dans le château ambulant fait de bric et de broc, propriété privée de Howl et donc la maintenance et le fonctionnement est assurée par Calcifer, un démon de feu assez hilarant. Celui-ci semble être le seul à pouvoir briser la malédiction qui touche Sophie mais il n’acceptera de l’aider que si celle-ci arrive à rompre le sort qui frappe Calcifer qui ne peut quitter l’antre du château.

Bien vite, Sophie découvrira que Howl est impliqué dans une guerre qui semble se dérouler dans un monde parallèle. Pour accéder facilement à ce monde, le château dispose d’une entrée magique qui en fonction d’une couleur choisie permet d’accéder virtuellement à divers endroits. Sophie tombera amoureuse de Howl et plus son amour grandira, plus elle rajeunira. En voilà un bien joli message !

J’ai vraiment adoré ce nouveau Myazaki que j’ai trouvé moins intense que ces deux films précédents mais au final bien plus prenant. Je le place volontiers au côté de Kiki Delivery Service. Bien que l’ambiance soit très différente, il y a un rapprochement que je ne peux m’empêcher de faire, peut-être pour sa simplicité rafraîchissante.


R