Consoles-Fan
20/10/2018

Auteur
  

3031 articles en ligne

 
Pollux, le man
Me voici
Tournicoti

C’est moi Pollux qui revient vous faire tournicoter, oh oh oh oh !
C’est parti pour un tour sur mon man

Pour la version française de ce film entièrement réalisé en images de synthèse sur le logiciel Softimage, on a fait appel à une belle brochette d’acteurs français : Henri Salvador, Vanessa Paradis, Dany Boon, Michel Galabru, Gérard Jugnot, Valérie Lemercier, Eddy Mitchell et Elie Semoun : ce n’est quand même pas rien. Le premier qui fait la voix de Pollux est d’ailleurs méconnaissable et ressemble vraiment énormément à la voix originale telle que les enfants pouvaient l’entendre à l’époque de l’ORTF. En ce temps-là, point d’images de synthèse, bien évidemment, mais un système d’animation image par image.

N’étant pas spécialement fan du manège enchanté lorsque j’étais petit, je me plongeais cependant plus volontiers dans les livres dont les histoires plus longues et passionnantes que les 5 minutes télévisuelles parfois un peu fades. Le long-métrage promettait donc une histoire un peu plus intéressante et je n’ai pas été déçu. Pollux est un excellent film d’animation pour les plus jeunes même si le scénario ne casse vraiment pas des briques : on a l’impression d’avoir vu ce genre de quête des millions de fois.

Ouh Margotte, je veux mon susucre !

L’infâme Zabadie, double méchant de Zébulon, s’est libéré suite à un pêché de gourmandise de Pollux. Ce dernier a en effet libéré les diamants du manège qui retenait Zabadie prisonnier via une porte parralèle. Ce dernier désire évidemment retrouver les 3 diamants avant Pollux afin de plonger notre monde dans une période glaciare mais ce dernier est bien décidé à libérer sa maîtresse Margotte enfermée dans le manège pris par les glaces.

Les dialogues sont aussi très explicites afin que le jeune public puisse bien tout comprendre lorsque les auteurs se risquent à des blagues un poil trop complexe. Par exemple, si la vache Azalée dit « j’ai vachement eu chaud ». Un autre personnage ne peut s’empêcher de rajouter : « c’est marrant que tu dises ça pour une vache » afin de s’assurer que tout le monde a bien compris le jeu de mot, vous serez d’accord avec moi, fulgurant ;)

Mais en même temps, Pollux est clairement un film pour jeunes enfants et si vous êtes vous-même de jeunes parents, vous vous laisserez sans doute convaincre par vos marmots afin d’aller voir un film à la réalisation sympathique, propre, colorée mais au doublage parfois malheureusement pas très audible.


 R